La BnF

Le blog BnF 10 ans a changé de nom !

22 janvier 2009

Chers amis lecteurs et internautes

Si vous arrivez sur cette page, sachez que le blog ouvert par la Bibliothèque nationale de France à l’occasion du dixième anniversaire de la bibliothèque de recherche a changé de nom, affirmant son objectif d’être un espace d’échanges ouvert librement, sous le titre : Blog Lecteurs de la Bibliothèque nationale de France. Le blog continue, suivez ce lien pour accéder à la version mise à jour. Vous pourrez y utiliser le module de recherche ou le calendrier pour retrouver les billets et les sujets qui vous intéressent.
—-

Dear readers and web-users

If you have been directed to this page, we can tell you that the blog you are looking for, opened by the French National Library on its tenth anniversary, has changed its title.  It is now: Blog Lecteurs de la Bibliothèque nationale de France. Please follow this link to go to the updated version.

logo10ans

Partager ce billet
  • del.icio.us
  • Technorati
  • StumbleUpon
  • LinkedIn
  • Reddit
  • Google
  • Facebook
  • Digg
  • Twitter
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • Wikio
  • YahooMyWeb
  • E-mail this story to a friend!

Dans le monde, Innovation

Articuler recherche et découverte pour le grand public

14 janvier 2009

Quoi de commun entre le Musée du Quai Branly et la Bibliothèque nationale de France sur son site François-Mitterrand ? Outre d’avoir été portés et inaugurés par deux anciens présidents de la République et d’être nés, chacun à leur manière, d’un geste architectural qui a marqué leur environnement et ne saurait laisser le regard indifférent, le visiteur attentif trouvera d’autres similitudes et aussi quelques différences intéressantes dans la conception des bibliothèques abritées par chacun des deux bâtiments parisiens.

Salon Jacques Kerchache © A. Bauman / Musée du Quai Branly

Salon Jacques Kerchache © A. Bauman / Musée du Quai Branly

Inutile de revenir ici sur les caractéristiques de la BnF et l’articulation des deux niveaux que sont le Rez-de-jardin, et le Haut-de-jardin qui lui est aussi consubstantiel qu’il le surplombe, mais l’on pourrait s’étonner de trouver aussi deux espaces de lecture dans le musée dédié aux arts premiers.

La médiathèque du Musée du Quai Branly, accessible gratuitement sur inscription, avec ses collections patrimoniales et actuelles consacrées aux arts et civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques, pourrait ainsi être le pendant du Rez-de-jardin par la composition de ses publics, largement issus du monde universitaire, la nature de ses fonds et même son mobilier de bois noble recréant l’ambiance studieuse et moderne appréciée par nombre de lecteurs de la BnF.

Le musée possède en quelque sorte aussi son Haut-de-jardin, avec le salon de lecture Jacques Kerchache, du nom du célèbre collectionneur français chargé de la conception de la collection des arts premiers pour le musée. Ce « salon » est en effet plus directement accessible aux publics des visiteurs du musée, ne serait-ce que sa situation proche de l’accueil. La comparaison est donc tentante, même si le positionnement vertical entre les deux grandes composantes respectives de l’offre documentaire de chaque établissement est de fait inversé…

Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • del.icio.us
  • Technorati
  • StumbleUpon
  • LinkedIn
  • Reddit
  • Google
  • Facebook
  • Digg
  • Twitter
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • Wikio
  • YahooMyWeb
  • E-mail this story to a friend!

Architecture, Histoire / History, La BnF, Vidéos

Nuit Blanche 2002 : jeux de lumière sur une tour de la BnF

10 janvier 2009
English version
Nuit Blanche 2002 - ARCADE - Monna Lisa © BnF

Nuit Blanche 2002 - ARCADE - Monna Lisa © BnF

La Joconde rêveuse sur l’architecture construite par Dominique Perrault : l’image est belle, et symbolique aussi. Ainsi la bibliothèque s’inscrit-elle dans la ville, de manière gaie et ludique, offerte à une autre appropriation par les yeux des noctambules de l’automne 2002.

Ceux qui ont vécu la première Nuit Blanche à Paris, événement lancé par la Mairie de Paris la nuit du 5 octobre 2002 se souviennent sans doute encore de ce champ de jeu étonnant qu’offrait la façade extérieure de la tour nord-est de la Bibliothèque nationale de France, site F.-Mitterrand, utilisée comme un écran géant.

La Nuit Blanche était conçue comme un “parcours artistique nocturne [proposant] aux Parisiens une redécouverte de leur propre ville à travers des lieux prestigieux, d’autres abandonnés, insolites, parfois présentés sous un angle inhabituel, ou un éclairage particulier”.

ARCADE - Nuit Blanche 2002 - vue2 - © Alain Goustard / BnF

ARCADE - Nuit Blanche 2002 - vue2 - © Alain Goustard / BnF

L’événement proprement dit, intitulé ARCADE, offrait une installation lumineuse interactive. Toutes les fenêtres de la Tour des Lois faisant face à la Seine avaient été équipées de bâches blanches opaques. Le rétroéclairage de ce “damier” immense était commandé par un ordinateur central. L’opération a été mise en place entre le 25 septembre et le 6 octobre 2002 par le groupe allemand Chaos Computer Club de Berlin. Des images assez sophistiquées alternaient avec des jeux interactifs accessibles au public via un téléphone portable.

ARCADE - Nuit Blanche 2002 - vue1 - © Alain Goustard / BnF

ARCADE - Nuit Blanche 2002 - vue1 - © Alain Goustard / BnF

Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • del.icio.us
  • Technorati
  • StumbleUpon
  • LinkedIn
  • Reddit
  • Google
  • Facebook
  • Digg
  • Twitter
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • Wikio
  • YahooMyWeb
  • E-mail this story to a friend!

Actualités / News, Collections, La BnF

Des sources pour l’histoire de la médecine : un nouveau guide à la BnF

7 janvier 2009
English version
Duchesne dentiste 26 rue Vivienne - BnF, Estampes et photographie

Duchesne dentiste 26 rue Vivienne - BnF, Estampes et photographie

Ancien directeur du département Sciences et techniques de la BnF, je salue ici avec beaucoup de plaisir l’aboutissement, avec la parution de l’ouvrage Des sources pour l’histoire de la médecine : guide, de l’opiniâtre travail entrepris depuis plusieurs années par Anne Boyer, qui a été longtemps responsable des collections de médecine dans le département. Cet ouvrage, auquel Caroline Rives a apporté son concours pour la rédaction, est en effet le fruit d’un long travail de recherche effectué dans le cadre des projets de recherche du département. Au départ recensement minutieux des collections imprimées de la BnF à l’aune d’un ouvrage bibliographique de référence, le Morton’s medical bibliography, ce travail a pris l’ampleur d’un tableau explicatif complet de l’ensemble des collections de la bibliothèque touchant à l’histoire de la médecine, réparties dans ses divers départements, faisant apparaître leur étendue, leur variété et leur complémentarité.
Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • del.icio.us
  • Technorati
  • StumbleUpon
  • LinkedIn
  • Reddit
  • Google
  • Facebook
  • Digg
  • Twitter
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • Wikio
  • YahooMyWeb
  • E-mail this story to a friend!

Galerie / Gallery, La BnF, Votre / Your BnF

BNF : regard de photographe - Jan Sekal

3 janvier 2009

.

English version

Dans la rubrique : “Regard de photographe”, sont publiées régulièrement des images de la Bibliothèque nationale de France, ses différents sites, ses coulisses, par des photographes professionnels ou amateurs. Vos contributions sont les bienvenues.

Bibliothèque nationale de France, site F.-Mitterrand, les emmarchements

Bibliothèque nationale de France, site F.-Mitterrand, les emmarchements - © Jan Sekal

Vous pouvez réagir par un commentaire ou proposer une image en envoyant un message à la boîte électronique : infoblog (at) bnf.fr [regard de photographe]

.
Peintre, graphiste, photographe français d’origine tchèque, Jan Sekal travaille à la Bibliothèque nationale de France, au service de l’accueil général. Son œil la connaît et la capte très souvent dans son objectif sous des aspects parfois inattendus.

Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • del.icio.us
  • Technorati
  • StumbleUpon
  • LinkedIn
  • Reddit
  • Google
  • Facebook
  • Digg
  • Twitter
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • Wikio
  • YahooMyWeb
  • E-mail this story to a friend!

Actualités / News, Collections, La BnF

Le “Bois Protat”, le plus ancien bois gravé connu dans le monde occidental

29 décembre 2008
Détail du "Bois Protat" - BNF, Estampes et photographie

Détail du Bois Protat - BNF, Estampes et photographie

Le bois sur lequel a été gravé ce motif est une pièce exceptionnelle, d’une extrême rareté. Il s’agit du plus ancien bois gravé connu à ce jour et conservé dans le monde occidental. Il porte le nom de son premier propriétaire,  Jules Protat, imprimeur à Mâcon, qui fit l’acquisition de cette matrice gravée après sa découverte en Bourgogne, au XIXe siècle.

Le motif gravé dans le bois montre la partie droite d’une Crucifixion, où sont figurés trois personnages debout : un centurion et deux soldats romains. Le bras de la croix est visible au-dessus de leurs têtes. On date la gravure de cette scène des années 1370 à 1380. Cet objet patrimonial est entré à la Bibliothèque nationale de France en 2001, par dation.  La fragilité de cette pièce n’a pas permis de la présenter, parmi d’autres trésors, dans la sélection de pièces patrimoniales visible pendant trois mois, en accès libre, dans l’espace découverte de la Bibliothèque, site F.-Mitterrand, en écho au 40e anniversaire de la loi du 31 décembre 1968, instituant la dation en paiement pour favoriser la conservation du patrimoine artistique national. Le “Bois Protat” y est néanmoins évoqué par une reproduction dans l’ouvrage de François Courboin, Histoire illustrée de la gravure en France. 1re partie. Des origines à 1600. Paris, Le Garrec, 1923.

Estampe imprimée à partir du Bois Protat

Estampe imprimée à partir du Bois Protat

Le Bois Protat, plus ancien bois gravé connu - BNF

Le Bois Protat, plus ancien bois gravé connu - BNF

Si vous vous rendez à la Bibliothèque prochainement, ne ratez pas une occasion de voir des pièces exceptionnelles, toutes entrées par dation : le manuscrit de Tristes tropiques de Lévi-Strauss, un brouillon de Proust pour À l’ombre des jeunes filles en fleurs, le manuscrit autographe des Dialogues ou Rousseau juge de Jean-Jacques, des éditions rares de Proust, Balzac, Baudelaire, Barbey d’Aurevilly, Verlaine, Gide…, un collage de Jacques Prévert, des archives de spectacle de Louis Jouvet, la manuscrit autographe des Mamelles de Tirésias de Francis Poulenc, une maquette de Juan Gris pour les Ballets russes, un daguerréotype de Girault de Prangey…

Odile Faliu (BnF)

Pour en savoir plus : Trésors en dations à la BnF - 1968-2008

BnF, site F.-Mitterrand, Espace découverte (hall Est)
15 décembre 2008 - 15 mars 2009

Du mardi au samedi de 9h à 20h, dimanche de 13h à 19h
Lundi de 14h à 20h. Fermé lundi matin et jours fériés
Accès libre

Partager ce billet
  • del.icio.us
  • Technorati
  • StumbleUpon
  • LinkedIn
  • Reddit
  • Google
  • Facebook
  • Digg
  • Twitter
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • Wikio
  • YahooMyWeb
  • E-mail this story to a friend!

La BnF, Services

Avez-vous posé la question à SINDBAD ?

22 décembre 2008

.

English version
Livre des simples médecines, vers 1520-1530, fol 163v

Livre des simples médecines, vers 1520-1530, fol 163v

Vous cherchez des informations sur la crise des subprimes, le plan des jardins du château de Versailles, l’histoire de la ville de Gand, les brevets d’invention des pionniers de la photographie ? Vous cherchez un livre, un film, une photo, que vous ne trouvez pas dans les catalogues de la BnF ? SINDBAD, le Service d’Information Des Bibliothécaires à Distance de la BnF, peut vous aider dans votre recherche. En réponse à votre question, un bibliothécaire vous enverra des références de documents ou des informations factuelles, dans la limite d’une à deux heures par question. Pour vous donner une idée des questions posées à SINDBAD, trois exemples parmi les 9 000 questions reçues cette année…

Je recherche toute information sur des outils de mesure d’émission de CO2 dans la vie quotidienne, liées au logement et aux pratiques des particuliers.
Réponse :
L’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a mis au point un logiciel “Bilan carbone” destiné à évaluer l’impact écologique d’une activité industrielle ou tertiaire. Il existe aussi une version destinée aux particuliers leur permettant d’estimer la quantité annuelle de CO2 qu’ils émettent, c’est le Bilan carbone personnel. Vous trouverez toutes les informations utiles sur le site Internet de l’ADEME.
Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • del.icio.us
  • Technorati
  • StumbleUpon
  • LinkedIn
  • Reddit
  • Google
  • Facebook
  • Digg
  • Twitter
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • Wikio
  • YahooMyWeb
  • E-mail this story to a friend!

En coulisses, La BnF

À la BnF, un nid de rapace dans le jardin central

19 décembre 2008
Nid d'épervier dans le jardin de la BNF

Nid d épervier dans le jardin de la BNF

Si l’on a entendu, peut-être, parler des lapins repérés dans le jardin central du site F.-Mitterrand de la BnF au début du mois de juillet, qui sait qu’un rapace a choisi ce même lieu pour y fonder sa famille « 2008 » ?

Du parvis, on pouvait pourtant l’entendre et même le voir survoler le jardin à la recherche d’une proie à sa mesure.
Une femelle épervier, ou « forme » a donc sélectionné un merisier du jardin central pour y construire son nid.

Dans le nid abandonné après l’envol des petits, découvert en octobre, il restait des débris de coquilles d’œuf, de repas, preuves de naissances réussies. Chez tous les oiseaux, en effet, le nid est utilisé uniquement pour la ponte, la couvée et l’élevage des petits.

Il s’agit sans doute du premier épervier nicheur dans Paris intra-muros. Plusieurs individus sont en revanche régulièrement observés dans le bois de Vincennes. Ici, dans le jardin de la BnF, la forme a pu élever ses oisillons en toute tranquillité avec les ressources alimentaires nécessaires sur place (pigeons ramiers). Le couple ou les jeunes continuent de fréquenter le jardin pour y trouver leur nourriture.

La forme, plus grande que le tiercelet (mâle) comme chez les autres rapaces, peut attaquer un oiseau de la taille du pigeon ramier. Il est fort probable que la présence de cet épervier dissuade les étourneaux de choisir le jardin central comme dortoir cet hiver. Nous pourrons le vérifier vers la fin du mois de janvier.

Sylvie Boufflet (BnF)

Photographie : © Sylvie Boufflet

En savoir plus : Ligue pour la protection des oiseaux - Centre ornithologique Ile-de-France

Partager ce billet
  • del.icio.us
  • Technorati
  • StumbleUpon
  • LinkedIn
  • Reddit
  • Google
  • Facebook
  • Digg
  • Twitter
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • Wikio
  • YahooMyWeb
  • E-mail this story to a friend!

Histoire / History, La BnF

Colloque 10 ans à la BnF : conclusions et perspectives

17 décembre 2008
logo10ans

Logo 10 ans bibliothèque de recherche © BnF

En conclusion de la journée du 5 décembre consacrée au dixième anniversaire de la BnF sur le site François-Mitterrand, un dialogue entre Bruno Racine et Jacques Attali.

L’échange a surtout permis de revenir aux origines du projet.

Dans la perspective d’un éventuel second septennat de F. Mitterrand, Jacques Attali lui avait proposé un projet culturel autour des bibliothèques, en particulier à la suite du rapport rédigé par André Miquel sur l’état désastreux des bibliothèques universitaires en France. Dans l’esprit de J. Attali, la proposition tournait autour de la création d’une “petite” Bibliothèque universitaire. Alors que ce premier projet était en mûrissement, c’est un autre cri qui a été lancé. Le rapport remis par Francis Beck en 1987 au ministre de la Culture avait déjà mis en avant l’impossibilité pour la Bibliothèque nationale de mener à bien ses missions, en raison notamment de l’engorgement croissant de ses espaces de stockage, de la demande croissante du public et de problèmes de conservation aigus. Alors Ministre de la Culture, François Léotard a présenté, le 13 avril 1988, en Conseil des ministres, un projet de réorganisation de la Bibliothèque nationale, souvent évoqué comme le projet de “BN-bis”.

On allait ainsi aboutir à une solution mixte, prenant en compte les deux desseins. Le projet de bibliothèque universitaire s’est alors transformé en projet de bibliothèque nationale. Il s’agit là d’une indication importante du point de vue historique. Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • del.icio.us
  • Technorati
  • StumbleUpon
  • LinkedIn
  • Reddit
  • Google
  • Facebook
  • Digg
  • Twitter
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • Wikio
  • YahooMyWeb
  • E-mail this story to a friend!

Collections, Expositions, conférences / Exhibitions, events, La BnF

Certains m’appellent l’Eucratideion

16 décembre 2008
Monnaie d'Eucratide Ier : "Eucratideion". Droit : Buste du souverain

Monnaie d Eucratide Ier. Droit : Buste du souverain

Certains m’appellent l’Eucratideion. Je suis une médaille d’or, non je ressemble à une médaille, mais en fait je suis une pièce d’un poids exceptionnel, 169,20 g d’or pur, d’un diamètre de 58 mm. Je vaux 20 statères. J’ai été conçu dans l’un des ateliers monétaires d’un roi qui a laissé quelques traces dans l’Histoire, Eucratide, dernier roi de Bactriane. Le souverain qui a ordonné ma frappe, dans les années 170-150 avant votre ère, a sans doute voulu faire de moi un présent royal, comme de vos jours on offre aux puissants une clé symbolique de la ville qu’ils visitent. Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • del.icio.us
  • Technorati
  • StumbleUpon
  • LinkedIn
  • Reddit
  • Google
  • Facebook
  • Digg
  • Twitter
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • Wikio
  • YahooMyWeb
  • E-mail this story to a friend!