Témoignages

Babar je t’aime, par Tatiana de Rosnay

16 octobre 2008

Le Voyage de Babar, planche originale par Jean de Brunhoff 1932 (détail), BnF, Réserve des Livres rares © Jean de Brunhoff

Babar,

Je t’aime.
Et depuis si longtemps.

Tu n’as rien d’un top model, tu es définitivement enrobé, ton costume vert est démodé, tes guêtres blanches aussi, mais tu vois, voilà, je n’y peux rien, je t’aime.

Tu as 75 ans, et tu n’as pas pris une ride.

Je me souviens très bien de notre première rencontre, toi et moi. J’avais cinq ou six ans, je ne savais pas encore lire. Un appartement haussmannien où il faisait toujours froid. Une maman anglaise qui était dejà ta fan, une grand-mère russe qui roulait les « r », un père scientifique qui passait ses soirées à étudier, un grand-père peintre et loufoque qui me faisait rire. Tu es arrivé pour mon anniversaire, ou pour Noel, par ma marraine. Un grand album, haut et coloré, Le Voyage de Babar. Lire le reste de cet article »

Partager ce billet :
  • del.icio.us
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • Google
  • Facebook
  • Technorati
  • Digg
  • Twitter
  • E-mail this story to a friend!

Publié par  Tatiana de Rosnay

Fille d'une mère britannique et d'un père français, Stella et Joël de Rosnay, Tatiana de Rosnay a vécu à Paris, Boston et en Angleterre. De retour à Paris en 1984, elle est attachée de presse, puis journaliste pour Elle et critique littéraire pour Psychologies magazine et le JDD. Mariée et mère de deux enfants, elle vit à Paris. Depuis 1992, Tatiana de Rosnay a publié neuf romans. Son dernier livre est "Elle s'appelait Sarah", ( Livre de Poche 2008). Les droits de ce roman ont été vendus dans vingt pays, ainsi que les droits d'adaptation au cinéma. Elle tient également deux blogs Sarah's Key et Fig Tree (Photo © Matsas/ EHO)