Visites de la BnF

L’association Ensemble pour la réussite visite la bibliothèque

20 juin 2016

L’association EPR de Colombes est venu découvrir avec beaucoup d’enthousiasme et de curiosité la BnF, les mercredis 20 et 27 avril 2016.

Jécris mon nom sur le livre dor©BnF

J'écris mon nom sur le livre d'or©BnF

Ensemble Pour la Réussite (EPR) est une association de parrainage qui lutte contre le décrochage scolaire : pendant un an, une fois par semaine sur une séance de 1 heure 30, un lycéen se rend dans l’établissement d’un enfant, un primaire ou bien un collégien, pour l’aider à améliorer ses résultats. Les séances sont supervisées par un coordinateur socio-culturel. Les parents sont conviés à participer à des groupes de parole. Le parrainage s’associe également avec les étudiants.

Je suis venu, je reviendrai...©BnF

Je suis venu, je reviendrai...©BnF

A la veille des vacances scolaires, un goûter est organisé dans chaque école et des sorties culturelles sont proposées aux lycéens bénévoles et aux élèves participant à l’action de l’association.

Bonne chance à ces enfants et à ces jeunes gens, à très bientôt dans les bibliothèques !

Ensemble pour la réussite©BnF

"Ensemble pour la réussite"©BnF

La mission Vivre Ensemble

Actualité de la mission Vivre ensemble : lettre aux relais 33

10 juin 2016

Comme chaque trimestre, voici la nouvelle lettre aux relais du champs social éditée par la mission Vivre ensemble. Comme à chaque fois, vous y trouverez les propositions d’accueil, pour les mois d’avril à septembre 2016, pour vous et vos publics dans les établissements culturels membres de la mission.

LETTRE d’INFORMATION

1. Vous accueillir à la BnF

Le livret de l’apprenant de la langue française pour le parcours découverte de la BnF sur le site François-Mitterrand

8 juin 2016

Ce livret proposé par l’association « L’île aux langues » dans le cadre d’un projet soutenu par la DGLF (Délégation générale à la langue française) et la Mairie de Paris, permettra aux relais de faire découvrir la BnF au public d’apprenants en français, en les accompagnant avec cet outil.
Grâce à ce livret, ils répondront aux questions posées ce qui leur permettra de partager activement à la visite de la BnF tout en s’initiant au français.
Le livret est composé en deux étapes: l’avant visite qui regroupe la localisation de la bibliothèque, ses accès et la découverte de celle-ci; et le jour de la visite, ce que les visiteurs apprennent au cours de ce parcours découverte de la BnF.

Si vous voulez préparer la visite, il est possible de le télécharger en lien en cliquant sur le lien ci-dessous:

Livret de l’apprenant de la langue française

Lorsque vous arriverez à la BnF avec votre groupe, demandez à l’accueil de vous remettre un livret pour chaque participant à la visite.

Pour vous inscrire :

frederic.astier@bnf.fr

La mission Vivre Ensemble

Journée de pique-nique, rencontres et visites autour du jardin des plantes

8 juin 2016

La Mission « Vivre ensemble » s’adresse aux relais du champ social pour une journée rencontre, visite et pique-nique le mercredi 29 juin. Pour y participer, réservez dès à présent auprès de Sylvain Robin : srobin@imarabe.org en indiquant « pique-nique » dans l’objet du mail et précisez lors de votre inscription à quelles rencontres et visites (présentées ci-dessous) vous souhaitez participer.

10h-12h : 2 rencontres au choix au Museum national d’Histoire naturelle

- Rencontre 1: « Vivre ensemble : bonnes pratiques pour augmenter la diversité et la mixité des publics »
Ou
- Rencontre 2 : Présentation d’outils pour construire des actions à destination de publics en apprentissage du français.

12h-14h : Pique-nique dans le Jardin des plantes près des serres mexicaines.
Attention, chacun apporte son pique-nique ! Un plaid ou une serviette est conseillé pour s’assoir sur la pelouse.

A partir de 14h : Visites au choix, dans les établissements de la mission « Vivre ensemble »
- De 14h à 17h15 : Parcours déambulation entre les monuments de l’Ile de la Cité, sur la thématique des lieux de pouvoir.
Rendez-vous au Panthéon, sous le péristyle à droite de l’entrée.
Début de la visite : 14h au Panthéon (visite d’une heure environ du monument : nef et crypte)
15h15-15h45 : marche pour rejoindre l’Ile de La Cité
15h45-17h15 : visite de la Conciergerie et/ou Sainte-Chapelle
17h15 : fin
Ou
- A 14h30 : Arènes de Lutèce, visite libre
Départ du Jardin des plantes
Ou
- De 14h30 à 16h : visite découverte de la Grande Galerie de l’évolution
Rendez-vous : à l’accueil de la Grande Galerie
Ou
- De 14h30 à 16h : visite libre de la Galerie d’Anatomie Comparée de Paléontologie
Rendez-vous à l’accueil de la Galerie d’Anatomie Comparée de la Paléontologie
Ou
- De 15h à 16h : Institut du monde arabe, visite de l’exposition « des trésors à porter : bijoux et parures du Maghreb »
Rendez-vous au 7ème étage
Ou
- A 15h : Crypte archéologique de l’Ile de la Cité (Parise Musées)
Rendez-vous à l’accueil de la Crypte : 7, place Jean-Paul-II, parvis Notre-Dame 75004 Paris
Ou
- A 15h : Visite-promenade de l’Ile de la Cité proposée par le musée Carnavalet- Histoire de Paris (Paris Musées)
Rendez-vous à l’accueil de la Crypte archéologique du parvis Notre-Dame : 7, place Jean-Paul-II, parvis Notre-Dame 75004 Paris.
Ou
- De 15h à 16h15 : Visite de la Conciergerie Sainte Chapelle
Rendez-vous à la billeterie de la Conciergerie, 2 bd du Palais, 75001
Ou
- De 15h à 16h30 : Bibliothèque nationale de France (Site François-Mitterrand) : Visite de l’exposition Miquel Barcelo
Rendez-vous : Galerie 1, près du Hall d’entrée de la BnF
Ou
- De 15h45 à 17h15 : Musée de Cluny, visite « Vivre au Moyen Âge »
Rendez-vous à l’accueil du musée.

1. Vous accueillir à la BnF

La BnF confrontée aux intempéries

3 juin 2016

En raison des intempéries, la BnF sera fermée au public vendredi 3, samedi 4 et dimanche 5 juin 2016. La Rencontre Club des livres avec Cynthia Fleury est donc annulée.

Cette Rencontre est reportée au samedi 24 septembre 2016 à 17h

Pour les informations concernant l’ouverture de la BnF pour la semaine prochaine, vous pouvez obtenir des informations sur le site bnf.fr

3. La BnF et ses métiers

Le métier de responsable de salle de lecture… par Beata Lafargeas

31 mai 2016

1. Quel est l’intitulé de votre poste ? Je suis responsable/permanente de la salle A, qui est la salle audiovisuelle du niveau Haut-de-jardin, c’est-à-dire destinée au grand public de la BnF.

Beata Lafargeas, Responsable en salle A©BnF

Beata Lafargeas, Responsable en salle A©BnF

2. En quoi consiste votre travail ? Je veille au bon fonctionnement de la salle A, sur tous ses aspects, c’est-à-dire les collections (traitement, intégration, rangement), la logistique (surveillance du mobilier, des appareils techniques, de la signalétique) mais aussi sur les aspects humains : une bonne relation avec les publics et le bon fonctionnement du Service public (le suivi des plannings et le relai de l’information sur les différentes manifestations auprès des collègues).

J’effectue également des plages de Service public en salle A mais aussi en salle P au niveau Recherche en Rez-de-jardin, ce qui me permet de ne pas être coupée ou trop éloignée du département et des collègues, mon bureau étant situé dans la salle A.

Quant à la logistique, il y a différents types de postes et plusieurs services proposés au public : 40 postes audiovisuels (PAV) qui diffusent les collections de films, de documents sonores, de sites web, consultables en Haut-de-jardin ; 2 postes de consultation internet ; 3 postes studios qui sont des postes avec des logiciels de création dans les domaines du son, de la vidéo et du multimédia ; 4 postes de jeux comprenant 3 PC. Ces postes sont attribués par le personnel de la salle. La salle dispose également d’une PlayStation et d’un grand écran qui diffuse une programmation de films, souvent associés à la politique d’exposition de la BnF (actuellement sur La Corée du Sud et sur Les musiciens et la franc-maçonnerie).
Plus particulièrement, je m’occupe de la gestion des boîtiers des dvd comportant la cote des documents que les lecteurs choisissent en arrivant dans la salle, et je mets à jour le fichier des nouveautés.

En ce qui concerne les documents diffusés sur les PAV, je vérifie leur bon fonctionnement, qu’il s’agisse des nouveaux documents acquis ou bien de ceux choisis en fonction de notre actualité culturelle. Je ne choisis pas la programmation des documents, se sont les sections concernées qui s’en occupent, mais j’ai mon mot à dire si je m’aperçois que le document choisi n’est pas adapté au public, lorsqu’il présente trop de violence par exemple.

Il me revient aussi de palier aux problèmes techniques sur les PAV, de les repérer et de savoir à qui m’adresser ensuite pour les résoudre le plus rapidement possible.

En collaboration avec les autres services de la bibliothèque, il est question de la valorisation des collections : la préparation des vitrines devant la salle A, l’impression et l’affichage des manifestations culturelles dans cette salle et dans les autres où sont essaimés des PAV.

Je vérifie également la présence et l’approvisionnement de la documentation en salle, indispensable pour son bon fonctionnement. Savoir où sont rangés les notices, les flyers, les guides d’utilisation des appareils ainsi que les formulaires à disposition du public (remarques et suggestions), et du personnel (permanences, constats d’incident, plannings de Service public). Je veille aussi sur l’affichage de l’information aux lecteurs et au personnel.

Je coordonne donc l’ensemble des services proposés en salle A en collaboration avec toutes les sections du département de l’audiovisuel : le Son, l’Image, les Multimédias-imprimés, la Conservation et la Régie (le service où sont chargés les documents pour la diffusion) et le Service public.
Je relève des aspects et des situations que mes collègues qui effectuent des plages de Service public dans cette salle ne voient pas forcément. Il s’agit aussi de veiller et de signaler les problèmes électriques, informatiques, et chaque jour de vérifier le mobilier, son état, sa disposition… je n’arrête pas une seconde !

Beata Lafargeas, accueillir le grand public©BnF

Beata Lafargeas, accueillir le grand public©BnF

3. Comment devient-on responsable/permanente de salle de lecture de bibliothèque ? Quelle formation est nécessaire ? En posant sa candidature quand le poste est proposé ! Plus sérieusement, j’ai passé le concours de magasinier spécialisé. Je n’ai pas suivi de formation avant de commencer sur ce poste mais il est vrai, que mes études de lettres et la préparation pédagogique (je suis enseignante en polonais à la base) m’aident à exercer ce métier. L’expérience acquise dans d’autres départements de la bibliothèque est utile aussi.
4. Êtes-vous fonctionnaire ou contractuelle ? Je suis fonctionnaire de catégorie C.
5. Comment avez-vous choisi ce métier ? J’ai saisi une opportunité. Je travaille à la bibliothèque depuis 1996, tout d’abord sur le site de Richelieu, ensuite sur le site de l’Opéra, puis au département des Cartes et Plans. Depuis 2007, je suis sur le site de Tolbiac, au Département de l’Audiovisuel. Occuper ce poste en salle B (les salles A de l’Audiovisuel et B de la Presse ont permuté en novembre 2013) fut un bon choix pour moi, comme une chance qui s’est présentée car je cherchais à travailler avec des publics de tous les pays, dans la mesure où la musique et le cinéma sont des arts sans frontières ! Non sans importance, fut le fait de très bien m’entendre d’emblée avec mes collègues responsables du service.
6. Pour vous, quelles sont les qualités essentielles, nécessaires pour exercer ce métier ? L’expérience acquise dans plusieurs départements de la BnF me semble aujourd’hui nécessaire pour gérer une salle de lecture. Mais aussi la capacité de mener plusieurs activités, plusieurs services à la fois. Ce poste en salle A nécessite une vision globale sur l’activité vis-à-vis du public et des collègues. Et avant toute chose, aimer le Service public. Il s’agit aussi de savoir garder son sang-froid, de ne pas se laisser déborder par événements et de savoir hiérarchiser les activités à tel moment, à travers l’ensemble du travail à mener. Il s’agit de savoir aussi travailler seule, ne voir personne ou presque durant la journée, lorsque les lundis la salle est fermée au public. J’espère aussi que mon accent peut mettre à l’aise les différents lecteurs.
7. Pour vous, quels sont les avantages de ce métier ? De voir quotidiennement le public et les collègues qui viennent effectuer leurs plages de Service public. Cette activité m’aide également à enrichir ma culture générale. De par ma formation littéraire, j’avais déjà un goût pour l’adaptation des œuvres littéraires au cinéma et ce poste me donne la possibilité de découvrir d’autres types de films, notamment le cinéma documentaire. Tout cela est vraiment appréciable, d’autant plus que ce métier permet de développer des qualités techniques, par la force des choses pour ainsi dire, lorsqu’on se confronte aux nouvelles technologies. C’est important. Par exemple, la salle A qui dispose déjà des PAV, des manettes des jeux vidéo et des logiciels du studio, va bientôt se doter de tablettes ipad. Je dois connaître le minimum du fonctionnement de ces appareils. Mais ce que je retiens avant tout, c’est l’idée de gérer une salle ouverte à tous les publics, de pouvoir veiller sur une entité de lieu que constitue la salle A, vis-à-vis du gigantisme de la BnF !
8. Ses inconvénients ? Lorsqu’il s’agit de mener plusieurs choses pendant une tâche ou bien d’arrêter une activité momentanément pour aller au plus urgent, lors d’un problème lié au fort courant d’air dans la salle par exemple, ce qui peut être assez stressant lorsqu’ arrive la fin de journée ! Le sentiment que n’avance pas assez vite les dossiers en cours … cependant, l’activité loin d’être monotâche est variée. Il faut savoir aussi accepter les critiques et les mauvaises humeurs des publics, comme des collègues parfois. Quand un problème arrive, c’est moi que l’on vient voir. Comme je l’ai déjà dit, il faut aussi savoir travailler seule.
9. Comment envisagez-vous votre carrière dans ce métier ? Les évolutions techniques, les évolutions de carrière ? Il faut s’adapter aux changements technologiques et sans cesse se mettre à niveau. Il y a donc un besoin de formations.
Il faut aussi une certaine préparation psychologique dans la mesure où, de plus en plus, les publics aux origines différentes qui bien souvent ne parlant pas le français, sont difficiles à gérer. Responsable de salle de lecture, c’est vraiment un métier qui renouvelle les questions : comment accueillir ? Comment aider un grand public ? Ce qui suppose à terme une évolution du poste de responsable de salle.

4. Aller plus loin avec les acteurs du champ social

Cynthia Fleury, philosophe et psychanalyste

30 mai 2016

Rencontres
Club des livres

LaChouette©Wikimedia Commons

LaChouette©Wikimedia Commons

Cynthia Fleury est philosophe et psychanalyste, membre du Comité national d’éthique. Elle est à l’origine de la création de la première chaire de philosophie à l’hôpital de l’Hôtel-Dieu, ouvert au personnel comme aux patients et à leurs proches. Dans son ouvrage Les Irremplaçables, il s’agit de partir en guerre contre le lieu commun selon lequel personne ne serait irremplaçable. Bien au contraire, Cynthia Fleury poursuit une réflexion sur la place unique et centrale de l’individu dans la démocratie. Elle invite toute personne à prendre sa part dans la conduite des affaires du monde et retisse ainsi un chaînon manquant entre l’individu et le collectif.

Rencontre animée par Sylvie Dreyfus-Alphandéry, mission de diversification des publics

BnF site-François-Mitterrand
Samedi 24 septembre, 17h-18h
espace Aquarium - Hall Est

Entrée libre et gratuite

1. Vous accueillir à la BnF

Un été au cinéma : séances collectives à la BnF

23 mai 2016

Lundi 13 juin 2016, 14h30-16h30
BnF Site-François-Mitterrand
Salle A Audiovisuel

Modern Cinéma Lumière©Gallica

Modern Cinéma Lumière©Gallica

La mission diversification des publics propose une réunion aux relais du champ social afin de recueillir vos propositions en vue d’une programmation de séances de cinéma pour vos publics apprenants de la langue française qui ne partent pas en vacances cet été. Les dates des projections cinéma couvriront les mois de juillet et d’août, elles pourront avoir lieu les lundis et les autres jours de la semaine.

Il s’agira de réfléchir avec vous sur des thématiques qui concernent vos publics, telles que : les relations interculturelles, la vie quotidienne en France, la découverte de Paris, des métiers, la question de l’égalité homme-femme, et d’autres thématiques, les vôtres avant tout !

Il s’agira alors de choisir ensemble une liste de films avec le concours des bibliothécaires de l’audiovisuel ; nous serons à votre écoute, recueillerons vos idées et vos suggestions de films, l’objectif de cette rencontre étant d’établir une panier préalable de titres de films et une programmation avant votre venue avec vos apprenants.

Nous vous présenterons la Salle A et ses ressources, son grand écran plasma pour la diffusion des films.

Donnons-nous rendez-vous dans le hall d’entrée près de la maquette, le lundi 13 juin, à 14h15.


Pour vous inscrire, contactez :
frederic.astier@bnf.fr
01 53 79 85 30

Expositions

Exposition Miquel Barcelo. Sol y sombra

17 mai 2016

Exposition Miquel Barceló. Sol y sombra. Du 22 mars au 28 juillet 2016

l Barceló © ADAGP, Paris, 2016 Photographie © Alexis Komenda / BnF

Miquel Barceló © ADAGP, Paris, 2016 Photographie © Alexis Komenda / BnF

Peintre, dessinateur, sculpteur et céramiste, l’artiste majorquin Miquel Barceló a choisi la BnF pour faire découvrir ses œuvres et son univers.
A cette occasion, la BnF s’associe avec le Musée national Picasso–Paris afin de créer un double évènement consacré à Miquel Barceló.
Située au niveau haut-de-jardin, l’œuvre d’introduction à l’exposition a été créée sur toute la hauteur et largeur des vitres de l’allée Julien Cain, soit 190 mètres de long sur 6 mètres de haut, nommée « Le Grand Verre de terre – Vidre de meravelles ». En s’appropriant cet espace, l’artiste a voulu rendre hommage au philosophe majorquin Ramon Llull.
Pour découvrir davantage l’univers de Miquel Barceló, la Galerie 1 de la BnF expose l’œuvre imprimé de l’artiste, regroupant des gravures sur cuivre, sur bois, lithographies, sérigraphies, estampages, assez méconnue par le grand public.

Pour les publics du champ social, contactez :
frederic.astier@bnf.fr
01.53.79.85.30

Expositions

Exposition La franc-maçonnerie

17 mai 2016

La Bibliothèque nationale de France a le plaisir de partager avec vous, une exposition sur la franc-maçonnerie au niveau du haut-de-jardin, galerie 2, du 12 avril au 24 juillet 2016

Probable-cle-musee-FM©Wikimedia Commons

Probable-cle-musee-FM©Wikimedia Commons

C’est sur les chantiers des cathédrales, où les maçons se sont organisés en fraternités, se dotant de leur propre règlement et créant ainsi leur propre légende que la franc-maçonnerie apparaît. Afin de retracer l’histoire de celle-ci, la BnF vous propose une exposition riche en découvertes.

En partenariat avec le Musée de la franc-maçonnerie, l’exposition propose plus de 450 pièces dont certaines encore jamais montrées. Des fonds d’archives maçonniques que la BnF possède aux prêts étrangers, l’exposition La franc-maçonnerie présente des enluminures dans un parcours chronologique menant des bâtisseurs de cathédrales aux architectes de la Renaissance.

Pour les publics du champ social, contactez :
frederic.astier@bnf.fr
01.53.79.85.30