Archives de la catégorie 2. Récits d'expériences

2. Récits d'expériences

Projet européen : Mémoires de Chibanis

28 mars 2014

Mémoires de Chibanis (cheveux blancs en arabe) est un projet mené conjointement par la Diversification des publics, la Café social Ayem Zamen et les ateliers d’écriture Elisabeth Bing et soutenu par le FEI (Fonds européen d’intégration)…

Atelier d écriture ©BnF)

Atelier d écriture ©BnF

Une trentaine de bénéficiaires du café social Ayem Zamen se réunit le jeudi après-midi, par groupe de 6 personnes pour participer à des ateliers d’écriture. L’idée de ces ateliers thématiques est de faire se rencontrer l’histoire individuelle des Chibanis avec l’histoire de leur pays d’accueil, la France…
L’occasion pour chacun d’évoquer des souvenirs de leur arrivée, de livrer ses impressions sur le pays qu’ils découvraient alors, de s’exprimer aussi sur les moyens d’information ici et là-bas, l’accès à la culture, les films et chansons de ces années-là. Beaucoup sont venus en France pour travailler et ont raconté leur travail, l’usine, les collègues et aussi le temps libre à Paris…

Atlas portulan attribué à Battista Agnese ©Gallica)

Atlas portulan attribué à Battista Agnese ©Gallica

La mission Diversification des publics a participé à ces ateliers en écrivant pour ceux qui ne savent pas écrire, ces récits et souvenirs mais a également organisé des ateliers : découverte de manuscrits orientaux et occidentaux sur les représentations géographiques du monde au Moyen Age, les découvertes et expéditions commerciales ou écoute des musiques qui ont marqué l’arrivée en France…

Un recueil illustré intitulé Mémoires de Chibanis sera publié en juin et remis officiellement à tous les participants le jeudi 26 juin après-midi à Richelieu.
Un film retraçant cette belle aventure sera diffusé le 1er octobre, sur le site François Mitterrand…

©BnF)

©BnF

©FEI)

©FEI


2. Récits d'expériences

Projet européen Hors les murs : visite de l’École de la 2e chance Essonne

24 mars 2014

Dans le cadre du projet européen Hors les murs mené avec l’association Décider de Grigny, un groupe de l’École de la 2e chance Essonne est venu visiter la bibliothèque et participer à un atelier sur le thème de la citoyenneté…

Ecole de la 2e chance Essonne ©BnF)

Ecole de la 2e chance Essonne ©BnF

L’objectif du projet mené conjointement par la mission Diversification des publics de la BnF et Décider et soutenu par le FEI est l’organisation, à Grigny, d’une exposition réalisée par les jeunes du quartier de la Grande Borne qui s’intitulera : “La citoyenneté : un chantier en construction”. Pour construire cette exposition, les jeunes de Grigny sont venus plusieurs fois à la Bibliothèque nationale de France pour consulter des documents sur la citoyenneté, les symboles de la République, les droits de l’homme. Ils ont également assisté à des projections…

Ils ont aussi rencontré un juge, un avocat, le médiateur de la république… En partenariat avec le Musée de la Poste : ils ont vu de très jolis timbres sur le thème de la citoyenneté et ont également fabriqué leur propre timbre sur ce thème…

Atelier sur la citoyenneté ©BnF)

Atelier sur la citoyenneté ©BnF

Les élèves de l’École de la 2e chance Essonne collaboreront à ce projet en illustrant cette exposition de prises de vue de lieux symboliques parisiens…

Le Mercredi 11 juin cette exposition voyagera en péniche et stationnera au pied de la tour T2… l’occasion pour tous de la visiter… avant son retour à Grigny !

©BnF)

©BnF

©FEI)

©FEI


2. Récits d'expériences

Voyage à travers les livres. Episode 2 : Marco Polo…

14 mars 2014

Mercredi 5 mars, les enfants et les mamans des Centres sociaux et culturels de Pierreffitte sur Seine sont revenus à la bibliothèque pour un long voyage sur les traces de Marco Polo…

Le récit des aventures de Marco Polo ©BnF)

Le récit des aventures de Marco Polo ©BnF

L itinéraire de l explorateur ©BnF)

L itinéraire de l explorateur ©BnF


Cet atelier entraîne les enfants dans un fabuleux voyage avec Marco Polo sur les routes de la soie.
Ils y ont découvert les merveilles et trésors décrits dans les récits de cet aventurier hors du commun : saveurs nouvelles et parfums rares, paysages insolites, animaux fantastiques… Sur la route de la soie, chaque étape est l’occasion d’écouter Sylvie raconter une histoire d’un pays différent…
Les enfants ont ensuite retracé sur une carte l’itinéraire de l’explorateur et ont également dessiné les merveilleuses découvertes rapportées par ce grand voyageur : épices, tissus tous les trésors que les enfants ont entreposés dans la malle au cours de ce voyage…

Retrouver la route de la soie ©BnF)

Retrouver la route de la soie ©BnF

Dessiner les animaux fanstastiques ©BnF)

Dessiner les animaux fanstastiques ©BnF


Retrouvez :

La présentation du projet
L’épisode 1 : Fabrique moi un livre

2. Récits d'expériences

Voyage à travers les livres. Episode 1, Fabrique moi un livre…

17 février 2014

Mercredi 12 février, première étape de notre voyage, les enfants et leur maman ont découvert l’histoire du livre…
De la naissance du livre à la tablette numérique, en parcourant d’un point de vue historique et géographique l’histoire des supports du livre à travers le monde. Réflexion sur le lien entre la matière et la forme, lien entre le support et la nature, présentation de livres d’artistes….

Les différents supports de l'écrit ©BnF)

Les différents supports de l écrit ©BnF

Fabriquer son livre idéal ©BnF)

Fabriquer son livre idéal ©BnF



Au cours de cet atelier animé par Marion, les enfants ont appréhendé, à travers des jeux : représenter une phrase par des dessins, jeu dit du “téléphone arabe” la nécessité d’avoir un code commun pour pouvoir s’exprimer et tout exprimer : l’écriture. Ils ont découvert et localisé les différents types de supports (minéral, végétal, animal) et leur origine : argile, papyrus, peau et papier…

Dans un deuxième temps, chaque enfant a imaginé et donné forme à ce qui serait son livre idéal et, de leur coté, les mamans ont commencé à confectionner la couverture de leur livre-reportage…

Un livre pour voyager ©BnF)

Un livre pour voyager ©BnF

Création collective des mamans ©BnF)

Création collective des mamans ©BnF



Retrouvez :

La présentation du projet…

2. Récits d'expériences

Voyage à travers les livres

13 février 2014

La Diversification des publics et le service de l’Accueil général de la BnF en collaboration avec le groupe “Livre comme l’air” des Centres sociaux et culturels de Pierrefitte sur Seine vous invite à un « Voyages à travers les livres »…

Découverte du livre objet ©BnF)

Découverte du livre objet ©BnF

Le projet, qui concerne un groupe d’enfants âgés de 6 à 9 ans accompagnés de leur maman, permettra de découvrir à travers 5 séances toutes les facettes du livre, depuis ses origines jusqu’à la tablette numérique.
Il s’agira tout d’abord d’appréhender le livre-objet, dans sa dimension matérielle, historique, sensible, esthétique, suivant toutes les étapes de son invention et de sa fabrique, depuis la tablette d’argile jusqu’à l’imprimerie.
Dans un deuxième temps, il sera proposé d’explorer le contenu et d’entrer dans l’imaginaire du livre, en s’attachant à la construction des histoires et des personnages. Par l’écoute, la lecture et le jeu, les enfants entrent dans l’univers du livre, à la fois vecteur de rêve et d’évasion (atelier Marco Polo).
Sera ensuite abordée la question de la transmission, de la conservation et du partage (découverte de la bibliothèque par un jeu de piste).
Une séance au département des cartes et plans sera l’occasion à la fois d’évoquer le livre de voyage, la diversité des fonds et le rôle des ateliers de restauration.

La participation des mamans ©BnF)

La participation des mamans ©BnF

Enfin, la partie créative du projet consiste en la fabrication d’un grand livre collectif dont les pages restituent chaque séance à la façon d’un carnet de voyage.
Nous avons imaginé un livre enfants (plutôt explorateurs) et un livre parents (plutôt grands reporters)
Pour évoquer les différents supports, les parents travailleront sur un livre-accordéon et les enfants sur une forme codex composée de feuillets détachables. Les groupes seront invités à créer leur livre d’artiste en réfléchissant à ses différentes fonctions (témoignage, esthétique, souvenir, transmission…) et à la pérennité du support…

Les créations des enfants et des mamans seront exposées en juin à Pierrefitte sur Seine…

2. Récits d'expériences

Mémoire intime, patrimoine commun

10 février 2014

Un projet mené par la BnF, le Louvre avec l’association “Savoirs pour réussir”…

En France, plus de 7% de la population se trouve en situation d’illettrisme.
En 2013, la lutte contre l’illettrisme est déclarée Grande Cause nationale.
Convaincus que la culture est un levier pour sortir de l’illettrisme, le Musée du Louvre et la Bibliothèque nationale de France se sont associés à Savoirs pour réussir Paris sous l’égide de la Délégation Générale à la Langue Française et aux Langues de France (DGLFLF) du Ministère de la Culture pour permettre à des jeunes en situation d’illettrisme de se réconcilier avec l’écriture à travers la découverte du patrimoine culturel et la réalisation d’un petit livret qui témoigne de ce travail d’écriture.

Savoirs pour réussir Paris travaille régulièrement avec la Mission de diversification des publics de la Bnf. Beaucoup de jeunes ré-apprivoisent les mots, le stylo, grâce à la découverte de notre établissement, très valorisante pour eux.

En 2013, cette association s’est rapprochée de la Bibliothèque nationale de France et du musée du Louvre pour proposer aux jeunes gens , victimes d’illettrisme de mettre en mots, de manière à les partager, leurs émotions, leurs ressentis provoqués par la découverte d’œuvres du patrimoine commun, en les faisant résonner avec leur monde intime, réel ou imaginaire.
A la BnF, ils ont été accueillis entre autres par le Département des Manuscrits… Un mécénat de compétence a été obtenu avec la Fondation SNCF qui s’est associée à la réalisation du livret, en détachant une graphiste qui a participé à la fabrication de ce livret.

Pendant 4 mois, les jeunes gens ont appris à regarder les œuvres, mais aussi à les écouter, à dialoguer avec elles. Ils ont renoué avec l’écriture et la maîtrise de la langue française en tissant l’histoire des hommes avec leurs souvenirs personnels. Reprenant confiance, ils ont accepté de compliquer l’exercice en tentant d’intégrer à leurs textes un ou plusieurs mots de la sélection 2014 des « Dis-moi dix mots » lancés par la DGLFLF.
Voici le livret livret qu’ils ont réalisé : téléchargez-le ici

2. Récits d'expériences

Le contrôle social dans les salles de lecture à la BnF

16 septembre 2013

«Eh Monsieur comment ils font ce qu’ils veulent !!!…» «En termes sociologiques, Joyti ?» «Euh eh bien le contrôle social n’est pas très fort à la BNF… (rires)»

Mercredi 12 juin après midi, les 30 élèves de la 1ère ES1 du Lycée Eugène Delacroix, à Drancy (Seine-Saint-Denis), ont effectué une visite un peu spéciale de la Bibliothèque Nationale de France, dans les salles de lecture du Haut de Jardin. En effet, pour ces jeunes «banlieusards» plus habitués pour quelques uns au C.D.I du lycée qu’à la prestigieuse bibliothèque parisienne, la BNF était le théâtre d’un exercice scolaire un peu particulier.

Salle de lecture Haut de Jardin ©Fontanieu)

Salle de lecture Haut de Jardin ©Fontanieu

«Dans le cadre de l’enseignement de Sciences Economiques et Sociales en 1ère, explique M. Fontanieu qui les accompagnait, nous consacrons un chapitre de sociologie aux normes collectives, aux règles de la société, à l’ensemble des dispositifs et comportements mis en oeuvre quotidiennement qui maintiennent l’ordre social apparent. Après avoir étudié en cours le contrôle social des institutions et des individus, les lycéens sont allés étudier eux même, concrètement, la façon dont, dans un lieu aussi particulier qu’une bibliothèque, les lecteurs se «contrôlent» mutuellement.»
Répartis par groupe de 3 ou 4 par salle de lecture, les élèves se sont donc fondus dans la masse des visiteurs, inhabituels ou réguliers, de la BNF. Assis, passant dans les allées, jetant de discrets coups d’oeil : l’observation sociologique «sauvage» requiert de la discrétion. «C’était marrant, on était comme en mission» rigole David. Pas question de s’amuser pour autant : il fallait prendre des notes, et repérer toutes les façons dont le contrôle social s’exerce entre les murs.

Cartes d’usager, consignes affichées, regards désapprobateurs, «chut» répétés… Curieusement, pour des jeunes qui restent au lycée fortement encadrés par un professeur principal très à cheval sur le respect envers soi-même, envers le travail et envers l’institution scolaire, la BNF est presque apparue comme un lieu de grande liberté. «Ils s’en foutent en vrai !» «Ya des consignes, mais elles sont un peu mortes dans le film [elles ne sont pas respectées]» … Le contrôle social, de fait, n’est pas tout à fait le même entre un lieu public pour adultes et une salle de classe où cohabitent et travaillent de jeunes et ambitieux futurs citoyens de la République… mais encore âgés de 15 ou 16 ans à peine.

Elèves du lycée E Delacroix Drancy ©Fontanieu)

Elèves du lycée E Delacroix Drancy ©Fontanieu

«En tout cas c’était vraiment beau le lieu.» Plutôt excités d’avoir réalisé une telle expérience, a fortiori dans les murs d’une institution aussi renommée, les élèves échangent au soleil sur leur courte expérience de «sociologie sauvage». «Eh Nesrine, c’est vrai que t’as marché en moonwalk [à l’envers, comme Michael Jackson] à un moment ?» «Ouais !! Comment ils m’ont regardé d’ailleurs…» Etant passé dans les salles alors que les élèves enquêtaient, M. Fontanieu avait rappelé à certains d’entre eux un grand principe de sociologie de la déviance : le contrôle social ne s’exerce jamais autant qu’en réaction à une transgression. Un conseil que quelques lycéens s’étaient empressés de mettre en oeuvre ; pour des raisons scientifiques bien évidemment…

Le professeur principal, plutôt content de cette belle sortie de fin d’année, savoure. «Il y a quelques points à fignoler, sur la répartition dans les salles et les consignes pas assez précises que je leur avais données. Mais tout s’est bien passé, grâce aussi à l’aide précieuse du service «diversification des publics» de la BNF. J’espère beaucoup revenir l’an prochain, avec de nouveaux apprentis sociologues !»

2. Récits d'expériences

Des stagiaires du Greta de Saint Denis en visite à la BnF…

16 juillet 2013

Lundi 15 juillet, un groupe de stagiaires du Greta de Saint Denis est venu visiter la bibliothèque et découvrir des livres sur les jardins en salle F.

Les stagiaires du Greta de saint Denis ©BnF)

Les stagiaires du Greta de saint Denis ©BnF

S approprier les livres ©BnF)

S approprier les livres ©BnF


Ces hommes tibétains, chinois, tamouls, bangladais et marocains accompagnés de leur formatrice Brigitte Labadie se préparent au DELF (diplôme d’études en langue française) ou au DILF (diplôme initial de langue française).

Les objectifs de cette visite, suivie de promenades dans des parcs et jardins parisiens, sont : repérer les espaces verts et monuments principaux de Paris sur une carte ou un plan de métro, construire un itinéraire, lire et comprendre des pictogrammes, lire et parler d’endroits visités, exprimer ses sentiments sur la découverte d’un lieu culturel.

Après une visite de la bibliothèque : autour de la maquette du Hall Ouest, découverte de globes, présentation des salles de lecture, passage en rez-de-jardin, le groupe s’est dirigé en salle F.

S approprier les livres ©BnF)

S approprier les livres ©BnF

Carine et Véronique en salle F ©BnF)

Carine et Véronique en salle F ©BnF


Carine Lefèvre et Véronique Liaigre ont présenté des livres sur les jardins parisiens : leur histoire, leur architecture, les différents styles… Elles ont également montré de très beaux livres sur les jardins marocains, chinois…

A la suite de la visite, le groupe s’est retrouvé au jardin Georges Duhamel pour partager un pique nique avant de partir pour une balade dans le parc de Bercy…

2. Récits d'expériences

Atelier enfants / parents « Fabrique-moi un livre » : 17 avril 2013

10 juin 2013

La mission Diversification des publics en collaboration avec le service de l’Accueil général de la Bibliothèque ont proposé pour la première fois un atelier enfants / parents au groupe Livre comme l’air de Pierrefitte sur Seine. Retour sur cette expérience inédite et appelée à se renouveler…

Arrivée sur l esplanade ©P. Violeau)

Arrivée sur l esplanade ©P. Violeau

L'espace Jules Verne ©P. Violeau)

L espace Jules Verne ©P. Violeau


Le Mercredi 17 avril, 9 enfants et leurs mamans ont participé à l’atelier « Fabrique-moi un livre ». Ce petit groupe de Pierrefitte sur Seine a déjà ses habitudes autour de la lecture grâce à l’atelier « Livre comme l’air » animé par Patricia Violeau et Farida Galou au Centre social et culturel Maroc Châtenay Poètes.
L’atelier, à la fois sensoriel et créatif, leur a permis d’approfondir leurs connaissances par l’observation, le jeu et la manipulation des principaux supports de l’écrit (de la tablette d’argile au parchemin en passant par le papyrus et le papier…). Après avoir percé les secrets du livre, les enfants et leurs parents ont laissé libre cours à leur imagination pour créer à leur tour le livre de leurs rêves…
Ce premier atelier est le début d’une collaboration avec Livre comme l’air… nous vous raconterons ici les prochains épisodes…

Echange d idées ©P. Violeau)

Echange d idées ©P. Violeau

Fabrication d'un livre ©P. Violeau)

Fabrication d un livre ©P. Violeau

2. Récits d'expériences, Témoignages

Visite de la Bibliothèque avec Ouvrir l’école aux parents

10 juin 2013

Retour sur une visite de la bibliothèque avec des enfants de l’école Paul Langevin de Saint Ouen et leurs parents dans le cadre de l’opération Ouvrir l’école aux parents….

Le groupe Ouvrir l école aux parents ©BnF)

Le groupe Ouvrir l école aux parents ©BnF

“Mercredi 29 mai, nous sommes allés à la Bibliothèque Nationale de France François Mitterrand.
Sylvie nous a accueillis et elle nous a fait visiter la bibliothèque et le jardin.
Nous avons bien pu nous représenter les différents espaces de la bibliothèque grâce à la maquette. Sylvie nous a expliqué l’origine de l’écriture et des livres. On a pu apprendre ce qu’était un manuscrit, que les livres étaient réservés aux personnes aisées avant la création de l’imprimerie, et beaucoup d’autres choses…
Sylvie nous a raconté comment la BNF s’est construite et comment elle fonctionne.
Tous les livres qui ont été écrits se trouvent à la bibliothèque: on peut y trouver tout ce que l’on veut. Il y a des salles de lecture où les livres et les multimédias sont classés par thèmes.
Il y a tellement de livres qu’ils ne tiennent pas dans les salles, ils sont donc commandés par les lecteurs et ensuite apportés dans des caisses bleues qui se déplacent sur des rails.
On peut aussi voir des expositions, nous avons vu une exposition très intéressante de photos très belles sur les pays du monde. On a pu ainsi voir comment les gens vivent au Mexique, comment ils s’habillent, leurs habitations….
On a également vu une exposition sur une association qui permet aux jeunes de partir à l’étranger pour connaître un autre pays et apprendre ainsi beaucoup de choses. On a vu des photos et lu leurs récits. C’était vraiment bien pour nous car nous mêmes venons d’un pays étranger ; c’était très enrichissant.
Sylvie nous a fait très plaisir en nous offrant une vue magnifique de Paris, comme on ne l’avait jamais vu auparavant. Nous sommes montés au dix-huitième étage, c’était très impressionnant, on a reconnu la Tour Montparnasse, le Sacré Cœur, la Seine…Cela nous a vraiment plu, fait très plaisir et aussi donné l’occasion de faire une sortie culturelle avec nos enfants.
Nous sommes très contents de cette sortie car on a beaucoup appris et vu de belles choses.
Nous remercions Sylvie pour sa gentillesse et le temps qu’elle nous a accordé.
Nous remercions également Mme Douai d’avoir organisé cette visite.”

Afsa, Timi, Lina, Yamina et leurs enfants.

Ce texte a été rédigé par des parents d’élèves de l’école Paul Langevin de Saint Ouen dans le cadre de cours de français donnés par Amel Maimouni et Maria Siddique (”Ouvrir l’école aux parents pour réussir l’intégration“)