Pour découvrir les collections

Les jeux olympiques d’hier à aujourd’hui

16 juillet 2012

Retour sur l’atelier rencontre du vendredi 6 juillet…

Environ soixante personnes ont participé à l’atelier sur l’histoire des Jeux Olympiques, organisé à l’espace Jules Verne et animé par Roger Musnik et Mohamed El Bouziani…

Espace Jules Verne ©BnF)

Espace Jules Verne ©BnF

Roger Musnik nous raconte l’histoire des JO…
Les jeux olympiques sont nés dans l’Antiquité, selon les premières traces écrites, en 776 avant Jésus-Christ. Ils comportaient alors peu d’épreuves : courses à pieds, lutte, concours hippiques, saut en longueur et lancer de disque et de javelot. Ils étaient dédiés à Zeus et s’accompagnaient de sacrifices aux dieux. Les jeux olympiques étaient réservés aux hommes. Le culte du corps et donc du beau était très important : les athlètes concouraient nus.

Cette compétition a disparu avec la chute de l’empire romain pour renaître bien plus tard, à la fin du 19e siècle grâce au baron Pierre de Courbertin. Le Comité international olympique est créé en 1896 et les premiers JO sont organisés à Athènes en 1894.
Les Jeux olympiques rassemblent des sportifs de toutes les nations, c’est la symbolique reprise sur le drapeau qui apparaît pour la première fois en 1920 : 5 anneaux entrelacés, représentant les 5 continents.
Comme dans la Grèce antique, les JO sont organisés tous les 4 ans, avec des cérémonies d’ouverture et de clôture. Cependant, les JO actuels se déroulent dans des pays différents à chaque olympiade. Dès 1900, ils sont ouverts aux femmes et l’on compte aujourd’hui 26 sports différents déclinés en 300 disciplines.

Si les JO sont avant tout une compétition sportive à l’échelle planétaire, ils ont cependant des retentissements politiques et économiques :

- Sur le plan politique :

Affiche des JO de Berlin ©BnF)

Affiche des JO de Berlin ©BnF

Les JO de Berlin organisés en 1936 ont servi de vitrine à Hitler qui voulait montrer la supériorité de la race aryenne. En 1968, à Mexico Tomy Smith et John Combs (1er et 3e au 200m) lèvent le poing sur le podium, pendant l’hymne américain en protestation de la condition noire aux USA. Les JO de Moscou en 1980 ont été boycottés par les USA et plusieurs autres pays en riposte à l’invasion de l’Afghanistan par l’URSS. En réponse, les JO de Los Angeles en 1984 ont été boycottés par l’URSS et 15 pays du bloc communiste. On se souvient plus récemment d’appels à boycott des JO de Pékin et du parcours chaotique de la flamme à Paris et à Londres en protestation de la répression au Tibet.

- Sur le plan économique :
Pour le pays organisateur, les dépenses sont considérables puisqu’il faut construire les équipements sportifs nécessaires (stades, piscines, patinoires et pistes de ski…) et les villages olympiques accueillant les délégations.
Le budget estimé des JO de Londres de 2012 est de 9 milliards de livres sterling.
Mais les JO rapportent également beaucoup : grâce aux droits de retransmission payés par les télévisions, grâce aux sponsors et à la publicité.

A l’issue de l’exposé, Mohamed El Bouziani a présenté 3 extraits de films documentaires : le premier était constitué d’archives sur l’histoire des Jeux. Le 2e film montrait la préparation des équipements sportifs et le parcours de la flamme aux JO d’hiver de Grenoble en 1968. Enfin, le dernier film était centré sur les champions français, en particulier Marie-Jo Pérec.

Pour prolonger cet atelier rencontre, vous pouvez, durant tout l’été, voir en salle B une sélection de films sur les JO et le sport.

Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/diversification_publics/index.php/2012/07/16/les-jeux-olympiques-d%e2%80%99hier-a-aujourd%e2%80%99hui/trackback/

 

Laissez un commentaire



Pas d'URL (adresse de site web) ou alors sans le http, pour cause de spam.