3. La BnF et ses métiers

Le métier de responsable de l’édition adaptée aux personnes handicapées… par Hélène Leblois

17 décembre 2012

Depuis 2006, la Bibliothèque nationale de France a pour mission d’être “l’organisme dépositaire des fichiers numériques” transmis par les éditeurs aux organismes agréés réalisant des éditions adaptées destinées aux personnes handicapées. Nous rencontrons pour vous Hélène Leblois, responsable de l’édition adaptée aux personnes handicapées…

Hélène Leblois ©BnF)

Hélène Leblois ©BnF

1. Quel est l’intitulé de votre poste ?
Je suis responsable du centre Exception handicap, au sein du département de l’Information bibliographique et numérique, à la BnF. Ma mission consiste à améliorer l’accès à la lecture des personnes handicapées, dans le cadre de l’exception au droit d’auteur institué par la loi DADVSI de 2006.
Ce dispositif législatif permet aux centres de transcription agréés par l’Etat d’obtenir les fichiers numériques des éditeurs, de façon à pouvoir produire une version accessible (en braille, audio, etc.) ; ce sont ces centres qui mettent à disposition de leurs publics handicapés les œuvres adaptées. La BnF a pour rôle de centraliser les demandes de documents numériques aux éditeurs, et de sécuriser les transferts et le stockage des œuvres ainsi déposées.
Par exemple, dès la présélection du prix Goncourt 2012, les organismes de transcription agréés ont demandé les fichiers des titres en lice ; en quelques jours, les documents ont pu être adaptés et mis à disposition des publics handicapés. C’est la deuxième année que les livres primés sont lisibles par tous dans des délais très courts.

2. En quoi consiste votre travail ?
Mes activités sont variées et impliquent de nombreux acteurs. Je vais les résumer en quatre points.
Mon travail comporte un volet technique. Je suis en effet chef de projet fonctionnel de la plateforme numérique PLATON développée pour automatiser le traitement des flux de demandes et sécuriser le circuit des documents numériques. Il s’agit d’identifier les besoins des usagers, et co-piloter avec le département des systèmes d’information (DSI) de la BnF la conception et la réalisation des développements informatiques effectués par un prestataire externe.

Les genres de documents adaptés©BnF)

Les genres de documents adaptés©BnF

Les activités administratives sont également importantes. Je suis en effet un référent juridique pour les usagers, appuyée par les services juridiques de la BnF et du ministère de la Culture et de la Communication (MCC) ; par ailleurs, avec le DSI, nous assurons le suivi du marché public de réalisation de la plateforme numérique.
Le management est un autre aspect de mon travail. Il consiste à encadrer les deux agents du centre Exception handicap, à coordonner les différents services impliqués, à évaluer toutes nos activités et produire des bilans.
J’assure aussi des fonctions de communication, interne et externe, et de médiation. L’objectif est de construire une relation de confiance avec les différents acteurs autour d’un objectif partagé, celui de rendre la lecture accessible à tous.

3. Comment devient-on responsable de la gestion de l’édition adaptée ? Quelle formation est nécessaire ?
Après un master 2 de philosophie, j’ai d’abord été professeur certifié en lycée et, en même temps, ai poursuivi ma formation avec un master 2 professionnel de gestion de l’information et de la documentation numériques.
Je suis arrivée à la BnF en 2009, au moment de la mise en œuvre de la loi de 2006 et la création du centre Exception handicap. C’est ici que j’ai acquis de nombreuses connaissances et compétences, en particulier relatives aux problématiques du circuit des œuvres dématérialisées, au fonctionnement des marchés publics et à l’environnement institutionnel des bibliothèques.

4. Etes-vous fonctionnaire ou contractuelle ?
Je suis fonctionnaire, en situation de détachement de l’Education nationale.

5. Comment avez-vous choisi ce métier ?
Ce poste m’a tout de suite intéressée, parce qu’il répond à ma vocation, celle de passeur du savoir et de la connaissance, et parce qu’il permet d’utiliser les technologies numériques à cette fin, le tout avec une mission de service public forte.

6. Pour vous quelles sont les qualités essentielles, nécessaires pour exercer ce métier ?
Les aspects relationnels sont déterminants dans ce poste, pour construire une relation de qualité avec tous les acteurs. Il faut être disponible et à l’écoute afin de construire une position de tiers de confiance et être en mesure de sensibiliser, sur la durée, chaque partie aux besoins et aux contraintes des autres.
Il faut aussi être attiré par le numérique et ses possibilités de démocratisation de l’accès à la lecture.
Enfin, savoir faire appel aux compétences et à l’expertise des autres agents est très fructueux pour développer un projet innovant.

Lecture en braille ©Laetitia Ferrer

Lecture en braille ©Laetitia Ferrer

7. Quels sont les avantages de ce métier ?
Ce poste est très valorisant, parce qu’il vise à mettre en œuvre une mission de service public nouvelle, avec des enjeux politiques forts, un travail en collaboration avec d’autres services, une variété d’activités et d’interlocuteurs.
Ce que j’apprécie beaucoup aussi est de disposer à la fois d’une grande autonomie et d’un appui de ma hiérarchie lorsque des décisions politiques doivent être prises.

8. Ses inconvénients ?
La charge de travail est importante pour répondre au mieux aux besoins de tous les acteurs.

9. Comment envisagez-vous votre avenir dans ce métier ? Évolutions techniques, évolution de carrière ?
Je vais demander mon intégration dans la filière bibliothèque, car je m’y sens bien ; puis je partirai à la recherche de nouveaux défis à relever pour participer aux missions des bibliothèques en cours de mutation.

Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/diversification_publics/index.php/2012/12/17/le-metier-de-responsable-de-ledition-adaptee-aux-personnes-handicapees-par-helene-leblois/trackback/

 

Laissez un commentaire



Pas d'URL (adresse de site web) ou alors sans le http, pour cause de spam.