Contacts

 

Nous vous souhaitons la bienvenue, n’hésitez pas à prendre contact avec nous.

contact

Pour nous écrire: diversification.publics(arobase)bnf.fr

  • Équipe de rédaction : mission de diversification des publics de la BnF
  • Sylvie Dreyfus Alphandéry, chargée de mission pour la diversification des publics,
    01 53 79 53 17, sylvie.dreyfus(arobase)bnf.fr, diversification.publics(arobase)bnf.fr
    Céline Gaspard, assistante, diversification.publics(arobase)bnf.fr

  • Direction de la Bibliothèque nationale de France
  • Bruno Racine, président
    Jacqueline Sanson, directrice générale
    Denis Bruckmann, directeur des collections, directeur général adjoint
    Marc Rassat, délégué à la communication

  • Autres contacts
  • Claudine Hermabessière, chef du service de presse, adjointe au délégué à la communication
    Isabelle Coilly, attachée de presse
    Hélène Toutut, chef du service de coordination Internet

    Commentaires (8)

    1. BNF, le 9 août 2011
      A l’attention de la Conservatrice et des lecteurs et/ou visiteurs de la BNF
      Mesdames, Messieurs,
      A côté du Laboratoire (Hall d’entrée est), se trouve une exposition permanente intitulée : “Au fil de l’Histoire” :
      L’Histoire de France y est représentée dans son essence (sinon “cousue de fil blanc” et des 2 autres couleurs)cependant que même le fil d’acier… de gouvernements successifs laisse des blancs, entre les portraits.
      En effet, au dessus des dates “clef”, on ne peut apercevoir que des portraits d’hommes illustres, gouvernants, chefs militaires… hommes de lettres et scientifiqueS.
      Une loi salique à l’échelle d’une population (française) semble s’appliquer :
      - Disparus les portraits des régentes… et de la dernière “reine de France”, qui pourtant avait AUSSI régné en même temps que son époux… le prix de ce “commun gouvernement” étant 2 têtes souveraines.
      A l’orée de la République : Aucune femme…
      n’apparaît encore, c’est inquiétant.
      Au XIXème siècle - toujours rien… pas même une femme politique, une femme de lettres ou une femme de sciences.
      Au XXème siècle, me direz-vous ? Rien non plus. L’espèce féminine n’apparaît toujours pas dans l’Histoire de France, “Au fil de l’Histoire”.
      Aucune illustration de la Science avec, par exemple, le couple des “Curie” (comptant malencontreusement unE épouse), pas d’illustration “littéraire” - encore moins féministe… tout ceci n’a jamais existé et ne fait pas partie de l’Histoire (dans son essence).
      Quelques mouvements “artistiques” sont évoqués, dont les DADA : on oublie que le “mouvement international DADA” comptait “en son sein” … DES FEMMES (peintres, en particulier).
      Et, bien évidemment, AUCUNE femme politique française n’apparaît AU XXème siècle (encore moins au XXIème, on le suppose - cf : “le jugement de l’Histoire”).
      Exceptions dans la “REPRESENTATION” :
      - 2 représentations “féminines” apparaissent toutefois dans cette exposition “au fil de l’Histoire (de France) :
      A/ - le tronc d’une Vénus (authentique). On remercie la Grèce. Le titre d’un tableau de Magritte (surréaliste) pourrait être attribué à cette “représentation symbolique” de la “féminité toute entière DANS L’HISTOIRE”.
      B/ - l’effigie du Mark (auteur humoriste), entièrement stéréotypée mais BIEN et entièrement habillée - sage comme une image, ASSISE (pour illustrer la “Monnaie”).
      Conclusion :
      Si l’on se basait sur les “lointaines découvertes de la psychanalyse”, on serait en mesure d’affirmer qu’il s’agit d’un “déni” (de l’Histoire), donc d’un mensonge HISTORIQUE (et qui fait date), soit toute l’HISTOIRE DE FRANCE.
      Mais une telle remarque est très “connotée” en période de régression politique et sociale.
      On peut noter qu’une telle “énormité” dans le mensonge “sur l’Histoire” (par simple omission)passe POURTANT inaperçue (à des yeux “non avertis”). La mémoire est ici précieuse : Il y a de cela quelques années, des portraits féminins (régentes et reine(s)) apparaissaient encore.
      On pourrait en déduire, un peu hâtivement, une prochaine disparition de la moitié femelle de l’espèce humaine ou encore la mise à part ET en remparts de la moitié mâle de cette même espèce… sinon une DISPARITION PROGRAMMEE DE L’HISTOIRE … de France et de Navarre.
      Annik ARCHER

    2. Bonjour,

      merci pour votre message précieux et détaillé.

      Le fil de l’histoire présenté sur les cimaises de l’espace découverte retrace l’histoire de la bibliothèque, et non l’histoire de France, c’est la raison pour laquelle vous ne pouvez pas y retrouver toutes les illustres femmes auxquelles vous faites référence. Il est vrai que l’histoire de notre institution a été surtout marquée par des personnages masculins, ce n’est pas la seule… Néanmoins, tout n’est pas perdu, puisque, pour le quatrième mandat consécutif, la direction générale de la Bibliothèque est confiée à une femme !

    3. Le numéro 59 de votre revue “Chroniques” signale un questionnaire en ligne pour connaitre l’avis des lecteur de cette revue.
      Je n’ai pas trouvé ce questionnaire sur le site http://www.bnf.fr/fr/la_bnf/a.chroniques.html. J’ai plusieurs remarques à faire concernant ce dernier numéro.

    4. Bonjour,
      merci pour votre message. Le questionnaire dont il est question à propos du magazine “Chroniques” sera disponible, en ligne, entre le 20 septembre et le 20 octobre 2011, vous pourrez y accéder sur le site internet bnf.fr.

      Bien cordialement

    5. Vous pouvez répondre en ce moment au questionnaire à cette adresse : http://www.modalisa.com/ad-bnf/

    6. Bonjour,
      je recherche des informations sur le service de censure qui reçoit les livres et qui leurs donne le numéro de dépot légal.
      pouvez-vous me l’indiquer
      merci
      bien cordialement
      J-F Beaudard

    7. Bonjour,

      pour avoir des informations sur le service du dépôt légal, vous pouvez consulter notre site Internet : http://www.bnf.fr/fr/professionnels/depot_legal.html

      Vous pouvez aussi vous adresser au service du dépôt légal : depot.legal.editeur(arobase)bnf(point)fr, 01 53 79 43 37

      Bien cordialement

    8. Bonjour,
      Je vous cite : “L’arpentage est une méthode d’éducation populaire créée par l’association « Peuple et Culture»”.
      “Créée” est beaucoup dire… l’arpentage est une méthode provenant des cercles ouvriers du XIXème siècle.
      En tous les cas, je vous souhaite bonne continuation avec cette méthode pertinente.

     

    Laissez un commentaire



    Pas d'URL (adresse de site web) ou alors sans le http, pour cause de spam.