1. Vous accueillir à la BnF, Pour découvrir les collections

Les rencontres Gallica : La Bohème

4 avril 2016

Mardi 5 avril 2016
17h30 - 18h30

La Bibliothèque nationale de France a le plaisir de vous inviter à ses Rencontres de Gallica qui porteront sur la Bohème.

Jean-Didier Wagneur, Coordonnateur scientifique de la numérisation, département Littérature et art

À partir de la parution des Scènes de la vie de bohème d’Henry Murger (1851) s’est diffusée une authentique mythologie au sens de Barthes. Fiction «professionnelle» des artistes et des écrivains, elle s’inscrit dans le prolongement de celle que décrit Balzac dans Un Prince de la bohème et dans Un grand homme de province à Paris (Illusions perdues).
Bohème dorée, bohème misère, bohème réaliste et fantaisiste voire bohème du Chat noir, ce thème a pris souvent la forme d’un récit pathétique et comique offrant une nouvelle manière de vivre en artiste.

La Bohême, Adrien Barrère©BnF)

La Bohême, Adrien Barrère©BnF

Chantée nostalgiquement par les uns, perçue comme piège par les autres, la bohème est toutefois une idéologie littéraire qui fut dénoncée aussi bien par les Goncourt et Vallès que par Baudelaire dans la préface du roman d’un jeune écrivain : Les Martyrs ridicules de Léon Cladel.
Reste que la bohème est porteuse d’un imaginaire qui a hanté les chroniques et les imagiers du siècle : grisettes, poètes débutants, cafés, blagues et mystifications sont les passages obligés d’une histoire littéraire anecdotique qui embrasse le Quartier latin, Montmartre et Montparnasse.
À travers les ressources de Gallica, nous tenterons de mettre en évidence la généalogie et les réseaux de cet imaginaire pour parcourir, entre textes et images, un pays de Bohème « bordé au nord par le froid, à l’ouest par la faim, au midi, par l’amour, à l’orient par l’espérance ».

BnF | François Mitterrand
Salle 70
Entrée libre
Information : 01 53 79 49 49 ou visites@bnf.fr

1. Vous accueillir à la BnF, Pour découvrir les collections

Rencontre Gallica : Vie et drames à Paris : tout un roman (populaire)

19 février 2016

Mardi 8 mars 2016
17h30 - 18h30

Les Mystères de Paris par Eugène Süe, La Livraison Illustrée©Gallica)

Les Mystères de Paris par Eugène Süe, La Livraison Illustrée©Gallica

La Bibliothèque nationale de France a le plaisir de vous inviter à ses Rencontres de Gallica qui porteront sur la littérature populaire, 2e saison

Roger Musnik, Chargé de collections en littérature française au département Littérature et art

Agnès Sandras, Chargée de collections en histoire de France au département Philosophie, Histoire, Sciences de l’homme

Paris et la région parisienne servent souvent de toile de fond au roman populaire du XIXe siècle et du début du XXe siècle. Si les intrigues sont souvent rocambolesques pour maintenir l’intérêt des lecteurs de feuilletons, les lieux et les personnages correspondent à des univers aujourd’hui oubliés.

Nous irons à la découverte des anciens quartiers populaires de Paris, des métiers d’autrefois (porteuse de pain, chiffonnier, bouquetière, blanchisseuse…). Nous verrons alors que certains romanciers tentent de montrer les réalités sociales à travers un type de roman souvent moqué et que le cadre urbain permet l’émergence de nouveaux genres qui deviendront conséquents par la suite : mystères, romans policiers, anticipation…

Cette rencontre de Gallica sera l’occasion de rappeler les principaux modes de recherche, parcours guidés et fonctionnalités possibles sur un sujet d’une inépuisable richesse.

BnF | François Mitterrand
Salle 70
Entrée libre
Information : 01 53 79 49 49 ou visites@bnf.fr

1. Vous accueillir à la BnF, Pour découvrir les collections

Les Rencontres de Gallica : La folie au XIXe siècle

29 janvier 2016

mardi 9 février 2016
17h30-18h30

La Bibliothèque nationale de France a le plaisir de vous inviter à ses Rencontres de Gallica qui porteront sur “la folie au XIXe siècle“.

Célia Charpentier, Chargée de collections psychologie et psychanalyse au département Philosophie, Histoire, Sciences de l’homme

Agnès Sandras, Chargée de collections en histoire de France au département Philosophie, Histoire, Sciences de l’homme

Les drames de la folie par Montépin©Gallica)

Les drames de la folie par Montépin©Gallica

La perception de la folie se modifie radicalement au XIXe siècle. Les médecins tentent d’identifier les différentes pathologies et multiplient les thérapies, avec plus ou moins de bonheur. Soignés dans des “asiles” spécifiquement conçus pour les recevoir, les “aliénés” suscitent une grand intérêt et reçoivent les visites des curieux. Les cours donnés par les grands spécialistes comme Charcot à la Salpêtrière connaissent un succès important.
Nourris par les observations médicales, les auteurs réalistes et naturalistes vont multiplier les oeuvres dont les personnages constituent une véritable nomenclature psychiatrique ; manies, névroses, hystérie… Le roman populaire met quant à lui en scène folies meurtrières ou internements abusifs.


BnF Site François Mitterrand
Salle 70
Entrée libre
Information : 01 53 79 49 49 ou visites@bnf.fr

1. Vous accueillir à la BnF, Pour découvrir les collections

Rencontre Gallica : La généalogie

18 décembre 2015

mardi 12 janvier 2016
17h30-18h30

La Bibliothèque nationale de France a le plaisir de vous inviter à ses Rencontres de Gallica qui porteront sur la “généalogie”.

Avec Marie-Claire Hubert, Coordinatrice informatique et numérique au département d’Orientation et de recherche bibliographique.

Gallica est une mine précieuse de renseignements de tous ordres pour le généalogiste professionnel ou amateur. Contrairement aux filons dans une mine d’or, ceux de Gallica ne s’épuisent jamais et d’autres pépites apparaissent sans cesse au cours des recherches du fait des versements continus de documents numérisés venant des collections de la BnF et de ses bibliothèques partenaires.

Arbre généalogique. Manuscrit©Gallica)

Arbre généalogique. Manuscrit©Gallica

On n’y fera pas son arbre généalogique à moins d’en parcourir les rameaux déjà dessinés dans un ouvrage savant. Ce qu’on y trouve en sus des ouvrages traitant de la généalogie, de l’héraldique et autres sciences auxiliaires de l’histoire, ce sont des évocations d’événements (dans la presse), de métiers (dans les annuaires), des descriptions de lieux (guides touristiques, ouvrages régionalistes, cartes anciennes), des listes de réfugiés, de prisonniers, de récipiendaires de la légion d’honneur, d’artistes dans des salons oubliés, et toutes ces phrases qui peignent une atmosphère, une ambiance qui redonnent les couleurs de la vie à ces ancêtres qui paraissent bien sages sur leurs photographies jaunies et fanées.
On sent (presque) palpiter ces vies passées derrière l’écran plat et froid.

BnF Site François Mitterrand
Salle 70
Entrée libre
Information : 01 53 79 49 49 ou visites@bnf.fr

1. Vous accueillir à la BnF, Pour découvrir les collections

Rencontre Gallica : La chanson

24 septembre 2015

Mardi 6 octobre 2015
17h30 - 18h30

La Bibliothèque nationale de France a le plaisir de vous inviter à ses Rencontres de Gallica qui porteront sur « la chanson ».

Clotilde Angleys, Coordonnatrice numérisation et information bibliographique au département de la Musique
Bertrand Bonnieux, Chef de Section Phonogrammes contemporains au département de l’Audiovisuel
Lionel Michaux, Chargé de collections sonores au département de l’Audiovisuel

Le Mariage de Mlle Fallières©Gallica)

Le Mariage de Mlle Fallières©Gallica

« En France, tout finit par des chansons » : un célèbre dicton qui illustre la place majeure tenue par la chanson dans la culture populaire française.
Dès les débuts de l’édition musicale au XVIème siècle paraissent des recueils de chansons polyphoniques, bientôt suivis par la vogue italienne des madrigaux. Aux siècles suivants, les poètes contemporains sont mis en musique tandis que l’édition en feuilles des airs d’opéra permet la circulation des plus grands succès. Mais c’est au XIXème siècle que les progrès techniques de l’édition musicale font entrer la chanson dans une ère de masse.
Dès que possible, la chanson fut également enregistrée : on la retrouve ainsi dans les collections numérisées des Archives de la Parole qui comprennent notamment des chansons populaires et folkloriques. La création de la Phonothèque nationale en 1938 a permis la conservation de toute l’édition phonographique, rendu par la suite accessible au plus grand nombre par la numérisation de microsillons où cohabitent chanson Rive Gauche, chanson fantaisiste, chansons à accent, etc…
Nous vous proposons de découvrir avec nous les richesses sonores et écrites autour de la chanson, de redécouvrir quelques grands classiques des années 1950 comme des trésors oubliés aujourd’hui exhumés.

BnF | François Mitterrand
Salle 70
Entrée libre
Information : 01 53 79 49 49 ou visites@bnf.fr

Pour découvrir les collections, Visites de la BnF

A l’origine d’un projet mémoriel et artistique : Gallica !

10 juillet 2015

Eté 2014. Une rencontre sous une charmille cévenole, des échanges, des propos fusent. Là-bas, au bord de la rivière Hérault la plaque commémorant la maison natale de Laurent Angliviel de La Beaumelle, né à Valleraugue le 28 janvier 1726….
Et si l’on faisait quelque chose pour faire connaître ce philosophe méconnu ? Les Chemins de la Tolérance étaient nés ! Oui, mais son œuvre, nul ou presque ne la connaît ! Exceptés, Hubert Angliviel de la Beaumelle, Hubert Bost et Claude Lauriol, les trois chercheurs qui ont déjà publié dix ouvrages de 900 pages de la correspondance de l’écrivain aux éditions de la Fondation Voltaire.

Chemins de tolérance ©A Bellet)

Chemins de tolérance ©A Bellet

Vite, Gallica ! Le bonheur de la numérisation toujours disponible !

« La Spectatrice danoise », livre de Laurent Angliviel de La Beaumelle (BnF)
« L’Asiatique tolérant », livre de Laurent Angliviel de La Beaumelle (BnF)
« Défense de l’Esprit des Lois de Montesquieu », annoté par La Beaumelle(BnF)
« Mes pensées ou le qu’en dira-t-on ? » La Beaumelle, édition berlinoise (BnF)
« Le Siècle de Louis XIV » de Voltaire, annoté par La Beaumelle (BnF)
« Correspondance de madame de Maintenon », présentée par La Beaumelle (BnF)
« Vie de Madame de Maintenon », Tome Premier, sans signature de l’éditeur, mais écrit par Laurent Angliviel de La Beaumelle (BnF)
« Vie de Maupertuis » de La Beaumelle, publié à titre posthume par un descendant.

L’œuvre de l’écrivain, huguenot et franc-maçon, en conflit perpétuel avec Voltaire se dévoile. Des lectures s’organisent, une connaissance est proposée en partage…
Le Festival « Les Chemins de tolérance » prend corps et s’enracine dans l’actualité du propos…

Arrivent les deux premiers rendez-vous. Le 25 juin 2015, au temple de Valleraugue, soixante personnes du village assistent au « concert-lectures » de lancement. Orgue, violoncelle et grande harpe relayent les textes de La Beaumelle. Amoureux de la musique et des mots, le public qui n’est guère sorbonnard découvre une personnalité, une œuvre qui lui parle, sans préparation ni préjugé. Le lendemain, au Foyer Rural du village la conférence d’Hubert Bost (président de l’École pratique des hautes études, directeur d’études en sciences religieuses), et de Claude Lauriol (professeur, spécialiste d’histoire du protestantisme), charme et bouleverse une trentaine d’auditeurs néophytes, peu habitué à l’ambiance des colloques littéraires de «l’entre soi» ou des soutenances de thèses. Artisans, employés, paysans en retraite, bergers ou mères au foyer, avides de découvrir « l’un des leurs, né au village» se passionnent.
Bientôt les cafés-histoire en libre parole vont se succéder dans les bars du village et sur les terrasses pour faire connaître le siècle des Lumières, faire réfléchir sur la tolérance huguenote ou maçonnique, aborder le libertinage de l’époque, les questions d’aujourd’hui… L’exposition photographique de Patricia Baud concernant «les Univers de La Beaumelle » installée dans une ancienne boutique ouvrira ses portes le vendredi 10 juillet, à l’heure des marchés fermiers, celle des apéros et des rencontres. Chacun, chacune fera ses courses de découvertes, de réflexions, de confrontations. Bien loin des lieux clos d’une culture élitiste, l’initiative cévenole poursuit son chemin d’éveil tolérant et de culture pour tous, à courte distance du regard amusé d’un intellectuel du dix-huitième, revenant peut-être clandestinement au village pour assister au partage des savoirs, loin des salons de son temps et des amphithéâtres d’aujourd’hui…

Alain Bellet, écrivain

Pour découvrir les collections

A vélo dans Gallica

24 mars 2015

Rencontre Gallica du mardi 7 avril : 17h30-18h30…
La Bibliothèque nationale de France a le plaisir de vous proposer un itinéraire au rythme de la pédale dans les collections numériques de Gallica.
« Draisienne », « bicyclette », « vélocipède », depuis les prototypes élaborés au début du XIXe siècle, l’engouement pour cette curieuse machine à deux roues ne s’est jamais démenti.

Le cyclidéal ©Gallica)

Le cyclidéal ©Gallica

A partir des premières inventions, nous suivrons les développements techniques et les multiples usages - sportif, touristique, thérapeutique, militaire, militant… - de la “Petite reine”. L’importance des courses cyclistes, notamment duTour de France, nous permettra de comprendre la place toujours plus importante que prit la bicyclette dans la presse, ainsi que dans l’imaginaire collectif au XXe siècle. Nous passerons le grand plateau pour découvrir les conséquences de la pratique de la bicyclette sur la santé, la mode… et sur le mouvement de libération de la femme !

Enfin, nous nous interrogerons sur la place du vélo dans la ville et comme mode de vie, un sujet qui fait débat depuis un siècle, et qui reste plus que jamais d’actualité.

Rencontre Gallica : mardi 7 avril 17h30-18h30
Animée par François Michel, Responsable de la conservation au Département droit économie politique
Et Agnès De Saxcé, Conservatrice de bibliothèque
BnF | François Mitterrand
Salle 70
Entrée libre
Information : 01 53 79 49 49 ou visites@bnf.fr

Pour découvrir les collections

Rencontre Gallica : Du Levant au Moyen-Orient

25 février 2015

La Bibliothèque nationale de France a le plaisir de vous inviter à ses Rencontres de Gallica sur le thème « Du Levant au Moyen-Orient» : Mardi 10 mars 2015 de 17h30 à 18h30

Londres Paris Constantinople ©Gallica)

Londres Paris Constantinople ©Gallica

Mikaël Nichanian, chargé de collections au département Littérature et Art

Sara Yontan, chargée de collections au département Littérature et Art

« Levant », « Moyen-Orient » : quel que soit le terme retenu pour désigner le Proche-Orient, les Européens se rendent dans cette région depuis des siècles en pèlerinage, en missions ou encore en voyages d’agrément.

Si l’intérêt pour la Méditerranée orientale remonte à l’époque médiévale, c’est à partir du XVIe siècle que les voyages se multiplient et changent d’objectif. La littérature et l’art témoignent de cette attirance. Enfin, l’Orientalisme humaniste et classique évolue et le goût pour l’exotique s’affirme.

Une deuxième partie de cette exploration de l’Orient portera sur la fin de l’Orient ottoman au XIXe siècle et le début des Etats modernes issus de son démembrement. Elle passera en revue les diverses formes de l’intérêt politique et militaire que pouvait porter la France à cet Orient à la fois proche et lointain.

BnF | François Mitterrand
Salle 70
Entrée libre
Information : 01 53 79 49 49 ou visites@bnf.fr

Pour découvrir les collections

Rencontres Gallica : Mardi 3 février 2015 17h30 - 18h30

27 janvier 2015

La Bibliothèque nationale de France a le plaisir de vous inviter à ses Rencontres de Gallica qui porteront sur « l’occultisme».

Les forces naturelles inconnues, C.Flammarion ©Gallica)

Les forces naturelles inconnues, C.Flammarion ©Gallica

Bénédicte Hamon, chargée de collections au département Philosophie, Histoire, Sciences de l’Homme

Agnès Sandras, chargée de collections au département Philosophie, Histoire, Sciences de l’Homme

Le spiritisme sera au cœur de cette rencontre sur l’occultisme. Véritable phénomène de société au XIXe siècle, cet engouement, visible dans les supports les plus variés (ouvrages et revues spécialisées, témoignages, presse, photographies …), suscite également des moqueries et des inquiétudes. Cette rencontre de Gallica sera l’occasion de rappeler les principaux modes de recherche, parcours guidés et fonctionnalités possibles sur un sujet bien présent dans nos collections patrimoniales.

La seconde partie de la rencontre proposera une déambulation dans Gallica à la recherche de quelques thématiques autour du spiritisme : introduction en France du « spiritisme », grandes figures du mouvement spirite, vogue des tables tournantes, écrits spécialisés (revues, manuels), etc.

BnF | François Mitterrand
Salle 70
Entrée libre
Information : 01 53 79 49 49 ou visites@bnf.fr

Pour découvrir les collections

Cheminer dans les collections avec Gallica…

10 avril 2011

Gallica est la bibliothèque numérique de la BnF : elle permet de consulter, depuis un ordinateur muni d’un accès à Internet, des milliers d’ouvrages conservés à la BnF, parfois trop fragiles pour être manipulés…

association Décider

Un panneau de la Fresque de l'histoire: un projet réalisé en grande partie grâce aux ressources de Gallica -© photo association Décider

Les documents patrimoniaux de la BnF ont été numérisés au cours de programmes engagés depuis plus de dix ans, qui ont abouti à la mise en ligne de plusieurs dizaines de milliers de livres, d’images, de journaux, de revues, de documents sonores, de manuscrits … La richesse de cette bibliothèque numérique, son intérêt scientifique, historique et culturel, lui valent un très large succès auprès du public.
Ainsi, au sein de cette bibliothèque numérique, vous pouvez avoir accès gratuitement à de nombreux textes, images, cartes, partitions, etc…
Lire le reste de cet article »