Expositions, Témoignages

Une journée de visites de l’exposition Enluminures en terre d’Islam, lundi 19 septembre

9 novembre 2011

Ce lundi 19 septembre, la mission de diversification des publics a eu le plaisir d’organiser une journée de visites exceptionnelles de l’exposition Enluminures en terre d’Islam, en compagnie de la commissaire de l’exposition, Annie Vernay-Nouri, et de Sylvie Kiehl, médiatrice au service de l’accueil général de la BnF. En effet, grâce au mécénat de la Fondation Total, de précieux manuscrits enluminés d’Islam ont été numérisés, et cette exposition permettait de découvrir ces documents.

L exposition donne à voir des trésors de la culture de l'Islam, BnF, dpt des manuscrits )

L exposition donne à voir des trésors de la culture de l Islam, BnF, dpt des manuscrits

Le lundi, les expositions de la BnF sont fermées au public. Mais, en ce 19 septembre, la mission de diversification des publics a ouvert l’exposition pour recevoir dans un cadre chaleureux des groupes : l’association DECIDER de Grigny, un centre de formation pour des jeunes en démarche de recherche d’emploi, une association d’atelier socio-linguistiques. Cette journée était l’occasion de bien commencer l’année, en permettant à 85 personnes de découvrir de façon privilégiée une exposition.

Certaines visites étaient assurées par la commissaire de l’exposition, ce qui permettait au public de poser de nombreuses questions sur l’exposition en elle-même, mais également sur le travail de la commissaire. Le dialogue s’est alors instauré, au cours de la visite, mais également à son issue, lors du buffet offert par notre mécène, qui permettait à chacun de livrer ses impressions.

Sélection de photographies réalisées à l occasion de cette journée © BnF/Sylvie Dreyfus )

Sélection de photographies réalisées à l occasion de cette journée © BnF/Sylvie Dreyfus

Voici quelques témoignages rédigés à la suite de cette visite par deux personnes de l’association FCP (Francophonie et Cultures Partagées), qui œuvre à la promotion de la francophonie par des activités culturelles et sociales en direction des familles issues de l’immigration et œuvrer pour la cohésion sociale. Cette visite en la compagnie de ces femmes, qui connaissaient bien la culture de ces manuscrits a été particulièrement interactive, et les échanges ont été très intéressants.

« Nous avons été invitées à aller voir les enluminures en terre d’Islam à la Bnf -C’était très beau et il y avait beaucoup de corans décorés -
Les écritures étaient très différentes, arabe, turque, égyptienne avec plein de couleurs et d’or - Des dessins d’animaux aussi et le vrai visage d’Adam et d’Abraham.
Je me souviens des contes anciens avec Kalila  Dimma, des châteaux et d’une princesse à une fenêtre qui écoute le prince charmant -
Je n’avais jamais vu le visage du prophète entouré de flammes dans un beau jardin plein de fleurs - La dame aussi nous expliquait bien tout -
Ca m’a fait beaucoup de plaisir de partager ce moment avec mes copines d’association - toutes nous vous remercions” HABIBA

Pendant la visite... © BnF/Sylvie Dreyfus )

Pendant la visite... © BnF/Sylvie Dreyfus

“C’était très bien de voir toutes ces images et toutes ces écritures arabes que je ne connaissais pas, même si je suis ancienne. C’est ma première exposition à la BNF mais je ne savais pas qu’il y avait autant d’images arabes si vieilles et si jolies - j’ai pu identifier quand même quelques lettres de l’écriture arabe, mais pas beaucoup.”
Les histoires et les contes que j’ai un peu appris quand j’étais petite, ça m’a été rappelé et fait plaisir - Je ne savais pas non plus qu’on pouvait voir le visage du prophète. J’aimerais revenir à la BNF quand il y aura une autre exposition. Merci à tout le monde ” HOURIA

Du côté de l’association Décider, qui participe régulièrement aux activités proposées par la BnF dans le cadre de sa Fresque de l’Histoire, quelques témoignages également « Nous conservons tous en tête l’incroyable richesse des manuscrits présentés, les calligraphies, les couleurs, les formes géométriques, les détails des miniatures, les papiers précieux…(…) Dans le train qui nous ramenait à notre quartier de la Grande Borne à Grigny, des discussions se sont engagées sur l’importance de découvrir de nouvelles choses, d’oser “pousser la porte des musées”, de s’aérer la tête et d’oublier les problèmes du quotidien, mais aussi sur l’écriture aujourd’hui dans nos vies, la place d’un livre, le savoir-faire des artisans de l’époque. Plusieurs se demandaient également comment raconter cela à leurs enfants.»

Nous sommes à votre disposition pour organiser des visites guidées des expositions de la BnF, n’hésitez pas à nous contacter, la culture se partage et s’échange…
________

Légendes des images du bandeau 1:
- L’homme et son trésor, Ibn al-Muqaffa’, Kalila wa Dimna, Égypte ou Syrie (?), milieu du XIVe siècle. Papier, 119 folios, 30 × 23 cm, BnF, Manuscrits, arabe 3467, f. 2
- Frontispice enluminé de bleu et or, Coran, Iran, 1594.Papier, 450 folios, 39 × 25,5 cm, BnF, Manuscrits, arabe 418, f. 2 v°-3
- Le voyage nocturne du Prophète, Nezâmi, Khamseh (Les Cinq Poèmes), Bâghbâd (Turkménistan) [et Ispahan, Iran ?], 1619-1624.Papier, 368 f., 29,5 x 20,5 cm, BnF, Manuscrits orientaux, supplément persan 1029, f. 4v

________
Pour en savoir plus :

- Retrouvez l’exposition virtuelle d’Enluminures en terre d’Islam, avec les manuscrits numérisés
- Les manuscrits arabes disponibles sur Gallica
- Les manuscrits turcs disponibles sur Gallica
- Les manuscrits persans disponibles sur Gallica
- L’exposition virtuelle Torah, Bible, Coran, livres de parole
- Les collections des manuscrits orientaux à la BnF
- Le département des Manuscrits de la BnF

2. Récits d'expériences, Témoignages

Témoignages suite à une visite de la salle dédiée à l’art…

18 juillet 2011

Le 23 mai dernier, nous avons eu le plaisir d’accueillir un nouveau groupe dans la salle dédiée à l’art, qui a décidément beaucoup de succès ! Voici quelques témoignages de ces jeunes, rédigés à la suite de la visite…

_______

Après une présentation des collections d art, chacun part à la découverte d'un ouvrage... © ENS Espace Torcy )

Après une présentation des collections d art, chacun part à la découverte d un ouvrage...© ENS Espace Torcy

L’E.N.S. Espace Torcy, implanté dans le 18ème arrondissement de Paris, accueille un groupe de jeunes primo-arrivants qui ont entre 16 et 25 ans. Récemment arrivés en France, ils ne parlent pas ou peu français. Au cours de leur formation, ils bénéficient de dix-huit heures de cours de français hebdomadaires pendant cinq mois. Des sorties culturelles leur sont proposées tous les quinze jours (visites de musées et monuments parisiens). A l’issue de la session, chacun passe le D.I.L.F. (Diplôme Initial de Langue Française) et fait en sorte de trouver une nouvelle formation linguistique ou professionnelle pour la suite. L’objectif est donc de les rendre plus autonomes, de les aider à s’insérer, notamment grâce à un module de sensibilisation à la citoyenneté.
En leur ouvrant ses portes, la BnF contribue à leur intégration et leur donne accès à de précieux documents.

Ana

Je trouve que la BnF est grande, calme et agréable. J’ai lu des livres espagnols et portugais. À la fin de la visite, la dame très sympa nous a fait faire des cartes de la BnF

Lire le reste de cet article »

2. Récits d'expériences, Témoignages

Témoignage : le 20 juin, visite de l’ADAPT à la BnF

8 juillet 2011

Nous donnons sur ce blog la parole aux groupes qui sont venus à la BnF, en leur proposant de publier des articles rédigés par eux-mêmes suite à leur visite de la bibliothèque… La parole est ici donnée à l’ESAT, groupe venu de Troyes pour découvrir la bibliothèque et ses collections, notamment les œuvres de Jules Verne…
___

La visite de la BnF, petite pause devant le jardin pour expliquer le fonctionnement des salles de lectures © ADAPT )

La visite de la BnF : petite pause devant le jardin pour expliquer le fonctionnement des salles de lecture © ADAPT

“Captivant”

Dans le cadre de la mission de diversification de son public, la Bibliothèque nationale de France a conclu un partenariat avec un établissement médico-social accueillant des personnes handicapées par la maladie psychique : l’établissement et service d’aide par le travail (ESAT) hors murs de Troyes (Aube) de l’association L’ADAPT. L’ADAPT œuvre dans le champ de l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées. Elle gère une centaine d’établissement à travers toute la France.
Afin de favoriser l’accès à la culture, les usagers de l’ESAT ont produit, dans le cadre d’ateliers d’expression créative, des dessins, écrits… destinés être diffusés, prochainement, sur ce même blog. Une visite pour découvrir la B.N.F. était organisée par Mme Sylvie Dreyfus, chargée de mission pour la diversification des publics, le 20 juin dernier. Compte-rendu de visite par les usagers.

Pour comprendre le fonctionnement de la bibliothèque, un passage discret et privilégié derrière les salles de lecture : là où sont acheminés les documents demandés par les lecteurs © ADAPT )

Pour comprendre le fonctionnement de la bibliothèque, un passage discret et privilégié derrière les salles de lecture : là où sont acheminés les documents demandés par les lecteurs © ADAPT

Cyril a découvert, à son arrivée, « les lieux modernes et le jardin magnifique. Je n’ai pas pu monter au 18e étage et je suppose que la vue est splendide. Comme j’aime les globes terrestres, j’étais content d’en voir des énormes. Les salles de lecture sont bien pour passer du temps devant les bouquins. J’ai trouvé que les lieux étaient une réussite».

Pierre a relevé « l’importance des bâtiments avec le regret de ne pas voir le jardin de l’extérieur. La grandeur des bâtiments demandait un effort d’orientation. Il y a avait un trop grand décalage dans les dimensions des salles de lecture et les couloirs d’accès. » Quant à Nathalie M., elle a été « impressionnée par l’immensité des bâtiments et des couloirs. Le cadre est chaleureux et agréable ». Pour Simon, la visite du 18e étage et son point de vue sur Paris furent « captivants ».

Pour Nathalie « la découverte de la BNF fut très enrichissante. C’est l’aboutissement de notre projet. Mme Dreyfus est passionnée par la culture et nous a fait partager cela. Elle nous a expliqué l’historique de la BNF et son fonctionnement. »

La visite guidée par Mme Dreyfus a été très appréciée. Yves a souligné sa clarté en découvrant « la vie de cette petite ville à l’intérieur de la capitale ». Pierre a appris « comment les œuvres rares ou anciennes intégraient la réserve seulement accessible aux magasiniers et aux chercheurs et a été intéressé par « les méthodes de conservation des documents et leur manipulation ». Mehdi a également apprécié « l’explication du fonctionnement de la BNF et la visite guidée toute la journée ». Enfin pour Franck, « c’était un plus d’avoir quelqu’un comme Mme Dreyfus ».

La journée se termine par une présentation d'une sélection d'ouvrages de Jules Verne, par Roger Musnik, bibliothécaire spécialisé © ADAPT )

La journée se termine par une présentation d une sélection d ouvrages de Jules Verne, par Roger Musnik, bibliothécaire spécialisé © ADAPT

Pour finir, un exposé de Roger Musnik, bibliothécaire, a permis de découvrir l’œuvre et la vie de Jules Verne ainsi que des exemplaires rares conservés dans les diverses collections de la BN. « Captivant » pour Pierre, « bien expliqué » pour Simon, « très intéressant » pour Franck.

Anastasia a le mot de conclusion. Elle « a trouvé le voyage intéressant. Je trouve ça important pour soi, pour sa culture le fait d’aller dans les musées, des expositions. Je ne regrette pas d’être allée à la BNF. J’ai passé une bonne journée. »

__________
L’ESAT hors murs de L’ADAPT Aube
Le 06/07/11

Pour en savoir plus :

- œuvres numérisées de Jules Verne sur Gallica

2. Récits d'expériences, Témoignages

Rencontre avec l’Histoire : il y a 100 ans, la France dans le monde…

1 juillet 2011

Au mois de mai, nous avons eu le plaisir d’accueillir un groupe de l’association Le Paris des faubourgs pour participer à la première séance de la nouvelle session des Rencontres avec l’histoire, qui a cette année pour thème conducteur : la France il y a 100 ans.

Il s’agissait pour cette séance de parler des frontières, notamment en expliquant la colonisation du 19ème siècle, et le mécanisme des alliances qui a conduit à la première guerre mondiale. Et aborder ce sujet avec des personnes originaires d’Egypte, du Maroc, du Brésil, d’Erythrée, du Bangladesh ou encore du Sri Lanka était très riche de sens !

Photographies prises en 1906 en Afrique lors de la mission de délimitation des frontières entre le Congo Français et le Cameroun allemand par Eugène Brussaux (ou Étienne Muston) © BnF, département des Cartes et Plans, Société de géographie )

Photographies prises en 1906 en Afrique lors de la mission de délimitation des frontières entre le Congo Français et le Cameroun allemand par Eugène Brussaux (ou Étienne Muston) © BnF, département des Cartes et Plans, Société de géographie

La séance a commencé par la lecture de deux textes historiques. Le premier a été prononcé par Jules Ferry : Discours à la chambre des députés, 28 juillet 1885, ce dernier se fait dans ce discours le promoteur de la colonisation. Le second texte était la réponse de Georges Clémenceau, discours à la chambre des Députés, 30 juillet 1885, dans lequel il s’oppose à Jules Ferry. Ces deux textes ont permis aux participants de situer le contexte de la colonisation, notamment idéologique, et ont soulevé des réactions, et ouvert l’échange.

Une fois ce contexte expliqué, une carte du monde présentant les possessions coloniales en 1914 a été proposée aux participants, ce qui a permis d’expliquer comment s’est passée la colonisation, l’influence qu’elle a eu sur la création de frontières, comment elle a conduit au jeu des alliances stratégiques entre les empires européens.

Enfin, les participants de la rencontre étaient invités à comparer deux cartes : celles des empires européens en 1914, et celle de l’Europe actuellement. C’est à partir des réactions de chacun et des explications précédentes à propos de la colonisation et des alliances, que le contexte de la première guerre mondiale a alors été exposé.

Voici les témoignages suscités par cet après-midi de découvertes de l’histoire, et de la bibliothèque :

Lorsque nous sommes arrivés, malheureusement en retard, Mme Dreyfus nous a accueillis très chaleureusement.
Frédéric nous a expliqué le monde, la colonisation, les frontières de l’Europe avant et après la première guerre mondiale.
Notre groupe a surtout retenu la lutte entre l’Angleterre et la France; nous savons maintenant que seulement les côtes pouvaient être colonisées avant le 19ème siècle (il s’agit des côtes d’Afrique).
Pour la prochaine fois parlez nous, s’il vous plaît, des villes et campagnes. Si vous utilisez un texte, envoyez-le nous avant pour qu’on le prépare. Nous vous enverrons nos questions une semaine avant le rendez-vous. Merci beaucoup, nous sommes très contents d’avoir découvert la Bibliothèque grâce à vous. A bientôt. Nassima, Eden, Ilja, Mireille, Afaf, Manal, Adenilson, Dev Mitra

Pour en savoir plus :
- Présentation de la salle J, où se trouvent notamment les collections d’histoire

- Présentation des collections d’Histoire de la bibliothèque

- Présentation des photos d’Hanoï de la Société de géographie (exposition virtuelle de la BnF : Trésors photographies, la Société de Géographie)