2. Récits d'expériences

Projet européen : Mémoires de Chibanis

28 mars 2014

Mémoires de Chibanis (cheveux blancs en arabe) est un projet mené conjointement par la Diversification des publics, la Café social Ayem Zamen et les ateliers d’écriture Elisabeth Bing et soutenu par le FEI (Fonds européen d’intégration)…

Atelier d écriture ©BnF)

Atelier d écriture ©BnF

Une trentaine de bénéficiaires du café social Ayem Zamen se réunit le jeudi après-midi, par groupe de 6 personnes pour participer à des ateliers d’écriture. L’idée de ces ateliers thématiques est de faire se rencontrer l’histoire individuelle des Chibanis avec l’histoire de leur pays d’accueil, la France…
L’occasion pour chacun d’évoquer des souvenirs de leur arrivée, de livrer ses impressions sur le pays qu’ils découvraient alors, de s’exprimer aussi sur les moyens d’information ici et là-bas, l’accès à la culture, les films et chansons de ces années-là. Beaucoup sont venus en France pour travailler et ont raconté leur travail, l’usine, les collègues et aussi le temps libre à Paris…

Atlas portulan attribué à Battista Agnese ©Gallica)

Atlas portulan attribué à Battista Agnese ©Gallica

La mission Diversification des publics a participé à ces ateliers en écrivant pour ceux qui ne savent pas écrire, ces récits et souvenirs mais a également organisé des ateliers : découverte de manuscrits orientaux et occidentaux sur les représentations géographiques du monde au Moyen Age, les découvertes et expéditions commerciales ou écoute des musiques qui ont marqué l’arrivée en France…

Un recueil illustré intitulé Mémoires de Chibanis sera publié en juin et remis officiellement à tous les participants le jeudi 26 juin après-midi à Richelieu.
Un film retraçant cette belle aventure sera diffusé le 1er octobre, sur le site François Mitterrand…

©BnF)

©BnF

©FEI)

©FEI


Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/diversification_publics/index.php/2014/03/28/projet-europeen-memoires-de-chibanis/trackback/

 

Laissez un commentaire



Pas d'URL (adresse de site web) ou alors sans le http, pour cause de spam.