Archives pour le mois : octobre 2017

6. Projets en zone de sécurité prioritaire (ZSP), Expositions

Grigny en Mésopotamie

17 octobre 2017

Quand les habitants de la Cité de la Grande Borne à Grigny voyagent en Mésopotamie

Le Code d'Hammurabi est à Grigny, quartier de la Grande Borne

Nous l’avons déjà relaté sur le blog, dans le cadre du projet “A Grigny s’inventent”, soutenu par la Préfecture d’Île-de-France et le Commissariat général à l’égalité des territoires, la BnF a prêté à l’association Décider des Fac-Similés de manuscrits, première étape de constitution du Musée en voyage, lieu de culture, d’échange et de rencontres, inventé par l’association Décider, qui intervient dans la Cité de la Grande Borne. Ce musée a été visité par des centaines d’habitants, accueillis par Rahia, Djibril, Seynabou, Véronique médiateurs culturels issus du quartier.

Le musée, au 11 rue des Enclos, la Grande Borne

Le musée, au 11 rue des Enclos, la Grande Borne

Aujourd’hui, le Musée en voyage s’attache à faire découvrir aux habitants de Grigny le pays où est née l’écriture : la Mésopotamie. Le moulage du code d’Hammurabi, réplique exacte de la stèle appartenant aux collections du Louvre, fabriqué par les ateliers du Musée, est exposé dans les locaux de l’association Décider qui a inventé ce Musée en voyage.

Sur ce code découvert en deux morceaux en 1901 et en 1902 par l’archéologue Jacques de Morgan, apparaissent des informations essentielles pour la connaissance de différents aspects de la société babylonienne du 18ème siècle avant Jésus Christ : organisation et pratiques judiciaires, droit de la famille et de la propriété, statuts sociaux, activités économiques, entre autres.

Au Centre de la vie sociale de Grigny

Autour de ce code, il devient possible de découvrir tous les aspects de la vie quotidienne en Mésopotamie, il y a plus de 3000 ans. C’était l’objet de la rencontre organisée au Centre de la vie sociale de Grigny, samedi 14 octobre qui permet de faire connaître plus largement à la population l’activité du Musée.

L’équipe de Décider, secondée par des habitants du quartier a fait des recherches et les familles du quartier découvrent peu à peu, comment entre le Tigre et l’Euphrate, est née l’agriculture, de quoi était faite la vie quotidienne des habitants de la Mésopotamie, de la naissance à la mort, comment ils se nourrissaient, si ils connaissaient déjà les fruits et légumes qui sont consommés aujourd’hui. La réalité de l’organisation sociale se découvre également, par exemple la division de la société entre hommes libres et esclaves. Le rapport à la santé et la façon de se soigner sont également abordés sur des panneaux que commentent les personnes qui les ont rédigés.

Ce moment est un magnifique moment de transmission où des habitants curieux s’adressent à leurs pairs, pour faire revivre l’histoire et la culture de la Mésopotamie. C’est un moment de culture partagée, qui donne envie également aux visiteurs d’aller visiter les musées avec l’association Décider.

Faire de la Grande Borne un quartier ouvert au monde et à l’histoire c’est ce à quoi contribue Décider avec ce magnifique lieu d’inclusion culturelle qu’est le Musée en voyage.