Archives de la catégorie Pour découvrir les collections

Pour découvrir les collections

Le laboratoire Français langue étrangère, en salle G de la BnF

6 mai 2016

C’est en juin 2014, à l’initiative du département Littérature et art de la BnF, que le Laboratoire Français Langue Etrangère (ou FLE) situé au Haut-de-jardin, salle G, a ouvert ses portes, permettant ainsi d’accueillir toute personne désirant apprendre le français ou se perfectionner en complément d’une formation

Le plan de la salle G©Julie Ly

Le plan de la salle G©Julie Ly

Le labo met à disposition en libre accès, des documents pour l’apprentissage individuel du français, des ouvrages autour de la culture française, des méthodes d’autoformation en ligne et une sélection de ressources gratuites pour l’auto-apprentissage du français allant du niveau débutant à avancé. Et depuis, l’amélioration du labo propose de nouveaux ateliers sociolinguistiques et des thématiques conçus en collaboration avec la mission de diversification des publics afin d’aider les usagers à mieux utiliser les ressources du labo.

En collaboration avec le bureau de Coordination et logistique (DSI), Le laboratoire propose sur ses 10 postes multimédias un accès à un portail en ligne pour l’autoformation du français et de nouveaux outils pédagogiques pour se perfectionner. Et prochainement des liens et ressources utiles seront accessibles gratuitement sur le site bnf.fr rubrique « Collections et services »

1. Vous accueillir à la BnF, Pour découvrir les collections

Construire l’accueil par la langue et la culture

5 avril 2016

Jeudi 12 mai 2016
10h à 13h
BnF (Paris 13ème)

Pour partager nos recherches et réflexions sur nos pratiques d’enseignement du français et de médiation culturelle, nous avons le plaisir de vous inviter à participer à la table ronde :

Construire l’accueil par la langue et la culture
Comment faire des actions culturelles un levier d’apprentissage du français pour des publics primo-arrivants et des publics fragilisés socialement ?

Méthodes de FLE en salle G à la BnF©BnF)

Méthodes de FLE en salle G à la BnF©BnF

 Cette rencontre s’adresse aux acteurs et aux relais de la formation linguistique à destination des migrants et a pour objectifs :

- d’inscrire des actions culturelles dans un parcours d’apprentissage du français ;
- de créer des partenariats entre organismes de formation linguistique et institutions culturelles ;
- de co-construire des projets favorisant l’intégration des personnes migrantes, la connaissance de l’autre et le lien social.

Trois projets vous seront présentés pour lancer la réflexion et les échanges :

1) Le guide de la médiation culturelle dans le champ social – Tous bénévoles
2) Le livret d’aide à la visite d’un musée et de la Bibliothèque Nationale de France – L’île aux Langues
3) La méthode Glottodrama® d’enseignement du français par le théâtre – Langues Plurielles

Le nombre de places étant limité, merci de confirmer votre inscription avant le vendredi 6 mai 2016 à : contact@lial.fr
en précisant votre nom, prénom, structure et vos fonctions au sein de la structure.

Au plaisir de vous y retrouver,
A bientôt

1. Vous accueillir à la BnF, Pour découvrir les collections

Les rencontres Gallica : La Bohème

4 avril 2016

Mardi 5 avril 2016
17h30 - 18h30

La Bibliothèque nationale de France a le plaisir de vous inviter à ses Rencontres de Gallica qui porteront sur la Bohème.

Jean-Didier Wagneur, Coordonnateur scientifique de la numérisation, département Littérature et art

À partir de la parution des Scènes de la vie de bohème d’Henry Murger (1851) s’est diffusée une authentique mythologie au sens de Barthes. Fiction «professionnelle» des artistes et des écrivains, elle s’inscrit dans le prolongement de celle que décrit Balzac dans Un Prince de la bohème et dans Un grand homme de province à Paris (Illusions perdues).
Bohème dorée, bohème misère, bohème réaliste et fantaisiste voire bohème du Chat noir, ce thème a pris souvent la forme d’un récit pathétique et comique offrant une nouvelle manière de vivre en artiste.

La Bohême, Adrien Barrère©BnF)

La Bohême, Adrien Barrère©BnF

Chantée nostalgiquement par les uns, perçue comme piège par les autres, la bohème est toutefois une idéologie littéraire qui fut dénoncée aussi bien par les Goncourt et Vallès que par Baudelaire dans la préface du roman d’un jeune écrivain : Les Martyrs ridicules de Léon Cladel.
Reste que la bohème est porteuse d’un imaginaire qui a hanté les chroniques et les imagiers du siècle : grisettes, poètes débutants, cafés, blagues et mystifications sont les passages obligés d’une histoire littéraire anecdotique qui embrasse le Quartier latin, Montmartre et Montparnasse.
À travers les ressources de Gallica, nous tenterons de mettre en évidence la généalogie et les réseaux de cet imaginaire pour parcourir, entre textes et images, un pays de Bohème « bordé au nord par le froid, à l’ouest par la faim, au midi, par l’amour, à l’orient par l’espérance ».

BnF | François Mitterrand
Salle 70
Entrée libre
Information : 01 53 79 49 49 ou visites@bnf.fr

1. Vous accueillir à la BnF, Pour découvrir les collections

Un projet éditorial original : L’Historique des libraires et imprimeurs de Paris

10 mars 2016

Connaissez-vous les aventures de Nicolas Le Floch, commissaire de police au Châtelet, issues des romans policiers historiques de Jean-François Parot ? L’autre personnage central de ces romans est le Paris des Lumières. La ville est mise en fiction bien sûr, tout ne peut donc être vraiment réel : il s’agit de littérature, et les événements et les personnages des romans sont reliés à des préoccupations d’aujourd’hui.

Le Grand Triomphateure ou le Libraire Ambulan'©Wikimedia Commons)

H. Bonnart, Le Grand Triomphateure ou le Libraire Ambulan'©Wikimedia Commons

Évoquons un commissaire qui a vraiment existé au XVIIIème siècle, sous l’Ancien Régime : Joseph d’Hémery est un inspecteur de police parisienne, chargé des affaires de librairie, entre 1748 et 1773. Il va appliquer les méthodes militaires du signalement pour mener personnellement un inventaire des libraires et des imprimeurs, vaste projet de surveillance du monde du livre, qui va ainsi permettre de contrôler l’opinion publique de l’époque des Lumières dans la capitale.

Il met en fiche la population des libraires et des imprimeurs suspectée dangereuse, au même titre que les vagabonds, les galériens, les tenanciers de tripots… L’Historique des libraires et imprimeurs de Paris comporte 261 fiches, inexactes avec des lacunes, certes, mais qui représente une volonté affirmée de reconstituer les réseaux et les proximités intellectuelles des gens du livre. L’inspecteur zélé y annote ses commentaires parfois farfelus. Souvent il suspecte, imagine, probablement des complots.

Manuscrit français 22107, une fiche©Gallica)

Manuscrit français 22107, une fiche©Gallica

Comment passer de l’inventaire à l’édition de L’Historique des libraires et imprimeurs de Paris ? Chaque fiche a été retranscrite et est accompagnée d’une notice bibliographique. Les noms de toutes les personnes citées dans les fiches ont été explicités. Ainsi, corrigé et enrichi par les recherches des bibliothécaires, cet inventaire fait revivre les acteurs de l’histoire du livre, dans le Paris du XVIIIème siècle.

On croirait ces pratiques de surveillance du monde du livre disparues … Souvenons-nous de l’affaire Coupat, il y a quelques années : un livre, un pamphlet “L’insurrection qui vient” avait été écrit par un comité d’auteurs ayant choisi de rester anonymes. Et la maison d’édition sera entendue par la police …
En effet, aujourd’hui en France, à la suite des sombres événements de l’automne 2015, l’état d’urgence prolongé permet à la police de prendre toute mesure pour assurer le contrôle de la presse et des publications. De tous temps, le monde des livres et des idées ont paru suspect, car ils font partie de ces contre-pouvoirs…

1. Vous accueillir à la BnF, Pour découvrir les collections

Des jeunes en insertion, initiation à la littérature maghrébine à la BnF

1 mars 2016

A la BnF, le vendredi 12 février 2016 après-midi, la Mission pour la diversification des publics a accueilli l’association COALLIA, une dizaine de jeunes personnes bénéficiaires du dispositif Avenir-Jeunes (16-25 ans en construction d’un projet professionnel). Cette association, depuis 1962, a pour vocation l’insertion sociale et professionnelle.

Initiation à la littérature maghrébine©BnF)

Initiation à la littérature maghrébine©BnF

Accompagnés par leur médiatrice Amina Si Youcef, l’objectif de cette visite pour ces jeunes gens était de se préparer au mieux : être hôtes d’accueil pour le salon de la 22ème édition du Maghreb des livres à l’Hôtel de Ville de Paris. Pour se faire, ils avaient besoin de posséder des connaissances sur la littérature maghrébine.
Un Salon, ayant mis cette année à l’honneur les lettres marocaines, durant lequel ces jeunes ont participé activement en contribuant à l’accueil, au renseignement, avec l’entrain et le dynamisme alimentés la veille, à la BnF; ils ont ainsi pu beaucoup échanger avec les nombreux auteurs invités au salon.

C’est ainsi que Laure Lahaye, chargée de collections au département Littérature et art, leur a présenté les collections de littérature maghrébine en salle G, puis en salle H, la veille de la tenue du Salon.

S'initier, se repérer...©BnF)

S'initier, se repérer...©BnF


Quelques témoignages :

« Le jour de notre visite à la BnF, j’ai bien aimé comment nous avons été accueillis, et toutes les explications que la dame nous a données sur les différentes cultures, et sur l’organisation des livres, et la façon de donner envie de revenir toute seule, pour bien profiter de l’espace.”Djlia

« C’est bien, on a découvert plein de livres. J’ai beaucoup aimé la visite de la BnF.” Lynda

« Pour moi, cela s’est bien passé. La dame nous a dit et montré beaucoup de choses sur les livres arabes. J’ai la carte maintenant, il faut en profiter pour revenir.” Bakary

Une prise de notes, les références...©BnF)

Une prise de notes, les références ...©BnF

1. Vous accueillir à la BnF, Pour découvrir les collections

Rencontre Gallica : Vie et drames à Paris : tout un roman (populaire)

19 février 2016

Mardi 8 mars 2016
17h30 - 18h30

Les Mystères de Paris par Eugène Süe, La Livraison Illustrée©Gallica)

Les Mystères de Paris par Eugène Süe, La Livraison Illustrée©Gallica

La Bibliothèque nationale de France a le plaisir de vous inviter à ses Rencontres de Gallica qui porteront sur la littérature populaire, 2e saison

Roger Musnik, Chargé de collections en littérature française au département Littérature et art

Agnès Sandras, Chargée de collections en histoire de France au département Philosophie, Histoire, Sciences de l’homme

Paris et la région parisienne servent souvent de toile de fond au roman populaire du XIXe siècle et du début du XXe siècle. Si les intrigues sont souvent rocambolesques pour maintenir l’intérêt des lecteurs de feuilletons, les lieux et les personnages correspondent à des univers aujourd’hui oubliés.

Nous irons à la découverte des anciens quartiers populaires de Paris, des métiers d’autrefois (porteuse de pain, chiffonnier, bouquetière, blanchisseuse…). Nous verrons alors que certains romanciers tentent de montrer les réalités sociales à travers un type de roman souvent moqué et que le cadre urbain permet l’émergence de nouveaux genres qui deviendront conséquents par la suite : mystères, romans policiers, anticipation…

Cette rencontre de Gallica sera l’occasion de rappeler les principaux modes de recherche, parcours guidés et fonctionnalités possibles sur un sujet d’une inépuisable richesse.

BnF | François Mitterrand
Salle 70
Entrée libre
Information : 01 53 79 49 49 ou visites@bnf.fr

1. Vous accueillir à la BnF, Pour découvrir les collections

Les Rencontres de Gallica : La folie au XIXe siècle

29 janvier 2016

mardi 9 février 2016
17h30-18h30

La Bibliothèque nationale de France a le plaisir de vous inviter à ses Rencontres de Gallica qui porteront sur “la folie au XIXe siècle“.

Célia Charpentier, Chargée de collections psychologie et psychanalyse au département Philosophie, Histoire, Sciences de l’homme

Agnès Sandras, Chargée de collections en histoire de France au département Philosophie, Histoire, Sciences de l’homme

Les drames de la folie par Montépin©Gallica)

Les drames de la folie par Montépin©Gallica

La perception de la folie se modifie radicalement au XIXe siècle. Les médecins tentent d’identifier les différentes pathologies et multiplient les thérapies, avec plus ou moins de bonheur. Soignés dans des “asiles” spécifiquement conçus pour les recevoir, les “aliénés” suscitent une grand intérêt et reçoivent les visites des curieux. Les cours donnés par les grands spécialistes comme Charcot à la Salpêtrière connaissent un succès important.
Nourris par les observations médicales, les auteurs réalistes et naturalistes vont multiplier les oeuvres dont les personnages constituent une véritable nomenclature psychiatrique ; manies, névroses, hystérie… Le roman populaire met quant à lui en scène folies meurtrières ou internements abusifs.


BnF Site François Mitterrand
Salle 70
Entrée libre
Information : 01 53 79 49 49 ou visites@bnf.fr

2. Récits d'expériences, Pour découvrir les collections

Crise à l’oeuvre

27 janvier 2016

L’an dernier la Mission de diversification des publics a organisé des ateliers ” Mots et Maux de la crise” qui permettaient à des publics en difficulté sociale et économique d’exprimer ce que représentait la crise pour eux en dialoguant avec Patrice Baubeau, historien de l’économie.

La Bourse de Paris : Doré/Dumont©Gallica)

La Bourse de Paris : Doré/Dumont©Gallica

Ces ateliers, qui reprendront au printemps 2016, ont débouché sur un cycle de conférences sur les anxiétés économiques et sociales du 18ème siècle au 21ème siècle : la crise à l’oeuvre. En effet, aujourd’hui de nombreux chercheurs découvrent que les productions littéraires et artistiques ont parfois mieux parlé de la crise, que les économistes de l’époque, soi-disant experts, dont beaucoup sont tombés dans l’oubli.

La circulation de l'argent©Gallica)

Imagerie d'Epinal : La circulation de l'argent©Gallica

Matière à réfléchir sur le rôle des experts en économie …Toute ressemblance avec la situation d’aujourd’hui est vivement recommandée…

Vous êtes la bienvenue pour cette prochaine séance de ce cycle, qui aura lieu le :

mardi 2 février 2016
18h30-20h00

BnF site François Mitterrand
Salle 70
Entrée libre et gratuite

1. Vous accueillir à la BnF, Pour découvrir les collections

Rencontre Gallica : La généalogie

18 décembre 2015

mardi 12 janvier 2016
17h30-18h30

La Bibliothèque nationale de France a le plaisir de vous inviter à ses Rencontres de Gallica qui porteront sur la “généalogie”.

Avec Marie-Claire Hubert, Coordinatrice informatique et numérique au département d’Orientation et de recherche bibliographique.

Gallica est une mine précieuse de renseignements de tous ordres pour le généalogiste professionnel ou amateur. Contrairement aux filons dans une mine d’or, ceux de Gallica ne s’épuisent jamais et d’autres pépites apparaissent sans cesse au cours des recherches du fait des versements continus de documents numérisés venant des collections de la BnF et de ses bibliothèques partenaires.

Arbre généalogique. Manuscrit©Gallica)

Arbre généalogique. Manuscrit©Gallica

On n’y fera pas son arbre généalogique à moins d’en parcourir les rameaux déjà dessinés dans un ouvrage savant. Ce qu’on y trouve en sus des ouvrages traitant de la généalogie, de l’héraldique et autres sciences auxiliaires de l’histoire, ce sont des évocations d’événements (dans la presse), de métiers (dans les annuaires), des descriptions de lieux (guides touristiques, ouvrages régionalistes, cartes anciennes), des listes de réfugiés, de prisonniers, de récipiendaires de la légion d’honneur, d’artistes dans des salons oubliés, et toutes ces phrases qui peignent une atmosphère, une ambiance qui redonnent les couleurs de la vie à ces ancêtres qui paraissent bien sages sur leurs photographies jaunies et fanées.
On sent (presque) palpiter ces vies passées derrière l’écran plat et froid.

BnF Site François Mitterrand
Salle 70
Entrée libre
Information : 01 53 79 49 49 ou visites@bnf.fr

Pour découvrir les collections

La République d’hier à aujourd’hui

20 novembre 2015

Les Rendez-vous de l’Histoire de Blois représentent un moment important de rencontre annuelle pour la communauté des historiens du plus érudit, au plus amateur. Cette année, le thème des Rendez-vous de l’Histoire était ” Les Empires“.

Depuis plusieurs années, la Mission de diversification des publics est accueillie par le Centre socio-culturel Quinière pour réfléchir avec les usagers de ce centre, à la façon dont l’histoire fait écho aux questions du présent.

Jean-Charles Buttier, historien qui a longuement travaillé sur les collections patrimoniales de la BnF maintenant détaché comme chercheur à l’université de Genève et Sylvie Dreyfus-Alphandéry ont présenté un montage de documents issus des collections de Gallica, à la suite d’une pièce de théâtre ” 1851, la République ou la mort” jouée par la Valentine Compagnie, qui mettait en scène une sélection de documents d’archives de la Drôme, illustrant le soulèvement des habitants contre le coup d’État de Louis-Napoléon Bonaparte.

N’hésitez pas à utiliser ces documents qui sont libres de droits…

1848-1852 dans les collections numérisées de la Bibliothèque nationale de France

Jean-Charles BUTTIER (Université de Genève)
Sylvie DREYFUS-ALPHANDERY (BnF)

Amitié ! Fraternité ! 24 février 1848. Estampe©BnF)

Amitié ! Fraternité ! 24 février 1848. Estampe©BnF

République française. Combat du peuple parisien dans les journées des 22, 23, 24 février 1848. Estampe©BnF)

République française. Combat du peuple parisien dans les journées des 22, 23, 24 février 1848. Estampe©BnF

27 juin 1848. Mort de l'Archevêque de Paris. Martyr de son dévouement pour la France. Estampe©BnF)

27 juin 1848. 27 juin 1848. Mort de l'Archevêque de Paris. Martyr de son dévouement pour la France. Estampe©BnF

Léon Noël. Louis Napoléon Bonaparte, président de la République. Estampe©BnF)

Léon Noël. Louis Napoléon Bonaparte, président de la République. Estampe©BnF

Auguste Affre, Archevêque de Paris. 27 juin 1848. Estampe©BnF)

Auguste Affre, Archevêque de Paris. 27 juin 1848. Estampe©BnF

J. Durandin. La République rudement menée par Ratapoil et Casmajou. Estampe©BnF)

J. Durandin. La République rudement menée par Ratapoil et Casmajou. Estampe©BnF

Décret de Louis-Napoléon Bonaparte du 2 Décembre 1851. Estampe©BnF)

Décret de Louis-Napoléon Bonaparte du 2 Décembre 1851. Estampe©BnF

Un coup d'État, c'est une fiction. Estampe©BnF)

Un coup d'État, c'est une fiction. Estampe©BnF

Renversement de la République. Coup d'État du 2 décembre 1851. Estampe©BnF)

Renversement de la République. Coup d'État du 2 décembre 1851. Estampe©BnF

G. Barry. Baudin sur son lit de mort. 1851. Estampe©BnF)

G. Barry. Baudin sur son lit de mort. 1851. Estampe©BnF

Est-elle bien morte ? se demande Louis-Napoléon Bonaparte en soulevant le couvercle du cercueil où gît la République. Estampe©BnF)

Est-elle bien morte ? se demande Louis-Napoléon Bonaparte en soulevant le couvercle du cercueil où gît la République. Estampe©BnF

Proclamation de l'Empire. Vive Napoléon III ! Empereur des Français. Estampe©BnF)

Proclamation de l'Empire. Vive Napoléon III ! Empereur des Français. Estampe©BnF