Enregistrer et écouter le son au fil du temps : focus sur notre patrimoine acoustique

Fixer sur un support puis reproduire la langue parlée ont constitué des préoccupations majeures pour les inventeurs du phonographe à la fin des années 1870.  Au fil de l’évolution des technologies et des techniques, enregistrer et écouter les sons passent d’une attraction de foire à un outil de travail, notamment pour les dactylos, avant de devenir un outil domestique de divertissement pour tous.

Un article du Journal de l’Exposition universelle de 1889 (Paris) relate les premiers pas de l’histoire  des appareils d’enregistrement et d’écoute du son : « Monsieur Edison, regrettant qu’on ne pût se faire une idée de la voix et des intonations de nos hommes célèbres, orateurs, savants ou musiciens, a eu l’idée de conserver des phonogrammes, qui auraient recueilli leurs discours ou leurs chants pour les générations futures. » Continuer la lecture

A la gloire du roi : portraits de Louis XIV au Grand Siècle

Si la figure du Roi Soleil continue de marquer les esprits, on le doit largement au pouvoir royal lui-même. Durant la seconde moitié du XVIIe siècle, la production d’estampes en France connaît une croissance sans précédent. Les genres évoluent, c’est la vogue des grands portraits, dont les dimensions ne furent jamais aussi grandes que sous le règne de Louis XIV.

Le portrait permet de conserver le souvenir d’une personne et de ses traits, mais surtout d’en proposer une image, qui relève forcément d’une appréhension sociale et symbolique. Continuer la lecture

Appel au don pour l’acquisition du bréviaire royal de Saint-Louis de Poissy

La Bibliothèque nationale de France lance un appel au don pour l’acquisition du bréviaire de Saint-Louis de Poissy, manuscrit royal enluminé de 700 ans, classé Trésor national. Une fois acquis, le manuscrit sera numérisé et accessible dans Gallica.

Le bréviaire de Saint-Louis de Poissy, réalisé entre 1310 et 1315, est une commande royale de Philippe le Bel en l’honneur de son grand-père, le roi Louis IX canonisé en 1297. Constitué de 600 feuillets de parchemin très fin, ce livre liturgique (176 x 115 mm) contient l’ensemble des textes permettant de célébrer chaque jour les Heures ou Offices divins. Continuer la lecture

Lectures d’été sur Gallica

La Bibliothèque nationale de France s’associe à Lire en short, la grande fête du livre pour la jeunesse proposée par le ministère de la Culture et de la Communication, du 17 au 31 juillet 2015.
En short, en robe d’été ou en culottes courtes, à la plage, à la campagne ou au camping, dans l’intimité ou en famille, venez compléter vos lectures d’été sur Gallica !

ABC des enfants studieux, 1937

ABC des enfants studieux, 1937

Chaque année, c’est la même question qui revient : que faire pendant les vacances avec ses enfants ? Continuer la lecture

Anders Zorn, graveur suédois et cosmopolite (1860-1920)

Personnage pétri de contrastes et de paradoxes, Anders Zorn, graveur né en Suède en 1860, est l’un des graveurs emblématiques de la fin du XIXe siècle.

Danse à Gopsmor (2e état) / Zorn, 1906. Eau-forte ; 30 x 20 cm (élt d'impr.)

Danse à Gopsmor (2e état) / Zorn, 1906. Eau-forte ; 30 x 20 cm (élt d'impr.)

À grands coups de hachures obliques directement incisées sur la plaque, Anders Zorn a su graver en vingt minutes le portrait de Marcellin Berthelot et restituer à la fois l’acuité et la fatigue du regard du savant proche de sa fin. Devant une estampe de Zorn, le premier coup d’œil retient une composition de lignes posées avec force et détermination. Continuer la lecture