Gallica, un outil coopératif: l’exemple des congrès ouvriers

tenue les 13, 14 et 15 juillet 1913, salle de l Egalitaire, 13-15-17, rue de Sambre-et-Meuse, Paris / C. G. T.
Compte-rendu de la conférence ordinaire des fédérations nationales et des bourses du travail ou unions de syndicats : tenue les 13, 14 et 15 juillet 1913, salle de l’Egalitaire, 13-15-17, rue de Sambre-et-Meuse, Paris / C. G. T.

Si un nombre considérable de documents concernant l’histoire sociale de la France, en particulier la question ouvrière, est numérisé dans le cadre des programmes de numérisation propres à la BnF, Gallica se veut aussi un outil coopératif qui soutient la numérisation des bibliothèques partenaires et référence le travail effectué par ces dernières (voir Recherche Avancée, Provenance): lorsqu’on tombe au cours d’une recherche sur la notice d’un document numérisé par une bibliothèque partenaire (indiquée par un logo particulier) et qu’on veut consulter celui-ci, on est automatiquement redirigé sur le site de la bibliothèque numérique extérieure (protocole OAI).

Mais dans le cadre d’accords ou de programmes concertés, la BnF peut également effectuer directement la numérisation de documents conservés dans une autre bibliothèque. Congrès de Saint-Etienne, février 1892 / rapport du citoyen Branque, délégué des menuisiers en bâtiment, administrateur de la bourse du travail ; Bourse du travail de Toulouse
Congrès de Saint-Etienne, février 1892 / rapport du citoyen Branque, délégué des menuisiers en bâtiment, administrateur de la bourse du travail ; Bourse du travail de Toulouse
Source: Musée social-CEDIAS

présentés au XXIe Congrès corporatif, XVe de la C.G.T., Orléans, 27 septembre-2 octobre 1920 / Confédération générale du travail
Rapports moral & financier pour l’exercice 1919-1920 : présentés au XXIe Congrès corporatif, XVe de la C.G.T., Orléans, 27 septembre-2 octobre 1920 / Confédération générale du travail
Source: Institut d’histoire sociale

De par leur nature et parfois les difficultés passées à les collecter et à les recenser systématiquement, les documents ayant trait au mouvement ouvrier sont un bon exemple de l’intérêt qu’il y a à mettre en place des programmes collaboratifs.

La BnF s’est ainsi associée au Collectif des Centres de Documentation en Histoire ouvrière et sociale (CODHOS) pour numériser

les documents relatifs aux congrès du monde ouvrier entre 1870 et 1940.

La sélection ci-dessus (dont nous allons progressivement améliorer la présentation et et que nous allons transformer en corpus accessible directement par Gallica) vous permet d’accéder directement aux documents se trouvant dans Gallica, grâce aux liens ARK: vous y trouvez donc aussi bien des documents appartenant à la BnF que des documents appartenant au Musée Social, à l’Institut d’histoire sociale (CGT) ou l’OURS (Office universitaire de Recherche Socialiste), etc. parfois consultables aussi sur les plateformes numériques développées par ces institutions.

Cet ensemble sera bien entendu amené à être complété dans le futur sur d’autres thématiques par la numérisation effectuée par la BnF et dans le cadre de nouveaux partenariats avec le CODHOS ou d’autres institutions. Il pourra ainsi être le noyau d’un corpus plus large permettant un accès direct aux chercheurs à un ensemble de documents fondamentaux concernant l’histoire ouvrière française des XIXe et XXe siècles.

Julien Gueslin

Cette entrée a été publiée dans Collections, Partenaires, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Gallica, un outil coopératif: l’exemple des congrès ouvriers

  1. tableau dit :

    Merci pour cet article fort interessant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


3 − un =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>