L’histoire de la diplomatie française dans Gallica

La bibliothèque du Ministères des Affaires étrangères coopère depuis deux ans avec la Bibliothèque nationale de France afin de mettre en valeur les collections originales qu’elle possède en histoire des relations internationales et compléter l’effort entrepris sur ce sujet dans Gallica. Une convention de pôle associé signée en 2010 consacre et va permettre de pérenniser cette collaboration fructueuse.

En 2010, la collection des « Livres jaunes » a été presque entièrement numérisée. Un « Livre jaune » désigne une publication (sous couverture jaune, d’où ce nom générique) de documents essentiellement diplomatiques visant à rendre compte au moment d’une crise ou juste après de la politique extérieure française généralement auprès de parlementaires et leaders d’opinion français ou étrangers.

Vous trouverez ci-dessous la liste complète des Livres jaunes avec les liens permettant d’y accéder sur Gallica:
LivresJaunes

Les « livres jaunes » sont donc des sources historiques de premier ordre permettant de comprendre certains événèments historiques et surtout la vision que l’administration français veut imposer de son action. Mais on aura compris qu’il faut les appréhender avec un esprit critique et les confronter avec des sources de l’époque ou surtout des ouvrages universitaires faisant autorité aujourd’hui.

Les « Livres jaunes » commencent au début du XIXe siècle avec le Congrès de Vienne , incluent les premières publications de « Documents diplomatiques » français et s’achèvent en 1947 avec le début de la guerre froide et la Conférence de Paris de 1947 entre les ministres des grandes puissances.

Outre de multiples textes de traités entre la France et ses voisins (en particulier la Suisse), cette collection est particulièrement riche pour l’étude de la politique de Napoléon III (en particulier les exposés réguliers sur la situation de l’Empire présentés au Sénat), la création de l’Empire colonial français (affaires du TonKin, de Madagascar ou les frontières entre les empires coloniaux) et les multiples crises balkaniques qui vont attiser les tensions entre les grandes puissances et les plonger dans le conflit mondial. Les livres jauvres deviennent alors un élement de ces « orages de papier » (voir l’exposition se tenant actuellement aux Invalides et organisée par la BDIC ») qui vont secouer le continent.

Mais si l’après-guerre voit l’échec des traités de paix et de la construction d’un nouvel ordre européen, la publication du Memorandum sur l’organisation d’un régime d’union fédérale européenne est déjà un premier signe de l’évolution qui ne se produira qu’après un nouveau conflit mondial.

Cette entrée a été publiée dans Collections, Partenaires, Services et nouvelles fonctionnalités, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à L’histoire de la diplomatie française dans Gallica

  1. Voilà qui nous change de Wikileaks, et permet de mettre les choses en perspective !

    Ravi de voir que la BNF se focalise sur des documents historiques de qualité, j’espère que cela continuera.

    David

  2. Raphael dit :

    Très intéressant. Mais cela le serait davantage s’il était expliqué clairement comment consulter ces fameux « livres jaunes »

  3. Cécile dit :

    Oui, très intéressant mais comment faire pour accéder aux volumes des documents diplomatiques français après 1869? Ont-ils été numérisés? Je ne pariens à accéder qu’à 11 volumes entre 1860 et 1869..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


huit × = 64

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>