Un accès à certaines collections historiques dans Gallica

Bien des sources historiques ont été éditées en marge de revues savantes comme autant de suppléments, de numéros spéciaux, parce que leur contenu était trop vaste pour être inséré dans les sommaires des Bulletins ou des Mémoires auxquels ils devaient appartenir.

Recueil des antiquitez du Perche, comtes et seigneurs de ladicte province... / par Bart des Boulais ; publ... et annoté par M. Henri Tournoüer,... ; précédé d une notice biographique par M. Besnard
Recueil des antiquitez du Perche, comtes et seigneurs de ladicte province… / par Bart des Boulais ; publ… et annoté par M. Henri Tournoüer,… ; précédé d’une notice biographique par M. Besnard
Source: Bibliothèque nationale de France

Ces pièces, en pleine cohérence avec l’ambition scientifique de la revue, ont pu être constituées en collections éditoriales, formant à leur manière une nouvelle publication régulière. Leur repérage cependant ne présente pas la même facilité qu’une série périodique numérotée.

A la suite des monumentales séries érudites du XVIIIe siècle, de projets nationaux comme les Documents inédits sur l’histoire de France, ou les Documents publiés par la Société de l’histoire de France, ces collections entendent fournir au chercheur, sur un lieu ou une région délimitée, un corpus de documents originaux : chroniques, Mémoires, lettres, chartes, traités, fac-similés, mais aussi études de référence.

Ce corpus concerne déjà près de 500 références disponibles sur Gallica. En voici le détail, réparti par régions, accompagné de la société dont il émane. Cette liste sera tenue à jour régulièrement.

Arnaud Dhermy

Détail de la liste par région :

AQUITAINE : Documents (Société des bibliophiles de Béarn)

AUVERGNE : Recueil des chroniqueurs du Puy-en-Velay (Société d’agriculture, sciences, arts et commerce du Puy)

Mémoires de l’Académie de Clermont-Ferrand

BOURGOGNE : Documents (Société archéologique de Sens)

ILE-DE-FRANCE : Documents (Société de l’histoire de Paris et de l’Île-de-France)

LANGUEDOC-ROUSSILLON : Documents (Société pour l’étude des langues romanes)

Documents relatifs à l’histoire du Gévaudan (Société d’agriculture, industrie, sciences et arts de la Lozère)

MIDI-PYRENEES : Archives historiques de la Gascogne

Archives historiques de l’Albigeois (Société des sciences, arts et belles-lettres du Tarn)

BASSE-NORMANDIE : Documents sur la province du Perche (Société percheronne d’histoire et d’archéologie )

PICARDIE : Documents concernant la province (Société des Antiquaires de Picardie)

RHONE-ALPES : Documents (Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie)

Cette entrée a été publiée dans Collections, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Un accès à certaines collections historiques dans Gallica

  1. Venise dit :

    Bonne idée de faire un pont entre le domaine des Archives et celui des Bibliothèques, autour du pays français. Quid des DOM-TOM ou ancien Empire colonial ?

  2. Gallica - Arnaud Dhermy dit :

    Bonjour, et merci de votre commentaire.
    La liste actuellement présentée, via ce billet sur les collections historiques en région, est une première approche d’un vaste corpus. C’est donc une liste qui demande à être étoffée ; ce qui sera réalisé en décembre.
    Pour les DOM-TOM, une valorisation de collections de sources se heurte hélas au droit d’auteur. La Revue française d’histoire d’Outre-Mer(http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32859648w/date)
    est disponible entre 1913 et 1926. Mais la Revue historique des Antilles, par exemple, ne publie qu’à partir de 1928 ; le bulletin de la Société d’études guadeloupéenne qu’à partir de 1937 : des ouvrages édités dans leur sillage ont des auteurs décédés après la dernière guerre.
    En revanche, une première mise en ligne concernant les publications savantes de l’Algérie permet de consulter des séries émanant de sociétés de Bône (Académie d’Hippone), Constantine, Oran, et bien sûr Alger. Deux collections historiques qui leur sont particulièrement liées sont déjà partiellement disponibles : les publications de l’Ecole des Lettres d’Alger, et celles de l’Association historique pour l’étude de l’Afrique du Nord (avec notamment des travaux d’archéologie de S. Gsell).
    Sur ces deux espaces, une extension de l’offre de ressources de Gallica est tout à fait légitime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


huit − 6 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>