Quand les Gallicanautes rient d’une enluminure médiévale

Ces derniers jours, une enluminure extraite d’un chansonnier médiéval a suscité sur Twitter l’hilarité des Gallicanautes… Retour – en images – sur les tribulations graphiques d’un éléphant.

Johan Oosterman, professeur de littérature à l’université Radboud de Nimègue (Pays-Bas) a partagé le 14 janvier dernier, sur son compte Twitter, cette savoureuse rencontre entre un dragon et… un éléphant, extraite d’un manuscrit consultable dans Gallica.

Le compte @TudorCook, familier des détournement d’images de Gallica, en livre alors une version toute personnelle :

Un peu plus tard, Steven Pigeon livre à son tour sa vision de la scène :

L’étrange créature éléphantesque du manuscrit Français 25566 – dont le nom suscite des débats animés (heffalump ? ele-hoover ? aspirateur médiéval ?) – n’a pas fini d’inspirer les Gallicanautes…

Et pour retrouver d’autres exemples d’éléphants dénichés par les Gallicanautes au cœur des documents médiévaux, suivez le hashtag #NotAnElephant !

Cette entrée a été publiée dans Du côté des Gallicanautes, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


huit + = 16

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>