Images de l’Ouest américain – « The four great surveys »

Au sortir de la guerre de Sécession, le gouvernement fédéral des États-Unis relance les campagnes d’exploration dans l’Ouest américain. Quatre missions, identifiées par le nom de leur responsable, sont conduites dans un but d’exploration scientifique méthodique et rigoureuse du territoire. Le « King Survey » conduite par le géologue Clarence King a pour but d’étudier une bande de 150 kilomètres de large autour du quarantième parallèle le long de la ligne de chemin de fer transcontinentale Pacific Railroad. La même année 1867, Ferdinand Vandeveer Hayden se voit confier l’exploration des territoires du Wyoming, du Nebraska et du Colorado. Deux autres missions sont lancées en 1869. George Montague Wheeler reçoit comme objectif de couvrir les territoires au sud des Rocheuses, situés à l’ouest du centième méridien. Dans le même temps John Wesley Powell est chargé d’étudier les plateaux et canyons du bassin moyen du Colorado. Pendant dix ans, ces missions vont sillonner l’Ouest américain avant que l’United States Geological Survey, créé en 1879, ne regroupe en un seul organisme les différentes campagnes à mener dans cette partie des États-Unis.

 

Cañon de Chelle. Walls of the Grand Cañon about 1200 feet in height / Timothy O’Sullivan, 1873

Cañon de Chelle. Walls of the Grand Cañon about 1200 feet in height / Timothy O’Sullivan, 1873

La description topographique et géologique du territoire est le premier objectif de ces missions mais beaucoup de disciplines y sont agrégées, telles la botanique ou l’ethnologie. La photographie joue désormais un rôle majeur dans la collecte d’informations comme, dans les décennies précédentes, le dessin ou la peinture ont pu remplir cette fonction. Chaque chef de mission s’adjoint les services d’un photographe. King puis Wheeler font appel à Timothy O’Sullivan, déjà connu pour ses clichés lors de la Guerre Civile. William Henry Jackson est intégré à la mission Hayden.  John Hillers, enfin, est le principal photographe du « Powell Survey ».

Le travail d’inventaire géographique rigoureux que mènent ces photographes dépassent pourtant le cadre strictement documentaire. Certaines images d’O’Sullivan invitent à un rapprochement avec la tradition du paysage idéal dans la peinture américaine de la première moitié du XIXe siècle. D’autres résolument modernes ont gagné le statut d’icônes de la photographie. D’autres images enfin qui révèlent et magnifient les merveilles naturelles vont contribuer à forger l’imaginaire américain. La force des photos de Jackson qui accompagne la mission Hayden en 1871 et 1872 dans la région de Yellowstone poussent les membres du Congrès à la création immédiate d’un parc national, le premier dans le monde.

Little Fire Hole Falls / William Henry Jackson, années 1870

Little Fire Hole Falls / William Henry Jackson, années 1870

La concurrence sur le terrain entre les géologues et les rivalités entre les départements de la Guerre et de l’Intérieur qui se partagent le pilotage de ces quatre missions amènent une émulation dans la production documentaire et la diffusion des résultats scientifiques. En direction du grand public la réalisation de cartes stéréoscopiques permet au plus grand nombre de se familiariser avec ces nouveaux territoires où chacun est invité à s’identifier aux pionniers de l’exploration. Mais la reconnaissance institutionnelle de ces missions est aussi essentielle. Les principaux travaux et rapports sont présentés lors des expositions universelles,  les résultats scientifiques transmis aux institutions du monde entier.

A Paris, la Société de géographie se passionne pour cette entreprise d’exploration sans précédent de l’Ouest américain. Elle est en contact avec les chefs de mission qui sont pour la plupart membres correspondants. Elle suit les progrès de l’exploration américaine, relaie les découvertes dans son bulletin et reçoit des centaines de volumes de rapports et d’atlas. De 1876 à 1889 plus de 1200 documents photographiques lui sont adressés dont certains sont spécialement conçus pour elle. Cet  ensemble exceptionnel est désormais en ligne :

- King Survey : images, cartes stéréoscopiques

- Wheeler Survey : images, cartes stéréoscopiques

- Hayden Survey : images, cartes stéréoscopiques

- Powell Survey : images, cartes stéréoscopiques

 

Olivier Loiseaux, BnF – département des Cartes et plans

Travail d’inventaire mené en collaboration avec l’UFR d’Etudes anglophones de l’Université Paris VII

Pour en savoir plus : Brunet, François (dir.). Visions de l’Ouest : photographies de l’exploration américaine, 1860-1880, Giverny, Musée d’art américain de Giverny, 2007

 

Cette entrée a été publiée dans Collections, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Images de l’Ouest américain – « The four great surveys »

  1. pinguinalité dit :

    Bonjour, il est dommage que ces photographies ne soient pas plus souvent exposées au public, elles sont fascinantes et nous avons tellement de choses à apprendre en les admirant.. !

  2. Sport 2000 dit :

    C’est vraiment superbe sachant que c’est si loin, le fait de voir ces photos ça nous offre un coté de voyage virtuel qui malheureusement n’irai pas plus loin que le virtuel vu que c’est de l’autre coté de la planête !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


neuf − = 4

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>