Les collections de monnaies de Gallica

Monnaie grecque, Tridrachme frappée à Micipsa, Numidie

Monnaie grecque, Tridrachme de Micipsa, roi de Numidie

Avec plus de 700 000 monnaies, la Bibliothèque nationale de France conserve l’une des plus belles collections numismatiques au monde. Un quart de cette collection est désormais accessible sur Gallica, regroupée en sous-ensembles thématiques.

La collection des monnaies grecques compte près de 122 000 exemplaires d’or, d’argent et de bronze. Ce fonds couvre un large champ géographique et chronologique. Il comprend les toutes premières monnaies, frappées en Asie Mineure puis en Grèce à partir de la fin du VIIe siècle avant J.-C., les numéraires des cités et royaumes grecs des époques classiques et hellénistiques (Ve – Ier siècle av. J.-C.) localisés autant sur le pourtour méditerranéen qu’au Proche et Moyen-Orient ainsi que les séries de monnaies provinciales émises sous l’Empire romain (fin du Ier siècle av. J.-C. – fin du IIIe siècle ap. J.-C.). S’y ajoutent les monnayages de peuples non grecs tels ceux des Phéniciens,  des Perses achéménides, des Carthaginois, des Parthes ainsi que ceux d’Arabie et d’Ibérie.

Monnaie byzantine, Hyperpère de Jean III Doukas Vatatzès, Empire de Nicée, Magnésie

Monnaie byzantine, Hyperpère de Jean III Doukas Vatatzès, Empire de Nicée, Magnésie

La collection de monnaies byzantines comporte environ 5000 monnaies d’or, d’argent et de bronze. Le fonds couvre tous les territoires de l’Empire romain d’Orient, issu de la division de l’Empire romain, à partir de la disparition de l’Empire roman d’Occident au Ve siècle, et jusqu’à sa disparition au XVe siècle.

Monnaie royale, Louis XIII

Monnaie royale, Louis XIII

La collection des monnaies françaises rassemble plus de 50 000 exemplaires en or, argent ou billon. Ce fonds comprend les monnaies mérovingiennes (Ve-VIIIe siècles), carolingiennes (VIIIe-Xe siècles) et capétiennes (depuis Hugues Capet jusqu’à Louis XVI), ainsi que les monnaies modernes – postérieures à 1792- de la collection Claudius Côte, un grand collectionneur du XXe siècle.

Monnaie obsidionale, Marc, Sudermanie

Monnaie obsidionale, Marc, Sudermanie

Enfin, la collection des monnaies obsidionales, ou monnaies émises pendant les sièges durant des conflits armés, rassemble près de 500 pièces. Elles étaient frappées en raison d’une pénurie de numéraire et permettaient ainsi de payer les troupes et de subvenir aux besoins de la vie quotidienne.

Julien Olivier et Isabelle de Cours – Département des Monnaies, Médailles et Antiques

 

Cette entrée a été publiée dans Collections, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Les collections de monnaies de Gallica

  1. Gerin Dominique dit :

    Pourriez-vous, s’il vous plaît, corriger la légende de la monnaie en tête de cette page (celle portant la tête de Melqart au droit, et l’éléphant cornaqué au revers) ?
    Il s’agit d’un tridrachme DE Micipsa, roi de Numidie (ca 148-118 av. J.-C.), et non “à” Micipsa.
    D’avance, merci !

  2. Gerin Dominique dit :

    … d’autre part, “tridrachme” est du masculin. “Drachme” est féminin en grec, mais tous les composés, “tétradrachme”, “hémidrachme”, “décadrachme”, etc., sont du neutre en grec, donc du masculin en français.
    Merci d’ôter le “e” de frappé…

    • Equipe Gallica dit :

      Bonjour,

      Les corrections demandées ont été prises en compte. Merci de votre vigilance,

      Cordialement,
      L’équipe Gallica

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× un = 7

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>