BnF, Collections et patrimoine

Le “Bois Protat”, le plus ancien bois gravé connu dans le monde occidental

29 décembre 2008

Le bois sur lequel a été gravé ce motif est une pièce exceptionnelle, d’une extrême rareté. Il s’agit du plus ancien bois gravé connu à ce jour et conservé dans le monde occidental.

Détail du "Bois Protat" - BNF, Estampes et photographie

Il porte le nom de son premier propriétaire,  Jules Protat, imprimeur à Mâcon, qui fit l’acquisition de cette matrice gravée après sa découverte en Bourgogne, au XIXe siècle.

Le motif gravé dans le bois montre la partie droite d’une Crucifixion, où sont figurés trois personnages debout : un centurion et deux soldats romains. Le bras de la croix est visible au-dessus de leurs têtes. On date la gravure de cette scène des années 1370 à 1380. Cet objet patrimonial est entré à la Bibliothèque nationale de France en 2001, par dation.  La fragilité de cette pièce n’a pas permis de la présenter, parmi d’autres trésors, dans la sélection de pièces patrimoniales visible pendant trois mois, en accès libre, dans l’espace découverte de la Bibliothèque, site F.-Mitterrand, en écho au 40e anniversaire de la loi du 31 décembre 1968, instituant la dation en paiement pour favoriser la conservation du patrimoine artistique national. Le “Bois Protat” y est néanmoins évoqué par une reproduction dans l’ouvrage de François Courboin, Histoire illustrée de la gravure en France. 1re partie. Des origines à 1600. Paris, Le Garrec, 1923.

Estampe imprimée à partir du Bois Protat

Estampe imprimée à partir du Bois Protat

Le Bois Protat, plus ancien bois gravé connu - BNF

Le Bois Protat, plus ancien bois gravé connu - BNF

Si vous vous rendez à la Bibliothèque prochainement, ne ratez pas une occasion de voir des pièces exceptionnelles, toutes entrées par dation : le manuscrit de Tristes tropiques de Lévi-Strauss, un brouillon de Proust pour À l’ombre des jeunes filles en fleurs, le manuscrit autographe des Dialogues ou Rousseau juge de Jean-Jacques, des éditions rares de Proust, Balzac, Baudelaire, Barbey d’Aurevilly, Verlaine, Gide…, un collage de Jacques Prévert, des archives de spectacle de Louis Jouvet, le manuscrit autographe des Mamelles de Tirésias de Francis Poulenc, une maquette de Juan Gris pour les Ballets russes, un daguerréotype de Girault de Prangey…

Odile Faliu (BnF)

Pour en savoir plus : Trésors en dations à la BnF - 1968-2008

BnF, site F.-Mitterrand, Espace découverte (hall Est)
15 décembre 2008 - 15 mars 2009

Du mardi au samedi de 9h à 20h, dimanche de 13h à 19h
Lundi de 14h à 20h. Fermé lundi matin et jours fériés
Accès libre

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2008/12/le-bois-protat-le-plus-ancien-bois-grave-connu-dans-le-monde-occidental/trackback/

Commentaires (3)

  1. Merci Odile pour cette image très émouvante. Un détail, sans doute important : Courboin (1923) signale que le Bois Protat est recto-verso. Au dos du “centurion”, serait gravé “l’Ange de l’annonciation” dont je ne connais aucune reproduction.

  2. C’est en effet bien le cas. “Le verso porte une Annonciation, dont on n’aperçoit plus que l’ange agenouillé. Le tracé de cette face semble même antérieur.” Ces indications sont présentes dans la notice rédigée par le département des Estampes et de la photographie dans cette page consacrée à la célébration des dations à la BnF (voir à la date : 2001) que je vous invite à consulter. O.F.

  3. Le recto et le verso du Bois Protat sont visibles dans la banque d’images, sur bnf.fr, en interrogeant à “bois Protat”.

 

Laissez un commentaire