Manifestations

Nuit Blanche 2002 : jeux de lumière sur une tour de la BnF

10 janvier 2009
English version
Nuit Blanche 2002 - ARCADE - Monna Lisa © BnF

Nuit Blanche 2002 - ARCADE - Monna Lisa © BnF

La Joconde rêveuse sur l’architecture construite par Dominique Perrault : l’image est belle, et symbolique aussi. Ainsi la bibliothèque s’inscrit-elle dans la ville, de manière gaie et ludique, offerte à une autre appropriation par les yeux des noctambules de l’automne 2002.

Ceux qui ont vécu la première Nuit Blanche à Paris, événement lancé par la Mairie de Paris la nuit du 5 octobre 2002 se souviennent sans doute encore de ce champ de jeu étonnant qu’offrait la façade extérieure de la tour nord-est de la Bibliothèque nationale de France, site F.-Mitterrand, utilisée comme un écran géant.

La Nuit Blanche était conçue comme un “parcours artistique nocturne [proposant] aux Parisiens une redécouverte de leur propre ville à travers des lieux prestigieux, d’autres abandonnés, insolites, parfois présentés sous un angle inhabituel, ou un éclairage particulier”.

ARCADE - Nuit Blanche 2002 - vue2 - © Alain Goustard / BnF

ARCADE - Nuit Blanche 2002 - vue2 - © Alain Goustard / BnF

L’événement proprement dit, intitulé ARCADE, offrait une installation lumineuse interactive. Toutes les fenêtres de la Tour des Lois faisant face à la Seine avaient été équipées de bâches blanches opaques. Le rétroéclairage de ce “damier” immense était commandé par un ordinateur central. L’opération a été mise en place entre le 25 septembre et le 6 octobre 2002 par le groupe allemand Chaos Computer Club de Berlin. Des images assez sophistiquées alternaient avec des jeux interactifs accessibles au public via un téléphone portable.

ARCADE - Nuit Blanche 2002 - vue1 - © Alain Goustard / BnF

ARCADE - Nuit Blanche 2002 - vue1 - © Alain Goustard / BnF

Pour en savoir plus, ou revivre vos souvenirs de la soirée

Sur le site de la Mairie de Paris, le programme de la Nuit Blanche 2002 (p. 13)

Sur le site de l’INA, le sujet sur la Nuit Blanche au journal de 20 heures (A2)

Enfin, sur le site des artistes multimedia, une page dédiée à l’événement, qui s’inscrit dans une série intitulée Project Blinkenlights. La page en anglais propose une vidéo, assez longue (14 mn) que nous intégrons à ce billet, car elle montre en détail les différents aspects du projet.

Que pensez-vous de cette inscription de la Bibliothèque dans le paysage nocturne parisien ? Avez-vous des souvenirs de cette première Nuit Blanche, que vous souhaiteriez partager ? Merci de vos réactions et commentaires.

Odile Faliu (BnF)
—-
[English]
Nuit Blanche 2002 in Paris : BnF as world’s biggest computer screen

Nuit Blanche art festival in Paris had its premiere on October 5th, 2002. During this all-night event, one of the four towers of the French National Library was used for an “Arcade” light installation by Project Blinkenlights of the Chaos Computer Club (Berlin). This was the biggest interactive light installation so far (3370 m2). People could play Tetris, Pong, Breakout and even-Pac-Man with one’s mobile phone.

More details on the Blinkenlights Project site Arcade

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2009/01/nuit-blanche-2002-bnf/trackback/

 

Laissez un commentaire