BnF, Collections et patrimoine

La Revue des livres pour enfants, une quadragénaire en pleine forme !

5 mars 2009

La Joie par les livres a été rattachée à la Bibliothèque nationale de France en 2007, et rejoindra le site François-Mitterrand en 2009. La Revue des livres pour enfants est sa publication phare. Si on ne la présente plus aux professionnels des bibliothèques, pour qui elle représente un outil de travail irremplaçable, elle est moins connue d’un plus large public. Cette revue a récemment publié deux numéros thématiques qui intéresseront tous ceux qui veulent en savoir plus l’histoire récente du livre pour enfants, et du livre tout court.

Nicole Claveloux - La Revue des livres pour enfants n° 242

Nicole Claveloux - La Revue des livres pour enfants n° 242

Le n° 242 de septembre 2008 consacre un dossier à l’illustratrice Nicole Claveloux. Artiste discrète, profondément originale, Nicole Claveloux est cependant prolifique : une centaine de références dans le catalogue de la BnF. Son talent s’est exprimé depuis les années soixante-dix à travers les médias les plus divers : illustrations de textes classiques (La Forêt des Lilas, de la Comtesse de Ségur, Brise et Rose, de George Sand, Alice au pays des merveilles, de Lewis Carroll…), parfois détournés (La Petite Sirène de Hans Christian Andersen), illustration de textes contemporains (Contes d’Eugène Ionesco…), déclinaisons de son univers personnel dans des albums qui transcendent les âges (Tout est bon dans le bébé…), voire illustrations de textes érotiques (Morceaux choisis de la Belle et la Bête…), et peinture de chevalet. On l’a croisée dans la presse enfantine, à travers les aventures de Grabote et dans la bande dessinée pour adultes (Le petit légume qui rêvait d’être une panthère…).

Le monde de Nicole Claveloux est loufoque et mystérieux, peuplé de bébés, de poux, de clowns et de bigorneaux, tous philosophes. Ses éditeurs et son galériste racontent leurs rencontres et leurs relations de travail avec la dame, et tentent d’en décrypter les énigmes. Éric Audinet, directeur des éditions Confluences, qui dit n’aimer ni les livres de jeunesse ni les livres pour enfants, confesse avoir été séduit par “cette méticuleuse gravité absolument amorale et donc absolument innocente jusque dans la cruauté”. En général peu prolixe, Nicole Claveloux se livre enfin elle-même à travers un entretien où les questions ne trouvent aucune réponse attendue. Le numéro est bien sûr abondamment illustré, ce qui permet de découvrir toutes les facettes de son talent.

Outre son œuvre publiée, deux catalogues d’exposition autour de l’œuvre de Nicole Claveloux sont consultables à la BnF sur le site F.-Mitterrand, en bibliothèque de recherche : Nicole Claveloux : sans dessus dessous. Bobigny : Bibliothèque municipale de Bobigny, 1995 et Nicole Claveloux & Cie, texte de Christian Bruel au Sourire qui mord, 1995.

La Revue des livres pour enfants n° 244

La Revue des livres pour enfants n° 244

Le parcours de Nicole Claveloux traverse l’histoire récente de l’édition pour la jeunesse, tant destinée à un public large (Bayard Presse), que d’avant-garde (Harlin Quist…) et témoigne de la révolution qui s’est produite dans l’édition du livre pour enfants à partir de la fin des années soixante. Cette révolution que Jean-Claude Chamboredon et Jean-Louis Fabiani avaient finement analysée dès 1977 dans Actes de la Recherche en sciences sociales, a occulté l’histoire antérieure de l’édition pour la jeunesse depuis les années cinquante. Dans les bibliothèques pour enfants qui se multiplient à cette époque, les nouvelles bibliothécaires pour enfants s’enthousiasment pour les nouveaux albums, pour les romans à thèmes sociaux, pour le conte. Du passé on fait table rase, c’est dans l’air du temps. Les universitaires qui commencent alors à explorer l’histoire du genre s’arrêtent à l’orée du XXe siècle. Michèle Picard avait ouvert la voie en publiant L’édition pour la jeunesse en France de 1945 à 1980 aux Presses de l’ENSSIB en 2004. Le n° 244 de la Revue des livres pour enfants, publié en décembre 2008 poursuit cette exploration, pour réhabiliter une production mal connue et à redécouvrir. On y voit comment que le terrain de la rénovation a été préparé par des précurseurs : éditeurs, comme Pierre Marchand chez Gallimard ou Jean Delas à l’École des loisirs, illustrateurs et écrivains (les témoignages d’Étienne Delessert et de Jean-Côme Noguès), chercheurs (l’hommage de Jean Perrot à Marc Soriano). Des spécialistes, Michel Defourny, Nic Diament, Olivier Piffault et Cécile Boulayre parcourent des champs plus vastes et on retrouve avec jubilation la verve acérée d’Isabelle Jan, éditrice de la mythique Bibliothèque internationale.

On trouve La Revue des livres pour enfants, les documents cités et bien d’autres à la BnF, sur le site F.-Mitterrand et dans les locaux actuels du Centre national de la Littérature pour la jeunesse / La Joie par les livres, 25, boulevard Strasbourg à Paris dans le Xe arrondissement.

Caroline Rives (BnF)

En savoir plus
Nicole Claveloux (site officiel)
La Joie par les livres

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2009/03/la-revue-des-livres-pour-enfants-une-quadragenaire-en-pleine-forme/trackback/

 

Laissez un commentaire