Le numérique

Du journal intime au blog

6 avril 2009
BnF, point d’entrée vers les Archives de l Internet © Nicolas Taffin/BnF

BnF, point d’entrée vers les Archives de l Internet © Nicolas Taffin/BnF

La pratique du journal intime a connu ces dernières années un regain considérable avec la mode des blogs : les Archives de l’Internet, collectées chaque année par la Bibliothèque nationale de France, se devaient de prendre en compte le véritable phénomène de société que représente cet investissement massif d’Internet par l’écriture personnelle, et surtout de tenter de garder la mémoire de ces pages éminemment fragiles et mouvantes.

Dans ce but, le département Littérature et Art de la Bibliothèque nationale de France a mis en place une collaboration stimulante et fructueuse avec l’Association pour l’Autobiographie et le Patrimoine Autobiographique, présidée par Philippe Lejeune. Bernard Massip, le webmestre de l’association, a réuni autour de lui un groupe de travail « veille internet » constitué de blogueurs : Fuligineuse, Eva, Telle, Pierre l’idéaliste, Gargil et Valclair. Cette collaboration permet depuis 2007 de collecter deux fois par an une liste de journaux personnels en ligne qui compte à ce jour quelque 400 sites et qui est toujours en évolution.

BnF - Archives de l Internet - journaux personnels en ligne

BnF - Archives de l Internet - journaux personnels en ligne

Le parcours guidé : (S’)écrire en ligne : journaux personnels et littéraires , disponible sur les postes des salles de lecture de la bibliothèque de recherche permettant de consulter les Archives de l’Internet, présente une sélection de ces journaux, forcément extrêmement lacunaire au regard des dizaines voire centaines de millions de blogs existants, mais qui tente de retracer l’historique de cette pratique et de rendre compte de la grande diversité de ces pages.

L’utilisation d’Internet dans un but d’expression personnelle date en effet d’il y a déjà plus d’une douzaine d’années, avec les tout premiers sites francophones, qui ne sont pas encore des blogs, au Québec en 1995. Dans l’enquête effectuée en 1999 pour son livre Cher écran, Philippe Lejeune recense seulement 67 journaux francophones en ligne, en majorité québécois, et un an plus tard 126. On en compte sans doute un petit millier avant l’apparition des blogs.

Les premiers blogs apparaissent en 2000, mais l’outil est d’abord assez confidentiel, et c’est au cours de l’année 2003 que les principales plateformes de blogs prennent vraiment leur essor en France : la mise en ligne de sites d’expression personnelle devient dès lors très simple d’utilisation et se répand très largement. Il peut sembler paradoxal de rendre ainsi public l’intime, mais le lecteur-commentateur apporte au diariste en ligne à la fois sympathie et distance, retenue et émulation, et ce d’autant plus que cette présence est souvent réciproque ; la plupart des lecteurs tiennent également un journal en ligne et des communautés se forment.

BnF - Archives de l Internet - journaux personnels (autre sélection)

BnF - Archives de l Internet - journaux personnels (autre sélection)

Il ne faut d’ailleurs pas réduire les journaux personnels en ligne à de simples consignes égotistes d’états d’âme : beaucoup de blogueurs racontent le monde tout autant qu’ils se racontent, et de nombreux blogs ont plutôt une dominante extime : ce sont des carnets de notes, d’admirations ou de réflexion sur la littérature, l’art, la société ou la politique.

Certains blogs utilisent pour cela dessins, photographies, vidéos ou bandes dessinées ; d’autres permettent de découvrir des points de vue professionnels très variés : caissière ou femme flic, cadre malheureux ou « paysan heureux ».

Pour en savoir plus :
On peut consulter, sur le site de l’APA, les pages consacrées à cette collaboration et la présentation de Bernard Massip dans La Faute à Rousseau, la revue de l’association, en février 2008.

Christine Genin (BnF)

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2009/04/du-journal-intime-au-blog/trackback/

Commentaires (7)

  1. merci pour ce nouveau réseau - je connais bien et suis depuis longtemps l’APA mais le blog fuligineuse est un vrai blog littérature, l’ai rajouté dans mes liens…

  2. gentiment - sans condescendance

  3. Oui, l’APA-papier est toute heureuse, grâce à sa collaboration avec la BNF, de devenir une cyber-APA et d’”aspirer” régulièrement le moi contemporain, en constituant des archives du présent !
    Philippe Lejeune
    président de l’APA

  4. Merci, Christine, de cette intéressante présentation.
    Juste un petit point: il faudrait rajouter à nos collaborateurs Gargil dont tu ne cites pas le blog et pour cause puisqu\’il n\’en a plus mais qui fut Le Tisserand, un des premiers en France à écrire de belles chroniques en ligne. Il est à lui seul preuve de l\’intérêt de notre travail puisque son journal pionnier n\’est plus en ligne et avait déjà disparu au moment où nous avons entamé nos collectes.
    Je viens de mettre en ligne un billet sur la façon dont je vis personnellement cette collaboration et qui est aussi, pourquoi pas, un appel à d\’autres.

  5. Le nom de Gargil a été rajouté dans le billet.

  6. Merci pour ces liens vraiment intéressants. Vous n’indiquez pas cependant la liste des blogs qui sont “suivis”. Est-elle publique ?
    cordialement.

  7. Merci pour votre visite.
    Nous avons bien sûr des listes de travail, mais elles ne peuvent être publiées car :
    - la liste “principale” des journaux personnels, qui compte à ce jour environ 460 sites et blogs, doit être complétée par d’autres listes thématiques (les blogs d’écrivains, les blogs militants, les blogs photographiques, par exemple)
    - ces différentes listes sont en perpétuelle évolution, car d’une part des blogs ferment ou déménagent vers d’autres plateformes et d’autre part nous leur ajoutons régulièrement de nouveaux sites.

 

Laissez un commentaire