BnF, Les coulisses, Services

Entrer dans le Rez-de-jardin et en sortir… mais pourquoi tant de tourniquets ?

24 août 2009
BnF, accueil de tour en Rez-de-jardin - © Photo Wilfrid Rouff/BnF

BnF, accueil de tour en Rez-de-jardin - © Photo Wilfrid Rouff/BnF

Lors de votre première visite à la BnF, dans le Rez-de-jardin du site F.-Mitterrand, après avoir obtenu une carte Recherche à l’Orientation des lecteurs, l’avoir payée à la caisse du hall et déposé vos affaires au vestiaire, le chemin emprunté — une succession de tourniquets, d’escalators et de portes — vous a sans doute impressionné. Peut-être vous êtes-vous agacé, ou avez-vous simplement été surpris par un circuit qui semble compliqué.

Dans le hall, juste à côté du vestiaire, une premier tourniquet s’interpose, avant une paire de lourdes portes. Puis on a la sensation de s’enfoncer dans les entrailles du bâtiment par un double escalier mécanique. Certains ont-ils le vertige ? D’autres jouissent de la monumentalité des espaces. À l’arrivée, on débouche sur un deuxième tourniquet. On passe. Puis voici un troisième tourniquet, juste avant un second duo de portes. Enfin, on y est. Souvent pour quelques heures. C’est l’espace de la Bibliothèque de recherche, avec son déambulatoire et son jardin central. Pour ressortir, on suivra le même parcours.

Cette succession d’obstacles matériels et de contrôles peut paraître absurde, exagérée… Et on aura tendance à s’agacer d’autant plus qu’on n’en comprend pas forcément la raison d’être.
Voyons, à chaque étape, la fonction et la place de ces contrôles et comment le dispositif global serait modifié si l’un ou l’autre de ces contrôles était supprimé.

BnF, accès aux salles de lecture à partir du hall - © Photo Alain Goustard/BnF

BnF, accès aux salles de lecture à partir du hall - © Photo Alain Goustard/BnF

  • Tourniquet 1

- Dans le hall Est ou Ouest, devant les grandes portes d’accès en Rez-de-jardin, vous passez un premier tourniquet.

- Ici, en entrée, il faut présenter sa carte Recherche : la validité à la date du jour et pour l’espace Rez-de-jardin est vérifiée. Vous pouvez descendre en Rez-de-jardin sans disposer de place réservée. Votre entrée n’est pas enregistrée, votre journée n’est pas décomptée (cartes 3 ou 15 jours).

- À votre sortie, vous poussez simplement le tourniquet et vous passez.

Et si on supprimait ce contrôle ?
La descente en Rez-de-jardin serait alors ouverte à toute personne sans titre d’accès.

BnF, escalators vers la Bibliothèque de recherche - © Photo Norbert Tacken

BnF, escalators vers la Bibliothèque de recherche - © Photo Norbert Tacken

  • Tourniquet 2

- Dans l’accueil de tour, après l’escalier mécanique, un deuxième tourniquet.

- Ici, en entrée, vous poussez simplement le tourniquet et vous passez.

- À votre sortie en revanche, vous devez présenter votre carte Recherche : le système vérifie si vous avez rendu tous vos documents et libère votre place.
Si vous avez déclaré une sortie temporaire, l’heure de sortie est enregistrée et vous disposez de deux heures pour revenir à la même place qui vous reste réservée.

Et si on supprimait ce contrôle en sortie ?
Ce contrôle est indispensable pour la sécurité des collections et pour libérer les places qui ne sont plus occupées. Le tourniquet pourrait être déplacé dans le hall, mais en accueil de tour, l’assistance du personnel permet de résoudre d’éventuels incidents. Coupler ce contrôle avec le tourniquet 3 ne serait pas compatible avec l’accès aux toilettes, situées uniquement dans les quatre accueils de tour.

BnF, en accueil de tour, avant l entrée dans le Rez-de-jardin © Photo Marie-Paule Nègre-METIS

BnF, en accueil de tour, avant l entrée dans le Rez-de-jardin © Photo Marie-Paule Nègre-METIS

  • Tourniquet 3

- Dans l’accueil de tour, devant les grandes portes d’accès au Rez-de-jardin.

- En entrée, vous présentez votre carte Recherche : le système vérifie si vous avez une place réservée et enregistre votre arrivée.
Votre place passe de l’état “réservée” à l’état “occupée”. Elle ne pourra plus être libérée automatiquement, comme toutes les places dont la réservation n’aurait pas été honorée dans les soixante minutes après l’heure choisie par le lecteur.

- En sortie, vous ne passez pas par le tourniquet, mais des portiques contrôlent que vous n’êtes pas en possession de documents de la bibliothèque.

Et si on supprimait ce contrôle en entrée ?
Une place réservée est indispensable pour obtenir la communication des documents stockés dans les magasins. C’est une sorte d’adresse temporaire du lecteur dans l’une des salles du Rez-de-jardin. C’est là que sont envoyés, par le transport automatisé des documents, les documents qu’il souhaite consulter, d’où qu’ils viennent.
La BnF offre un service de réservation à l’avance dont l’heure est choisie par le lecteur : le contrôle de l’arrivée effective du lecteur et de l’heure d’entrée dans l’espace “recherche” est de ce fait nécessaire.
Ce contrôle pourrait être déplacé au niveau des halls, mais comme pour le tourniquet 2, il est préférable de l’associer à un poste d’accueil. Le personnel présent peut alors assister les lecteurs dans leur réservation de place ou de documents.

  • Et les portes ?

La présence des doubles portes au niveau du hall et au niveau de l’accueil en tour est en conformité avec la règlementation qui régit les immeubles de grande hauteur et les établissements recevant du public. Ces portes coupe-feu doivent rester fermées.

Vous pouvez réagir à cet article en postant des commentaires ou en proposant un témoignage par message adressé à la boîte infoblog (at) bnf.fr. Si vous songez à d’autres sujets à traiter ou points pratiques à faire découvrir, n’hésitez pas à nous en faire part.

Lenka Bokova (BnF)

Pour visualiser l’ensemble du circuit du lecteur depuis son arrivée à la Bibliothèque, écoutez et regardez ce chapitre de la visite virtuelle du site F.-Mitterrand.
______

Source images : Bibliothèque nationale de France

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2009/08/entrer-dans-le-rez-de-jardin-et-en-sortir-mais-pourquoi-tant-de-tourniquets/trackback/

 

Laissez un commentaire