BnF, Collections et patrimoine

Vive les Moumines à la BnF !

16 décembre 2009
Tove Jansson, Finn family Moomintroll

Tove Jansson, Finn family Moomintroll

Que connaissez-vous des Moumines et de Tove Jansson ?

Les éditions Le petit Lézard et P’tit Glénat viennent pour notre grand bonheur d’éditer ou rééditer des albums de la grande créatrice finlandaise Tove Jansson. Une monographie sur sa vie et son œuvre, Tove et Lars Jansson, une vie avec les Moomins : l’historique de la bande dessinée Moomin de Juhani Tolvanen a été publiée au Petit Lézard. On en est d’autant plus satisfait que les traductions antérieures semblent aujourd’hui presque toutes épuisées.

Si Tove Jansson ne connaît pas en France la notoriété que son talent devrait lui valoir, elle y est publiée depuis longtemps et on retrouve à travers les collections de la BnF des strates de son travail : il y a ici des niches de Moumines dans bien des endroits inattendus !

  • La créatrice des Moumines

Dans le domaine de la littérature enfantine, Tove Jansson prend rang parmi les grands créateurs du XXe siècle, Jean de Brunhoff, Astrid Lindgren, Maurice Sendak ou Tomi Ungerer. Ses livres ont été traduits dans près qu’une quarantaine de langues. Elle a reçu le prix international Hans Christian Andersen en 1966. Le monde des Moumines fait aujourd’hui partie intégrante de l’identité finlandaise, et un musée lui est consacré à Tempere, le Muumilaakso (site en finnois, anglais, allemand, suédois, russe, espagnol et japonais).
Tove Jansson était par ailleurs peintre et sculpteur. Elle a publié plusieurs romans pour adultes où s’exprime une sensibilité raffinée aux émotions humaines et à la nature. Certains, comme L’Honnête tricheuse (Actes Sud) ou Le livre d’un été (Albin Michel), ont été traduits en français.

  • Bandes dessinées, albums, romans

L’œuvre de Tove Jansson est en effet multiforme. Artiste finlandaise de langue suédoise, elle a commencé à travailler dès les années quarante, d’abord dans la presse en publiant les premières aventures de Moumine le Troll et de son entourage sous forme de strips dans les journaux anglais et finlandais. Le monde subtil et profondément original qu’elle a créé, tant dans le monde des mots que dans celui des images, a été approfondi sous forme romanesque au fil du temps. Si les premières bandes dessinées jouent essentiellement sur un humour enfantin, la dimension psychologique prend une place croissante dans les romans pour aboutir dans Papa Moumine et la mer à une réflexion poétique et plus grave sur la destinée humaine, les relations entre les êtres et le rapport avec la nature.

Tove Jansson, Que crois-tu qu'il arriva ? - Éd. P'tit Glénat

Tove Jansson, Que crois-tu qu il arriva ?

Tove Jansson est une créatrice d’univers : le nom de Moumine reprend l’appellation traditionnelle du troll, mais il est à cent lieux des géants frustes et poilus qui hantent la mythologie scandinave. Des personnages aux formes et aux identités multiples structurent la société Moumine, des Filigondes aux Hatifnates en passant par les Émules et l’inquiétante Courabou. Chacun joue son rôle dans un petit théâtre des émotions. Les histoires mettent en scène des aventures, mais c’est prétexte à traiter de la peur, de la solitude, de la jalousie, de l’amitié… Son univers graphique est tout aussi personnel, et s’incarne dans des formes diverses : une sobriété efficace dans la bande dessinée, une ponctuation en vignettes dans les romans. Il s’épanouit pleinement dans un somptueux album à trous, Que crois-tu qu’il arriva ?, que publient aujourd’hui en français les éditions P’tit Glénat. On se souviendra que ce livre en version finnoise représentait la création finlandaise dans l’Abécédaire des collections consacré à l’Europe et présenté à la BnF en 2008.

  • Les Moumines dans les collections de la BnF

Où trouve-t-on les Moumines à la BnF ? Tout d’abord bien sûr au Centre national de la littérature pour la jeunesse - la Joie par les livres qui a pris ses quartiers depuis l’automne 2009 sur le site F.-Mitterrand en salle I du Haut-de-jardin. On peut y consulter l’ensemble de ses livres publiés en français, et l’abondante littérature qui s’est élaborée autour de son travail à l’étranger et parfois en France. Les livres d’enfants et d’adultes traduits en français ont aussi été déposés au fil du temps à la BnF : on trouvera sur le même site F.-Mitterrand les traductions des romans par Pierre et Kersti Chaplet chez Nathan dans la mémorable “Bibliothèque internationale”, puis réédités chez Pocket, les Contes de la Vallée de Moumine publiés au Livre de poche jeunesse, ou l’album Qui va rassurer Tounet ? publié chez Circonflexe en 1993. Au département Littérature et art, le secteur des littératures scandinaves a acquis son œuvre en langue originale et des études sur son travail, dont une réédition en anglais de l’ensemble de ses parutions en bandes dessinées dans la presse, Moomin : the complete Tove Jansson comic strip, publié en 2007 à Montréal chez Drawn & Quarterly. En revanche, c’est dans les fonds de la Joie par les livres qu’on trouvera La Filigonde qui croyait aux catastrophes, publiée aux éditions La Joie de lire en Suisse et qui a de ce fait échappé au dépôt légal.

Parmi les plus anciens, certains ont été déposés au département des Estampes et de la photographie qui a longtemps conservé les albums illustrés pour la jeunesse : c’est le cas d’une édition anglaise de Moomin en 1957. Consécration, la Réserve des livres rares a récemment acquis des éditions originales des premiers livres de Tove Jansson, Småtrollen och den stora översvämningen publié en 1945 et Kometjakten publié en 1946. On trouve au département de l’Audiovisuel des films d’animation inspirés de son œuvre, comme Les Moomins et la comète, d’Akira Miyazaki ou des adaptations radiophoniques diffusées sur France Culture dans la collection “Les histoires du Pince-Oreille”.

Enfin, signalons que l’Institut finlandais à Paris programme un mois de janvier à la découverte des Moumines. Au menu : exposition, conférences, films, ateliers autour de la cuisine et de la musique, à découvrir sur le site de l’Institut.

Caroline Rives, avec l’aide d’Aline Eisenegger et Catherine Bessi (BnF)
——
Source des images : Wikimedia commons - P’tit Glénat

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2009/12/vive-les-moumines-a-la-bnf/trackback/

Commentaires (1)

  1. ah ! les Moumines que je lisais avec délectation du temps de la jeunesse de mes enfants ! c\’était finalement devenu une lecture à part entière pour moi toute seule !
    Merci pour ces bonnes nouvelles et toutes les informations autour de cet événement.

 

Laissez un commentaire