Le numérique

Entrée des e-books dans les collections de la BnF

12 février 2010
Eric P. Nash, Manhattan Skyscrapers - Princeton Archit. Press

Eric P. Nash, Manhattan Skyscrapers - Princeton Archit. Press

Le saviez-vous ? En ce début d’année 2010, les livres électroniques, souvent définis sous le terme de e-books, font leur entrée dans les collections de la Bibliothèque nationale de France.

15 000 livres électroniques ont en effet été acquis auprès des deux principaux éditeurs scientifiques : Elsevier et Springer. Il s’agit des ouvrages publiés depuis 1995, pour le premier de ces éditeurs et 2005, pour le second.

L’acquisition de cet ensemble unique en France s’inscrit dans la volonté de la BnF d’offrir à ses lecteurs un accès distant à des ressources électroniques. Une première expérimentation d’accès à distance a déjà été lancée en juin 2009.

  • Quel accès à ces livres électroniques ?

Ces livres électroniques sont non seulement consultables depuis tous les postes Internet publics de la BnF, mais également à distance pour les lecteurs de la Bibliothèque de recherche titulaires d’une carte annuelle. Ils couvrent de nombreuses disciplines, majoritairement scientifiques et techniques : sciences de la vie, sciences appliquées, médecine, chimie, physique, informatique, mathématiques, mais aussi les sciences humaines et sociales, l’architecture… Cette offre devrait être consolidée par de nouvelles acquisitions dans les domaines du droit et de l’économie à compter de 2010.

Sustainable agriculture - Springer Netherlands

Sustainable agriculture - Springer Netherlands

Les ouvrages sont accessibles depuis la plate-forme de chaque éditeur : SpringerLink pour Springer ; ScienceDirect pour Elsevier). Communs à toutes leurs publications (périodiques, livres, ouvrages de référence, séries) et dotés de moteurs de recherche performants, ces portails éditoriaux ont le mérite de proposer une approche différente de la version imprimée de leurs ouvrages : lecture non linéaire, accès direct aux chapitres, recherche plein texte, etc. Ils permettent davantage d’autonomie et de confort de travail pour les lecteurs, en complément des collections imprimées de la BnF.

Pour plus de renseignements, vous pouvez aussi poser une question à un bibliothécaire du service de questions-réponses : SINDBAD.

Ce billet a été rédigé par le département Sciences et techniques de la BnF.
——
Source images : Springer

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2010/02/entree-des-e-books-dans-les-collections-de-la-bnf/trackback/

Commentaires (1)

  1. C’est une bonne nouvelle. Il a beaucoup de ressources publiées exclusivement en ebook. Ces derniers seront éventuellement plus populaires que les volumes traditionnels.

 

Laissez un commentaire