Les coulisses

Étourneaux et éperviers : la cohabitation

24 mars 2010

Un récent commentaire nous donne l’occasion de faire le point sur les étourneaux migrateurs qui se rassemblent dans le jardin de la Bibliothèque nationale de France, sur le site F.-Mitterrand. Et aussi sur les rapaces…

Épervier dans le jardin de la BnF, 5 mai 2009 - © Yves Gestraud

Épervier dans le jardin de la BnF, 5 mai 2009 - © Yves Gestraud

Durant l’hiver 2010, on a pu noter que les étourneaux (Sturnus vulgaris ) continuaient de fréquenter le jardin central du site François-Mitterrand. Il en a été dénombré sur les arbres, à la nuit tombée, environ un millier.
Le couple d’éperviers (Accipiter nisus), installé dans le jardin, n’impressionne pas les étourneaux les plus téméraires.
Et nous sommes loin des fréquentations antérieures à la présence de l’épervier (été 2008), fréquentations qui ont pu atteindre jusqu’à 20 000 individus au cours de l’hiver 2004.
Lorsque le seuil de 6 000 individus, mettant en péril les végétaux du jardin, était dépassé, la BnF sollicitait l’intervention d’un fauconnier, mais actuellement ce n’est pas nécessaire.
Nous pouvons donc bénéficier de ce spectacle crépusculaire offert quotidiennement par les passereaux migrateurs et découvrir, au printemps, les nouvelles graines qu’ils nous auront amenées.

Ces oiseaux quittent leur site de nidification (Nord et/ou Est de l’Europe) à partir de la mi-octobre et y retournent à la mi-avril. Depuis environ une quinzaine d’années, certains groupes ont choisi l’Ile de France pour passer l’hiver. Le jardin de la BnF est utilisé comme dortoir par ces oiseaux qui vont, dans la journée, se nourrir dans les zones agricoles de la région.

Si vous voulez en savoir plus sur les oiseaux franciliens, vous pouvez consulter le site du Centre Ornithologique Ile-de-France (Corif), pour les identifier, écouter leurs chants…

Sylvie Boufflet (BnF)

——–

Notez aussi que la Bibliothèque nationale de France participe à la Semaine du développement durable, en lien avec la Mairie du Treizième, Paris. Les conférences auront lieu sur le site F.-Mitterrand, dans le petit auditorium.
- vendredi 2 avril de 12h30 à 14h
La biodiversité urbaine : le rôle des jardins
Conférence de Philippe Clergeau, Professeur du Muséum national d’Histoire naturelle, département Écologie et gestion de la biodiversité, présentant les résultats de l’inventaire sur la biodiversité réalisé en 2009 par le Muséum dans le jardin central de la BnF
- mardi 6 avril de 9h30 à 17h30
Plusieurs tables rondes autour des grands thèmes du développement durable (urbanisme, aménagement du territoire, transports….) animées par Frédéric Denhez, écrivain et journaliste.
- mardi 6 avril de 18h30 à 20h15
Projection du film L’Ortie fée de la résistance, film documentaire (1h42mn) de Perrine Bertrand et Yann Grill.

——–
[Mise à jour du 26 mars]
Notez également que, du jeudi 1er au mercredi 7 avril, vous pourrez découvrir au Foyer du petit auditorium, la faune et la flore du jardin central de la Bibliothèque, grâce à des photographies de quelques espèces végétales et animales, comme les éperviers cités dans ce billet ou encore des violettes et d’autres plantes amenées par les oiseaux…

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2010/03/etourneaux-et-eperviers-la-cohabitation/trackback/

 

Laissez un commentaire