Ailleurs

Un lieu fantôme près de la BnF, l’Hôtel des Haricots…

24 juin 2010
Edmond Morin, pl. pour Albert de Lasalle, L Hôtel des haricots, Paris, 5e éd.

Edmond Morin, pl. pour Albert de Lasalle, L Hôtel des haricots, Paris, 5e éd.

La remarquable exposition présentée au Musée Carnavalet, « L’impossible photographie, prisons parisiennes (1851-2010) », nous fait redécouvrir un lieu disparu non loin de la Bibliothèque nationale de France.

L’Hôtel des Haricots, qui se situait au 92 rue de la Gare (actuellement le 55 quai d’Austerlitz), était l’héritier du collège de Montaigu (sur l’emplacement duquel se trouve la Bibliothèque Sainte-Geneviève !). On y logeait alors des étudiants miséreux et, si on en croit son surnom, assez mal nourris. Il servit de prison militaire durant la Révolution.

Transféré en 1800 rue des Fossés-Saint-Bernard, il connut une importante fréquentation littéraire et artistique, avec des hôtes aussi illustres qu’Alfred de Musset, Eugène Sue, Honoré de Balzac… tous en délicatesse avec l’institution militaire et le régime en place car il était devenu la prison de la Garde nationale. Cette académie pour rebelles portait les traces de ses illustres visiteurs qui s’y adonnèrent à la pratique du graffiti. Hélas, ce patrimoine inestimable disparut en 1837 quand l’Hôtel des Haricots fut transféré à proximité ce qui allait devenir le site François-Mitterrand de la BnF…

Caroline Rives (BnF)

  • Pour en savoir plus

Lasalle, Albert de. L’Hôtel des Haricots, maison d’arrêt de la Garde nationale de Paris. 70 dessins par Edmond Morin. Paris : E. Dentu, s. d. (1864). In-8.
Accessible sur Gallica

Exposition Prisons parisiennes au Musée Carnavalet : page et vidéo de présentation
______

Source de l’image : Bibliothèque nationale de France
gallica.bnf.fr images.bnf.fr

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2010/06/un-lieu-fantome-pres-de-la-bnf-l-hotel-des-haricots/trackback/

 

Laissez un commentaire