BnF, Collections et patrimoine

Image par image : la photographie au cinéma

12 juillet 2010
Zoom In, Blow Up (Diptych) - CC by an untrained eye

Zoom In, Blow Up (Diptych) - CC by an untrained eye

Belle sélection de films autour de la photographie au cinéma, à découvrir en ce moment à la Bibliothèque nationale de France, dans les salles de lecture du Haut-de-jardin, et du 6 juillet au 31 octobre.

Image par image présente quelques-unes des relations fécondes que l’image fixe entretient depuis les origines avec l’image animée. À la fois voyage dans l’histoire de la photographie et réflexion sur l’objet photographique, cette sélection de films interroge le rôle des photographes dans la construction de notre regard sur le monde.

Plusieurs approches des images en dialogues vous sont proposées.

  • Grands portraits

Grands portraits rassemble des entretiens au cours desquels certains des grands noms de la photographie contemporaine (comme Robert Doisneau ou Paul Strand) témoignent de leur pratique. Ces portraits soulignent le rôle public du photographe, mais également la partie solitaire de son travail.

  • Traces d’un passé

Traces d’un passé questionne la valeur documentaire de la photographie. Robert Bober (En remontant la rue Vilin) et Michelangelo Antonioni (Blow up) révèlent un sens caché au creux de l’image photographique. Henri-François Imbert (No pasarán) et José Vieira (La photo déchirée) tentent de reconstituer une mémoire collective à partir d’empreintes photographiques. Harun Farocki (Images du monde et inscriptions de la guerre) s’interroge sur l’exploitation militaire de la photographie.

  • Voyage en photographie

Dans Voyage en photographie, Robert Delpire, William Klein, Raymond Depardon (Contacts) ou Wim Wenders (Alice dans les villes) reviennent sur l’histoire du photo-reportage. Quelles sont les traces laissées par le photographe ? Quel rôle le voyage tient-il dans son histoire ?

  • Images fixes, images mouvements

Enfin, la sélection Images fixes, images mouvements nous fait découvrir comment l’image fixe est la matière même du mouvement, depuis les origines optiques du cinéma avec les pionniers de la photographie scientifique. Chris Marker élabore avec son « photo-roman », un film dans « lequel le son donne de la durée à des images qui n’en possèdent pas par elles-mêmes » (Michel Chion). Plus récemment, Jean-Gabriel Périot nourrit une passionnante réflexion sur le temps et l’archive, alors que Robert Cahen et Jean-Luc Lagarce re-construisent le chemin d’une mémoire familiale et d’un auto-portrait.

Télécharger le programme [fichier .pdf – 92,7 Ko - 6 p.]

Julien Farenc (BnF)

  • Où ?

Bibliothèque nationale de France, site F.-Mitterrand
salles B, C, D, J ou G du mardi au samedi de 10h à 20h et le dimanche de 13 h à 19 h
entrée libre à partir de 17 h

À noter : Accès gratuit pendant l’été aux salles de lecture du haut-de-jardin le week-end (26 juin – 14 août 2010)
______

Source de l’image : Zoom In, Blow Up (Diptych) - Creative Commons by an untrained eye

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2010/07/image-par-image-la-photographie-au-cinema/trackback/

 

Laissez un commentaire