Les coulisses

Le B.A. BA de l’ABS

16 février 2011

Suivez-nous pour une visite des coulisses de la Bibliothèque nationale de France, sur le site François-Mitterrand. Dans chaque salle de lecture, il existe un lieu essentiel par où passent tous les documents demandés par les lecteurs.

Les nacelles de transport automatisé des documents - © David Paul Carr/BnF

Les nacelles de transport automatisé des documents - © David Paul Carr/BnF

En Rez-de-jardin, l’ABS, traduisez “Arrière-Banque de Salle”, est, comme son nom l’indique, l’endroit situé derrière la banque de salle. C’est là qu’aboutissent les rails du “TAD” (”Transport Automatisé de Document“) et les “nacelles” dans lesquelles sont transportés les ouvrages des magasins vers les salles de lecture.

Chaque nacelle transporte au maximum cinq ouvrages, chacun étant placé dans une pochette à soufflets qui le protège des vibrations. Tous les documents ne peuvent pas emprunter les nacelles : les “grands formats” ou les documents fragiles communiqués aux places “hémicycle” voyagent “manuellement”, c’est-à-dire qu’ils sont acheminés jusqu’à votre place de lecture par le personnel.

Documents dans les pochettes des nacelles de transport - © BnF

Documents dans les pochettes des nacelles de transport - © BnF

Dans chaque ABS, le personnel décharge les nacelles, puis passe une douchette sur le code à barres de chaque document pour enregistrer son arrivée. Vous pouvez ainsi voir dans le système de réservation que votre document est “arrivé”. En attendant que vous veniez le retirer en banque de salle, l’ouvrage est placé dans un casier portant le n° de votre place. A chaque place son casier !
Lorsque vous rendez le document, il entame sans attendre son voyage de retour vers son magasin.

Bibliothèque de recherche, casiers en arrière-banque de salle - © BnF

Bibliothèque de recherche, casiers en arrière-banque de salle - © BnF

L’ABS est donc un lieu de passage où transitent à l’aller comme au retour tous les ouvrages qui passent entre vos mains. A la fermeture de la bibliothèque, seuls les documents que vous avez commandés à l’avance ou mis de côté auront le droit de passer la nuit en ABS, soigneusement fermée à clef, prêts à vous être communiqués dès votre arrivée le lendemain.

Chaque jour, près de 3 500 documents font escale en ABS. En 2010, le temps moyen de transport entre la réservation du document et l’ABS a été de 36 minutes !

Agnès de Saxcé (BnF)
______

Source des images : Bibliothèque nationale de France

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2011/02/le-b-a-ba-de-l-abs/trackback/

Commentaires (3)

  1. pourrais je avoir le fabricant du systeme de transport automatique des livres?

  2. Bonjour Monsieur,

    Le fabricant du système de transport automatisé de documents est Swisslog.

  3. bon article

 

Laissez un commentaire