BnF, Collections et patrimoine, architecture

Une nouvelle salle saint-simonienne à la Bibliothèque de l’Arsenal

22 mars 2011
Bibliothèque de l Arsenal, salle saint-simonienne - © photo Pascal Lafay/BnF

Bibliothèque de l Arsenal, salle saint-simonienne - © photo Pascal Lafay/BnF

Améliorer le sort moral, physique et intellectuel de la classe la plus nombreuse et la plus pauvre

En 1864, dans un ultime élan de prosélytisme, Prosper Enfantin (1796-1864), ex-« Père suprême » de la religion saint-simonienne, a légué les archives en sa possession à la Bibliothèque de l’Arsenal, faisant de celle-ci le lieu de mémoire du mouvement.

  • Qu’est-ce que le saint-simonisme ?

Une école de pensée autoproclamée religion, qui, dans l’effervescence des années 1830, a fécondé la pensée du philosophe Henri de Saint-Simon (1760-1825).

Ses disciples défendaient des thèses socio-économiques généreuses et visionnaires, telles que l’abolition réelle des privilèges de la naissance, l’égalité entre les sexes, le développement du crédit et des chemins de fer. En 1832, les plus ardents d’entre eux ont arboré un gilet rouge et blanc (les couleurs du travail et de l’amour, dans la symbolique militante), entièrement boutonné dans le dos, en signe de solidarité. Le saint-simonisme n’a été, en apparence, qu’une incise dans l’histoire des mouvements pré-socialistes : un moment d’une grande densité, tendu entre une efflorescence spectaculaire, en 1825, et une fin brutale, en 1832.
Mais en réalité, c’est toute une génération d’hommes d’affaires, de journalistes, de médecins et d’hommes politiques qui a porté haut, sous le Second Empire en particulier, les couleurs d’un saint-simonisme pragmatique qui n’avouait plus son nom.

Une prise d habit saint-simonien à Ménilmontant - BnF, Bibliothèque de l Arsenal

Une prise d habit saint-simonien à Ménilmontant - BnF, Bibliothèque de l Arsenal

Le « magasin Enfantin », dans lequel la collection saint-simonienne était conservée jusqu’ici, n’était plus adapté. C’est dans une salle entièrement rénovée, grâce au soutien de la Société des Études saint-simoniennes et du groupe GDF-Suez, et installée dans les locaux historiques de la Bibliothèque de l’Arsenal, que la collection saint-simonienne de tableaux, de bustes et d’objets, se déploie désormais.

Nathalie Coilly (BnF)

  • Pour en savoir plus

Le siècle des saint-simoniens : du Nouveau christianisme au canal de Suez, sous la direction de Nathalie Coilly et Philippe Régnier, Paris, BnF, 2006.
Catalogue d’une exposition tenue à la Bibliothèque de l’Arsenal, 28 novembre 2006 - 25 février 2007. 36 €. Disponible.

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2011/03/nouvelle-salle-saint-simonienne-a-la-bibliotheque-de-l-arsenal/trackback/

 

Laissez un commentaire