BnF, Manifestations

Célébrez le Mexique avec Paris Cinéma à la BnF

24 juin 2011
El Tajín, cité préhispanique totonaque - CC par Jacob Rus

El Tajín, cité préhispanique totonaque - CC par Jacob Rus

La Bibliothèque nationale de France s’associe à la 9e édition du Festival Paris Cinéma du 2 au 13 juillet 2011.

Des panneaux placés sur l’esplanade vous rappellent l’événement, très riche et réparti sur dans une quinzaine de lieux de la capitale dont la BnF et son voisin MK2 Bibliothèque.

À la BnF, vous pourrez participer à des tables rondes, par exemple, le 2 juillet, “De l’image à la parole : les Indiens et le cinéma mexicain”, assister à des projections (Pelin Esmer, Radu Muntean), des séances spéciales Paris Project, ou à la “Leçon de cinéma” de Michael Lonsdale, rencontre animée par Jean Douchet le 6 juillet… Chaque fois, l’entrée est libre, dans la limite des places disponibles.

Notez que la Brocante Cinéma se tiendra pendant deux journées, le samedi 9 et le dimanche 10 juillet sur le parvis du Cinéma MK2 Bibliothèque et l’Esplanade de la BnF, côté Tour T2, en allant vers la Seine.

En savoir plus : Festival Paris Cinéma

  • collections sur le cinéma en Haut-de-jardin

Pour ceux d’entre vous qui souhaiteraient prolonger la découverte du cinéma dans les salles de la bibliothèque d’étude Haut-de-jardin, nous vous rappelons que l’entrée y est gratuite toute l’année après 17 h, et les weekends d’été jusqu’au 14 août.

Quelques pistes du côté des livres :

Silhouettes d oiseaux sur les parois vitrées de la BnF © Sylvie Boufflet

Silhouettes d oiseaux sur les parois vitrées de la BnF © Sylvie Boufflet

- Sur le cinéma mexicain : Le cinéma mexicain / sous la direction de Paulo Antonio Paranagua. Centre Georges Pompidou, 1992

- Sur les indiens au Mexique : L’univers des conquistadores : les hommes et leur conquête dans le Mexique du XVIe siècle / Bernard Grunberg. L’Harmattan, 1993

L’Amérique de la conquête peinte par les Indiens du Mexique / Serge Gruzinski. Flammarion, 1991

La conquête du Mexique / Bernal Diaz del Castillo. Actes sud, 2009

L’indigénisme / Henri Fabre. PUF, 1996

Films consultables dans les salles du Haut-de -jardin : salles B, C, D, G et J

- Que viva Mexico / S. M. Eisenstein - Eisenstein : l’intégrale

- Los olvidados / Luis Buñuel - film

- El violín / Francisco Vargas - film

  • le cinéma mexicain et la recherche

Enfin, pour les lecteurs de la BnF détenteurs d’une carte de la Bibliothèque de recherche Rez-de-jardin, voici un zoom au cœur des collections patrimoniales audiovisuelles sur le cinéma. En effet, le Festival Paris cinéma célèbre le Mexique et c’est une occasion d’inviter les lecteurs intéressés à un voyage en profondeur parmi les DVD conservés au département de l’Audiovisuel. Il y en a pour tous les goûts, voyez plutôt :

Général Huerta décorant le général Corona, photographie de presse, 1914 - BnF, Estampes et photographie

Général Huerta décorant le général Corona, photographie de presse, 1914 - BnF, Estampes et photographie

- des mélos flamboyants, avec de grandes stars comme Andrea Palma dans La femme du port, d’Arcady Boytler (1934), Ninón Sevilla dans La aventurera, d’Alberto Gout (1950), María Félix dans Camelia, de Roberto Gavaldón (1953), d’après Alexandre Dumas

- de la comédie musicale, avec Jorge Negrete, dans Allá en el rancho grande (Fernando de Fuentes, 1936) ou Dos tipos de cuidado (Ismael Rodríguez, 1953)

- des films politiques et sociaux, des Olvidados, de Luis Buñuel (1950) au Violon, de Francisco Vargas (2005) et aux films réalisés par les communautés zapatistes du Chiapas

- du surréalisme avec Luis Buñuel et Arturo Ripstein, du fantastique avec Guillermo del Toro et du cinéma d’épouvante avec Chano Urueta, Rafael Baledón, ou Rafael Portillo

- du documentaire, avec le fils du grand écrivain Juan Rulfo, Juan-Carlos Rulfo, qui a consacré un film à son père et un autre aux ouvriers construisant une bretelle d’autoroute à México.

Désiré Charnay, Palais du Gouverneur à Uxmal (Yucatan), 1860 - BnF, Cartes et Plans, Société de géographie

Désiré Charnay, Palais du Gouverneur à Uxmal (Yucatan), 1860 - BnF, Cartes et Plans, Société de géographie

  • l’âge d’or du cinéma mexicain

Le cinéma mexicain s’est toutefois fait connaître en Europe à la fin des années 40 et au début des années 50 grâce à un personnage hors du commun, Emilio Fernández , dit El Indio. Influencé par l’esthétisme d’Eisenstein venu tourner ¡ Que viva México ! en 1932, accusé de mettre trop de folklore dans ses films consacrés aux Indiens (Maria Candelaria, Maclovia), il est l’incarnation du cinéma de l’âge d’or pour le Mexique. Il est aussi celui qui a joué dans des films de John Huston et Sam Peckinpah, tandis que deux autres grandes stars mexicaines, Pedro Armendáriz et Dolores del Rio tournaient avec John Ford.

  • vers l’international

Mais le Mexique ne peut faire l’impasse de sa frontière avec les États-Unis, ni de son passé commun avec l’Espagne : non seulement les films retracent cette histoire, mais les gens du cinéma font eux-mêmes des carrières internationales, comme Alejandro Gonzalez Iñarritu, Gael García Bernal, ou Guillermo del Toro.

S’il a connu des difficultés dans les années 70 et 80, le cinéma mexicain nous apporte à nouveau de belles œuvres, comme celles de Carlos Reygadas, Fernando Eimbecke ou Rodrigo Pla et d’autres que nous vous invitons à découvrir pendant le Festival Paris-Cinéma - Le Mexique à l’honneur.

Festival Paris-Cinéma 2011

Festival Paris-Cinéma 2011

Et puisque le Festival Paris cinéma s’intéresse au western à la frontière Etats-Unis / Mexique, vu du point de vue étatsunisien, nous vous convions samedi 2 juillet à une rencontre sur les Indiens dans le cinéma mexicain de 18 h à 20 h au petit auditorium, en compagnie du réalisateur Nicolás Echevarría, auteur du beau film Cabeza de Vaca sur un conquistador devenu guérisseur chez les Indiens, de Jean-Pierre Garcia, directeur du Festival international du film d’Amiens, de Jean-Christophe Berjon (Semaine de la critique, au Festival de Cannes) et d’Arcilia Ramirez.

Bon Festival Paris-Cinéma !

Brigitte Loret (BnF)
______

Source des images :
Bibliothèque nationale de France - Bibliothèque numérique Gallica
Wikimedia Commons El Tajín par Jacob Rus, 2004
Festival Paris-Cinéma

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2011/06/celebrez-le-mexique-avec-paris-cinema-a-la-bnf/trackback/

 

Laissez un commentaire