BnF, Collections et patrimoine, Manifestations

A propos des voix baroques

6 octobre 2011
Van Loo, portrait supposé de Jélyotte - BnF, Bibliothèque-musée de l Opéra

Van Loo, portrait supposé de Jélyotte - BnF, Bibliothèque-musée de l Opéra

Aimez-vous la musique et les voix baroques ? Peut-être étiez-vous au 33e Festival de Sablé-sur-Sarthe ? Une sélection de documents déjà exposée dans ce cadre est aujourd’hui présentée dans la salle de lecture du département de la Musique, du lundi 19 septembre au samedi 15 octobre 2011.

Intitulée “Les voix disparues de la musique baroque française : Hautes-contre et castrats”, l’exposition met en relief ces voix masculines, à travers des documents variés issus des collections de la BnF (département de la Musique, Bibliothèque-Musée de l’Opéra, département de l’Audiovisuel).

En France, sous l’Ancien régime, c’est la voix de haute-contre qui reste la plus emblématique, avec son timbre de poitrine puissant, capable d’atteindre des notes très aiguës sans utiliser le registre de fausset.

Jean-Baptiste Lully, Acis et Galatée, prologue (détail) - BnF, Musique

Jean-Baptiste Lully, Acis et Galatée, prologue (détail) - BnF, Musique

Le chanteur Duménil († 1715), au timbre magnifique, créa à partir de 1682 les derniers grands rôles de Lully, ceux d’Amadis, de Renaud (Armide) et du berger Acis de la pastorale héroïque Acis et Galatée, puis plus tard, ceux des opéras de Campra et Destouches.

À côté d’enregistrements d’Enrico Caruso (1919) et Alessandro Moreschi (1904), vous pourrez écouter les voix d’Alfred Deller, René Jacobs, Howard Crook… tout en découvrant des éditions originales, partitions manuscrites, archives, portraits, maquettes de costumes et écrits théoriques. L’exposition est réalisée par Laurence Decobert (département de la Musique).
______

Source des images :
Bibliothèque nationale de France

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2011/10/a-propos-des-voix-baroques/trackback/

 

Laissez un commentaire