BnF, Collections et patrimoine, Manifestations

Antoni Tàpies (1923-2012)

13 mars 2012
Antoni Tàpies - photo © Académie des beaux-arts, Paris

Antoni Tàpies - photo © Académie des beaux-arts, Paris

Hommage, dans la trop modeste vitrine “Actualité” de l’Abécédaire des collections, à l’immense artiste que fut Antoni Tàpies (né en 1923 et disparu le 6 février 2012 à Barcelone).

Le premier numéro de Derrière le miroir, revue mythique créée par Aimé Maeght, est publié en 1946 pour l’exposition à la galerie Maeght : Le Noir est une couleur. La collection compte 253 numéros qui font office de catalogues d’expositions, comportant textes et lithographies originales tirées, sauf mention contraire, sur les presses de l’imprimerie Arte.

  • sept numéros sont consacrés à l’artiste catalan
Derrière le miroir, 168, nov. 1967

Derrière le miroir, 168, nov. 1967

* Le n° 168 de Derrière le miroir est édité en novembre 1967 pour la première exposition d’Antoni Tàpies à la galerie Maeght à Paris. Début d’une longue série d’édition d’estampes et de livres avec Maeght puis Lelong. Texte de Michel Tapié et Jacques Dupin. 30 pages non reliées. 7 lithographies originales en couleurs dont 4 en double page et 1 en triple page et 16 reproductions en noir.

* Un an plus tard parait le n° 175 édité pour l’exposition en décembre1968. Texte de Pierre Volboudt. 28 pages non reliées. 5 lithographies originales en couleurs dont 2 en double page, 3 lithographies originales en noir dont 2 en double page et 16 reproductions en noir.

* Le n° 180 publié pour l’exposition en octobre 1969 est tout à fait original car il se compose d’une lithographie de couleur rouge se déroulant sur 28 pages. Accompagnée d’un poème en catalan de Joan Brossa, l’ami poète, avec une adaptation en français :

Charlemagne, roi de cœur
Alexandre, empereur de pique
David, sultan de carreau
César, prince de trèfle
Découpez-les, sortez-les de ces cartes
Pour qu’ils puissent s’asseoir.

* Pour l’exposition” Objets et Grands formats”, le n° 200 est édité en novembre 1972 avec un texte de Jacques Dupin (32 pages non reliées. 4 lithographies originales en couleurs en double page et 8 reproductions en couleurs) dont sont extraites ces lignes :

Le signe est innombrable, dans l’œuvre de Tàpies, comme il l’est au-dehors, sur les murs, les palissades, sur le papier et la vitre, sur les caisses ou l’écorce des arbres. Innombrable et brouillé, dansant, enchevêtré. C’est l’inscription, et la marque, les griffonnages et les graffiti, et tout ce qui “bâtons, chiffres et lettres” recouvrent les surfaces, oblitèrent les objets et le “décor” de la vie.

* 24 pages entièrement réalisées en lithographie dans le n° 210 édité en juin 1974 pour l’exposition de 36 monotypes tirés par Robert Dutrou. Texte de Georges Raillard, 4 lithographies originales et 3 d’interprétation.

* Un superbe texte de Julio Cortazar “Graffiti” parait dans le n° 234 édité pour l’exposition en mai 1979. 28 pages non reliées. 2 lithographies originales en couleurs en double page tirées par l’imprimerie Mourlot et 18 reproductions dont 6 en couleurs.

Ultime Derrière le miroir consacré à Tàpies, le n° 253 est publié pour l’exposition en juin 1982. Texte de Georges Raillard. 30 pages non reliées. 1 lithographie originale en triple page et 10 reproductions dont 7 en couleurs.

BnF 2001 : Tàpies ou la poétique de la matière

BnF 2001 : Tàpies ou la poétique de la matière

  • Tàpies à la BnF : estampes et livres

La Bibliothèque nationale de France a consacré en 2001 une importante rétrospective à l’œuvre gravé d’Antoni Tàpies, avec l’exposition : Tàpies ou la poétique de la matière. Estampes et livres, sous la direction de Laure Beaumont-Maillet et Georges Raillard.

En février 2011, on a pu admirer à la galerie Lelong (Paris) les nouveaux tableaux de Tàpies à 87 ans, d’une vigueur et d’une invention formelle constantes, jouant des matières, bois nu, poudre de marbre, couvertures ou tissus collés, mariant son habituel vocabulaire de signes abstraits, de lettres, chiffres, croix, graffitis à une figuration récurrente (parties du corps humain, mobilier, objets familiers).

Marie-Cécile Miessner (BnF)

Fundació Tàpies, 2010 - CC par calafellvalo

Fundació Tàpies, 2010 - CC par calafellvalo

  • En savoir plus

L’abécédaire des collections est en accès libre, tous les jours, aux heures d’ouverture de la Bibliothèque. Vous y accédez, dans le hall Est du site F.-Mitterrand, en longeant à gauche le Labo BnF.

Retrouvez dans ces pages sur data.bnf.fr l’essentiel d’Antoni Tàpies à la BnF. Les données peuvent également être téléchargées [fichier .pdf – 258 Ko – 33 p.]

Académie des Beaux-Arts, membre associé étranger

Fundació Tàpies, Barcelona
__________

Source des images
- Académie des Beaux-Arts, Paris
- DLM : ginalabel.com
- Bibliothèque nationale de France
- Galerie Flickr en Creative commons de calafellvalo - Antoni Tàpies (15) -cc/by-nc-nd/2.0/-

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2012/03/antoni-tapies-1923-2012/trackback/

 

Laissez un commentaire