Services

Où sont conservés les écrits de la religion Ômoto ? [question SINDBAD]

22 mars 2012

Chaque jeudi, SINDBAD, le service de questions-réponses de la BnF, vous propose de découvrir une question posée par un internaute et la réponse des bibliothécaires.

Marionnettes japonaises, XIXe siècle, BnF Arts du spectacle

Marionnettes japonaises, XIXe siècle, BnF Arts du spectacle

Aujourd’hui, SINDBAD est à la recherche des écrits fondateurs d’une religion japonaise, l’Ômoto :

  • La question :

Je cherche un introuvable, ce sont les écrits sacrés de la religion Omoto du Japon intitulés”oomoto shinyu” ou “ofudaseki” ou”reikai monogatari” ou “histoires du monde spirituel”, écrits par Onisaburo Degushi vers 1917 au Japon.

  • La réponse de SINDBAD :

Sur le site officiel de l’Ômoto-kyô, vous trouverez beaucoup de choses sur cette “nouvelle religion” japonaise, surtout connue en France pour son lien avec l’Aïkido, dont quelques indications bibliographiques et un texte de Deguchi Onisaburo, “Divine Signposts”, en diverses langues, dont l’anglais et l’esperanto… Pour ce qui est des autres textes que vous citez, c’est effectivement beaucoup plus compliqué.

L’ “Ofudesaki” (”Ecrits au fil du pinceau”) n’est pas de Deguchi Onisaburo, mais de sa belle-mère, Deguchi Nao (1837-1918), qui est la véritable fondatrice de la secte. Le titre est repris à Nakayama Miki, fondatrice d’une autre “église” syncrétique, la Tenri-kyô, qui fut fondée un peu plus tôt, dans le même contexte de bouleversement culturel que représenta la soudaine ouverture du Japon au monde durant l’ère Meiji. Des extraits ont bien été publiés en traduction anglaise (Richard K Steiner, éd., 1974), mais apparemment la bibliothèque la plus proche à posséder cet ouvrage est celle de l’Université de Marburg, en Allemagne.

Combat d acteurs, BnF Estampes et photographie

Combat d acteurs, BnF Estampes et photographie

Par contre le “Reikai monogatari” (”Récit du monde spirituel”), se trouve à la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (BULAC), dans son édition japonaise de 1971. Vous en trouverez des extraits dans le livre suivant, que nous conservons à la BnF :

Berthon, Jean-Pierre
Omoto : espérance millénariste d’une nouvelle religion japonaise.[Paris] : Éd. Atelier Alpha bleue, 1985. 169 p.
Tolbiac - Haut-de-jardin - Philosophie, histoire, sciences de l’homme - Salle J - Religion - [298.761 BERT o]
http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37481595t/PUBLIC

Enfin, l’ “Ômoto Shinyû” (Révélations de l’Ômoto) ne semble pas accessible en France. L’université de Cambridge en possède l’édition de 1979. Quant aux oeuvres complètes de l’auteur (”Deguchi Onisaburo Zenshû”, 1998-1999), il semblerait qu’on ne les trouve - hors du Japon - qu’aux États-Unis.

Vous trouverez une bibliographie complète sur l’Ômoto-kyô (p.190-193) dans “Bibliography of Japanese new religious movements” de Peter Bernard Clarke, ouvrage qui se trouve à la BULAC, mais peut-être aussi à la bibliothèque de la Maison de la Culture du Japon à Paris (http://www.mcjp.asso.fr/), dont le catalogue n’est pas encore en ligne.

—–

Le service SINDBAD répond à vos questions sur tous les sujets, que vous soyez ou non lecteur de la BnF. Pour poser une question à SINDBAD, c’est ici.

Pour découvrir d’autres questions-réponses archivées par SINDBAD, c’est là.

Isabelle Copin (BnF)

______

Source de l’image : Bibliothèque nationale de France
______

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2012/03/ou-sont-conserves-les-ecrits-de-la-religion-omoto-question-sindbad/trackback/

 

Laissez un commentaire