BnF, Collections et patrimoine

La dernière bibliographie universelle

14 mai 2012
Jacques-Charles Brunet, Manuel du libraire et de l amateur de livres

Jacques-Charles Brunet, Manuel du libraire et de l amateur de livres

À l’heure des bibliothèques numériques, de l’hypertexte et d’une information universelle, hétérogène et en perpétuelle expansion, pourquoi ne pas ouvrir avec malice et délices un outil bibliographique, universel lui aussi, mais imprimé et vieux de plus de 150 ans : le Manuel du libraire de Brunet, ou même “le Brunet” !

Manuel du libraire et de l’amateur de livres / par Jacques-Charles Brunet, cinquième éd. originale entièrement ref. et augm. d’un tiers par l’auteur, Paris, Didot, 1860 – 1865, 6 vol. + Supplément en 2 vol. (1878-1880) par Pierre Deschamps et Pierre-Gustave Brunet

  • où le consulter ?

Le Manuel du libraire et de l’amateur de livres est disponible en libre accès dans de nombreuses salles de lecture de la BnF.

C’est, avec Le Trésor de livres rares et précieux de Johann Georg Theodor Graesse paru entre 1859 et 1869, l’une des dernières grandes bibliographies universelles imprimées.

Le Manuel du libraire et de l’amateur de livres est numérisé dans Gallica avec accès possible au mode texte.

Bibliothèque nationale de France, salle de lecture du département des Manuscrits © Jean-Christophe Ballot/BnF

Bibliothèque nationale de France, salle de lecture du département des Manuscrits © Jean-Christophe Ballot/BnF

Une version sur cédérom de cette bibliographie est disponible sur les postes d’accès aux ressources électroniques dans les salles de lecture de la BnF. Elle permet des interrogations sur tous les mots des notices.

  • des éditions successives enrichies

Jacques-Charles Brunet (1780-1867), libraire érudit, travaillait de première main à partir des ouvrages qu’il trouvait dans les bibliothèques, les expositions de livres ou chez les collectionneurs et les libraires.
La première édition de sa bibliographie universelle date de 1809. Il l’a augmentée et perfectionnée durant cinquante ans jusqu’à la dernière édition de 1860.

* La première partie est un Dictionnaire bibliographique en 5 volumes qui décrit dans l’ordre alphabétique des auteurs et des titres d’anonymes « les livres anciens qui sont à la fois rares et précieux, et un grand nombre d’ouvrages modernes qui … peuvent figurer à un titre quelconque parmi les livres précieux… »
« … ce n’est pas une bibliographie complète que j’ai voulu donner, c’est seulement un répertoire choisi, particulièrement à l’usage de la France, des pays où dominent les langues néo-latines et de ceux où se conserve le goût des livres précieux. »

La description de chaque titre est minutieuse et complétée par des notes portant sur le sujet des livres, les éditions princeps, l’histoire des diverses éditions, les contrefaçons, des anecdotes littéraires, des particularités curieuses, une idée du prix des ouvrages (prix dans les ventes les plus connues).

Ainsi ce Manuel du libraire « … n’est pas une nomenclature aride, mais au contraire, respire le mouvement et la vie ; les détails littéraires et techniques s’y rencontrent avec les remarques originales, les observations personnelles et les boutades imprévues; il totalise dans ces cinq volumes quelque quarante mille livres, regroupés systématiquement dans le sixième et dernier volume » in Louise-Noëlle Malclès, « Les étapes de la Bibliographie », Bulletin des bibliothèques de France, 1956, n° 5, p. 331-353. [en ligne]

* La seconde partie est une Table méthodique où sont classés dans l’ordre méthodique tous les ouvrages du Dictionnaire.
Le classement utilisé par Brunet est adapté du « Système des libraires de Paris » utilisé depuis la fin du XVIIe siècle et comprenant cinq grandes classes (Théologie, Jurisprudence, Sciences et arts, Belles-Lettres, Histoire) elles-mêmes subdivisées en plusieurs catégories et sous-catégories.
En tête du tome V, une table « Ordre des divisions de la table méthodique » pallie l’absence d’index alphabétique des sujets.

Bien que dite universelle, cette bibliographie recense les livres les plus intéressants du XVe au XIXe siècle et avant tout ceux édités en Europe. Elle embrasse quatre siècles de l’histoire de l’édition et à ce titre témoigne également de l’histoire culturelle de l’Europe. Elle est une source utile pour les historiens du livre et de l’édition et particulièrement pour des identifications de titres français.

  • une aide pour vos recherches dans le catalogue informatisé

Un intérêt majeur du Manuel du libraire de Brunet pour les lecteurs de la BnF est de leur permettre de faire des recherches thématiques sur un grand nombre d’ouvrages anciens, ce que ne permet pas le Catalogue général informatisé.
Dans ce corpus clos et structuré on peut faire des découvertes inattendues relevant du « bon voisinage bibliographique ».

Si vous rencontrez des difficultés, pensez au Guide de recherche en bibliothèque : Grebib ou posez une question à un bibliothécaire via SINDBAD !

  • Pour aller plus loin

Témoignages contemporains sur la vie et l’œuvre de Jacques-Charles Brunet choisis par Cesar Olschki, Pise : F. Vallerini, 1962
Salle X - Bibliographies et catalogues de bibliothèques [011.1 BRUN t]

Jacques-Charles Brunet : le grand bibliographe : a guide to the books he wrote, compiled, and edited and to the book-auction catalogues he expertised / Roger E. Stoddard, London : Quaritch, 2007
Réserve des livres rares - Salle [Y Usuels Réserve Bibl. A. 11]
Salle X - Bibliographies et catalogues de bibliothèques [010 BRUN s]

Hommage à Jacques-Charles Brunet par Gérard Oberlé sur le site du Syndicat national de la Librairie Ancienne et moderne.

Catherine Bonhomme (BnF)
______

Source des images :
Bibliothèque nationale de France

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2012/05/la-derniere-bibliographie-universelle/trackback/

 

Laissez un commentaire