BnF, Collections et patrimoine

La “Révolution du jasmin” sur la Toile

2 juillet 2012
BnF, Archives de l Internet : la révolution tunisienne

BnF, Archives de l Internet : la révolution tunisienne

Retrouvez dans les archives de l’Internet consultables à la Bibliothèque nationale de France la Révolution du jasmin de 2011 en Tunisie.

Si la presse en ligne était déjà présente dans de précédents parcours guidés des archives de l’Internet que nous vous avons présentés dans le Blog Lecteurs de la BnF, comme “Cliquer, voter, l’Internet électoral” et “Le Web militant” , un nouveau parcours guidé la met de nouveau à l’honneur. Présenté tout d’abord dans l’exposition “La Presse à la Une“, il est désormais accessible dans l’ensemble des salles de la Bibliothèque de recherche.

  • de multiples sources de presse
Tunis, manifestations, 14 janvier 2011 - CC VOA Photo/L. Bryant

Tunis, manifestations, 14 janvier 2011 - CC VOA Photo/L. Bryant

À travers la révolution tunisienne, événement marquant de l’année passée et point de départ du “printemps arabe”, c’est la diversité de la presse en ligne et de l’actualité sur le Web qui est présentée. C’est ainsi que se côtoient  sites de médias traditionnels, portails d’information, blogs de journalistes ou de citoyens, pages Facebook de militants mais aussi pure-players (médias uniquement présents sur Internet).

Au fil du parcours, on mesure la participation croissante du lecteur par l’appel à témoignages ou la transmission de photographies aux rédactions, grâce notamment aux réseaux sociaux. Au-delà de son rôle d’outil d’information, l’Internet est également présent et actif lors des émeutes qui renversent le régime de Ben Ali. Il se révèle  un outil de transmission de l’information mais aussi d’action et de témoignage, ainsi que le montrent ces archives collectées, jour après jour, par la BnF entre décembre 2010 et mars 2011.

  • collectes d’actualité pour un archivage pérenne
Les archives de l Internet, page d accueil - BnF

Les archives de l Internet, page d accueil - BnF

En effet, depuis décembre 2010, la BnF collecte quotidiennement les pages d’actualités des principaux sites de presse français qu’ils soient nationaux ou locaux. Si les sites sélectionnés ne sont pas capturés dans leur intégralité, la fréquence des collectes rend visible les flux d’informations traités par les sites d’actualité et des formes contemporaines de transmission de l’information sur le Web.

D’autre part, la BnF a capturé un ensemble de près de deux cents sites, blogs ou pages Facebook sur le printemps arabe. D’abord lancé dans l’urgence, afin de collecter des contenus dont le risque de disparition était élevé, ce projet a rapidement été mené en coopération avec des partenaires de la BnF au sein du Consortium international pour la préservation de l’Internet (IIPC). Pour la Tunisie, la BnF a travaillé avec Internet Archive (une fondation américaine à but non lucratif qui archive le Web depuis 1996) et la Bibliothèque du Congrès ; quelques semaines plus tard, ce sont l’Université de Stanford, l’Université américaine au Caire, la British Library puis la Bibliothèque d’Alexandrie qui se sont jointes aux partenaires initiaux pour collecter les sites de la révolution égyptienne.

Benjamin Premel (BnF)

  • En savoir plus

sur la Tunisie à travers des bibliographies à télécharger : Tunisie, histoire et civilisation [fichier .pdf – 114 Ko – 07/03/11 – 4 p.] - Tunisie, aspects politiques, juridiques et économiques [fichier .pdf – 192 Ko – 07/02/12 – 17 p.]

L’exposition La Presse à la Une. De la Gazette à Internet est ouverte jusqu’au 15 juillet 2012.
______

Source des images :
Bibliothèque nationale de France
Wikimedia Commons - Manifestations à Tunis

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2012/07/la-revolution-du-jasmin-sur-la-toile/trackback/

 

Laissez un commentaire