Le numérique

Les archives du “Web électoral” en salles de recherche

20 juillet 2012
BnF, point d’entrée vers les Archives de l Internet © Nicolas Taffin/BnF

BnF, point d’entrée vers les Archives de l Internet © Nicolas Taffin/BnF

La Bibliothèque nationale de France archive depuis plus de 10 ans maintenant les sites du “Web électoral” français au titre du dépôt légal.

  • L’archivage de sites éphémères

En 2012, la sélection des sites web à collecter s’est faite dans le cadre d’une coopération entre les départements Philosophie, histoire, sciences de l’homme, Droit, économie, politique et Audiovisuel de la BnF, ainsi qu’avec un très grand nombre de bibliothèques en région, afin de constituer une collection la plus complète possible. Au final, pour les campagnes présidentielle et législatives de cette année 2012, plus de 10 500 sites ont été collectés. La plupart d’entre eux disparaîtront du web vivant d’ici quelques semaines, illustrant le caractère éphémère de la publication en ligne. L’ensemble de la collection représente un volume de près de 10 000 Go de données et 300 millions d’URL !

  • Une continuité des collections avec les supports traditionnels de la communication politique
Collectes du Web électoral français sur data.gouv.fr (détail de la page)

Collectes du Web électoral français sur data.gouv.fr (détail de la page)

Cette collection d’archives est dès à présent mise à disposition des usagers de la Bibliothèque nationale de France dans les salles de la Bibliothèque de recherche et elle entre en résonance avec plus de dix ans de dépôt légal du Web électoral ainsi qu’avec les éphémères politiques imprimés que sont les affiches, tracts ou “faux” tracts, professions de foi, libelles intégrés dans les collections de la BnF depuis l’avènement du suffrage universel. La liste des sites collectés dans le cadre de la collecte du Wweb électoral est une donnée publique et à ce titre consultable sur la plate forme française de données publiques data.gouv.fr.

  • La diversité des sites collectés

Parallèlement aux sites officiels de l’État, garant de la sincérité du scrutin, se trouvent les sites des candidats et de leurs partis, mais aussi les blogs militants, les forums participatifs et les pages relevant des réseaux sociaux (Twitter, Facebook ou Pinterest) - une nouveauté par rapport aux élections de 2007 où ces outils n’existaient tout simplement pas. Au-delà de l’aspect strictement électoral de ces archives, la culture Internet appliquée au Web électoral transparaît comme la présence de sites parodiques ou proposant des jeux sur les candidats.

Election présidentielle française 2012 - CC par pierre-alain dorange

Election présidentielle française 2012 - CC par pierre-alain dorange

L’ensemble de cette collection d’Archives de l’Internet sur les élections de 2012 s’ajoute à celles des élections précédentes, pour former un patrimoine numérique national qui a naturellement vocation à s’enrichir au rythme récurrent du calendrier électoral et à nourrir les corpus des chercheurs qui prennent le web comme objet.

Régis F. Stauder (BnF)

  • en savoir plus

Fabienne Greffet (sous la direction de), Continuerlalutte.com : les partis politiques sur le web, Paris, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 2011.

Dominique Cardon, La démocratie Internet : promesses et limites, Paris, Seuil, 2010.

Site du dépôt légal numérique
______

Source des images :
Bibliothèque nationale de France
Creative Commons :
- Pierre-Alain Dorange Candidats 2012 -cc/by-nc/2.0/-

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2012/07/les-archives-du-web-electoral-en-salles-de-recherche/trackback/

 

Laissez un commentaire