BnF, Services

Renouveler sa carte de lecteur, ou pas ? Telle est la question…

28 septembre 2012

L’heure de la rentrée universitaire est aussi pour de nombreux usagers de la BnF l’occasion de se demander s’ils vont renouveler leur carte d’accès à la bibliothèque de recherche - une démarche d’autant plus facile qu’elle est désormais possible à distance -, ou pas…

Pour la première fois, une enquête en ligne a été menée auprès d’anciens lecteurs de la bibliothèque de recherche n’ayant pas renouvelé leur inscription. Cette enquête a porté sur 367 lecteurs détenteurs d’une carte annuelle entre le 1er octobre 2009 et le 31 janvier 2010 et vient tout juste de livrer ses résultats.

  • La fréquentation de la bibliothèque s’inscrit dans un parcours de vie

Les raisons avancées par les anciens lecteurs pour justifier de leur inscription et leur fréquentation des salles de recherche sont prioritairement liées à la préparation de travaux universitaires impliquant la consultation de documents accessibles en Rez-de-Jardin. A l’inverse, l’étude montre que le non renouvellement de sa carte de lecteur correspond à une étape dans la vie des chercheurs, notamment la fin des besoins documentaires ou des études. Ainsi, interrogés sur les raisons de leur non renouvellement, les répondants signalent au premier rang de celles-ci la fin des besoins documentaires (43 %), suivie par la fin des études (35%) et enfin un déménagement (33%).

Lecteurs de la BnF - © Photo Alain Goustard/BnF

Lecteurs de la BnF - © Photo Alain Goustard/BnF

La fréquentation de la bibliothèque de recherche s’inscrit donc aux croisements d’un parcours de recherche borné dans le temps (deux ans pour un master ou trois ans pour un doctorat) et d’une carrière universitaire exigeant une certaine mobilité.

Les anciens lecteurs conservent un fort attachement à la BnF et à son personnel. Ils ont toujours comme habitus la fréquentation d’une autre bibliothèque, mais n’excluent pas de revenir à la BnF s’ils ont à nouveau besoin de ses collections ou si les obstacles matériels qui les en éloignent sont levés. Ils peuvent prolonger leur consultation des collections à travers les ressources qui sont mises à distance à l’usage de tous, comme Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF, intégrer la BnF dans leurs pratiques culturelles en fréquentant les expositions qu’elle propose, mais surtout inviter leurs étudiants et de jeunes chercheurs à prendre leur relève dans les salles de lecture.

  • Pour en savoir plus :

Renouvellement de sa carte de lecteur en ligne

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2012/09/renouveler-sa-carte-de-lecteur-ou-pas-telle-est-la-question/trackback/

Commentaires (2)

  1. Peut-on en savoir plus sur cette étude et éventuellement y avoir accès ? Qui a mené cette étude ? la BnF ?

  2. Bonjour Cécile,
    Merci de l’intérêt que vous portez à cette étude. L’enquête a été menée début 2012 par la délégation à la Stratégie et à la recherche de la BnF. Pour y avoir accès, vous pouvez vous rapporcher ce cette délégation. Cordialement.

 

Laissez un commentaire