Programmes de recherche

Les collections patrimoniales de la Bibliothèque et leurs usages

25 février 2013

À l’occasion de la restitution d’une étude, ou plutôt d’une série de trois études menées conjointement par Anne Monjaret, ethnologue directrice de recherche au CNRS, et Mélanie Roustan, ethnologue chercheuse associée au CERLIS, sur les usages des collections patrimoniales de la Bibliothèque, une journée professionnelle a été consacrée à ce thème le 18 février dernier.

  • Pratiques de recherche et rapport aux sources
Salle ovale © David Carr / BNF

Salle ovale © David Carr / BNF

Le premier travail de l’étude visait à définir la notion de “lecteur”, un terme qui ne rend pas compte de la diversité des usages des collections. Alors que les bibliothécaires ont plutôt désormais l’habitude de recourir au terme d’”usager”, les deux responsables de l’étude nous proposent le mot valise de “lecteur-chercheur”. Qui sont-ils ? Issus des milieux académiques, de la culture ou plus largement de la société civile, ils ont comme point commun une activité de recherche, essentiellement dans le domaine des humanités, et entretiennent un lien étroit avec l’écriture.

Ce que l’étude note, c’est le rapport particulier des lecteurs-chercheurs avec les conservateurs : entre les deux existe une relative porosité, les conservateurs sont chercheurs et certains chercheurs peuvent se faire conservateurs ; pourtant, les objectifs des uns est de préserver les fonds et de restreindre la communication, lorsque l’objectif des autres est d’user des fonds, car le recours à l’original, au-delà des versions numériques proposées dans Gallica, est bien souvent une nécessité pour construire l’étape finale d’une recherche.

  • Les digital humanities comme pratique de recherche
Roman de la Rose (c. 1380), Bodleian Library, Oxford

Roman de la Rose (c. 1380), Bodleian Library, Oxford

Les digital humanities ont une vertu essentielle : celle de reconstituer des corpus. De nombreuses initiatives le prouvent, pensons notamment à la bibliothèque numérique cunéiforme CDLI, née d’un projet commun à l’Université de Californie à Los Angeles et à l’Institut Max Planck pour l’histoire des sciences de Berlin ; à la bibliothèque numérique du Roman de la Rose - qui fait d’ailleurs l’objet d’une exposition remarquable à la Bibliothèque de l’Arsenal - née d’un projet commun aux bibliothèques de l’Université Johns Hopkins et de la BnF ; à la reconstitution de la célèbre Bibliotheca Corviniana de Hongrie dispersée à travers le monde au sein de Bibliotheca Corviniana Digitalis ; à la reconstitution de la Bibliothèque de Charles V (1364-1380) à travers l’Equipement d’excellence BIBLISSIMA auquel participe naturellement le département des manuscrits de ma BnF, à la reconstitution des fragments de manuscrits de la route de la soie dans l’International Dunhuang Project, où le lien se fait entre la notice enrichie et Gallica ; la mise en ligne des archives de Michel Foucault à travers un portail en ligne qui permet à la fois d’objective les sources, d’en manipuler simultanément la totalité et une lecture collective.

  • L’exploitation des sources dans les projets de recherche

Afin de permettre aux chercheurs d’exploiter au mieux les sources disponibles à la BnF, la Bibliothèque lance chaque année un appel à chercheurs, doublé pour la première fois d’un appel à musicien chercheur permettant d’offrir une nouvelle vie à des sources musicales oubliées, grâce à l’interprétation.

C’est surtout le regard sur les sources qui change, notamment chez les historiens, pour lesquels, ce qu’ils considéraient encore il y a peu comme des sciences auxiliaires, deviennent aujourd’hui centrale dans leur approche. L’historien ne peut faire l’économie de la prise en compte de la matérialité de ses sources, de leur conservation et de leur transmission, comme l’a noté Etienne Anheim dans son intervention.

  • En savoir plus

Le programme de cette journée professionnelle.

photos : BnF (David Carr) et Flick’r Commons (Cea)

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2013/02/les-collections-patrimoniales-de-la-bibliotheque-et-leurs-usages/trackback/

 

Laissez un commentaire