Manifestations

D’Alembert : les Lumières et les ondes

21 mars 2013

La troisième conférence du cycle  « Un texte, un mathématicien » organisé depuis plusieurs années par la Société mathématique de France et la Bibliothèque nationale de France sera animée par Patrick Gérard.

Portrait de D'Alembert

Portrait de D'Alembert

La conférence aura pour thème «  D’Alembert : les Lumières et les ondes ». Jean le Rond D’Alembert (1717-1783), mathématicien et philosophe français, entreprend avec Denis Diderot la rédaction de l’Encyclopédie en 1747, dont il rédigera le Discours préliminaire, texte fondateur des Lumières et  de nombreux articles consacrés aux mathématiques, à l’astronomie et à la physique.

Peu de temps après son entrée à l’Académie des sciences, il publie à l’âge de 22 ans, son Traité de dynamique (1743). L’année suivante, il applique son principe de dynamique aux mouvements des fluides dans son Traité de l’équilibre et du mouvement des fluides. À partir de  1745, D’Alembert rédige plusieurs mémoires sur le calcul intégral énonçant en particulier le « Théorème fondamental de l’algèbre »  et les cordes vibrantes. Il établit en 1747 les équations aux dérivées partielles décrivant la propagation des ondes. Dans l’Eloge de M. D’Alembert, à l’Académie des sciences en 1784, Condorcet, qui fait état des découvertes de D’Alembert, dit à son sujet :

Dans un ouvrage sur la théorie générale des vents, couronné par l’Académie de Berlin en 1746, il donna les premiers essais du calcul des différences partielles ; l’année suivante il l’appliqua au problème des cordes vibrantes, dont la solution ainsi que la théorie des oscillations de l’air et de la propagation du son, n’avaient pu être données que d’une manière incomplète par les géomètres qui l’avaient précédé.

Ses travaux mathématiques ont été réunis dans les Opuscules mathématiques ; les œuvres complètes de D’Alembert sont éditées par l’Université de Lyon 1 et disponibles en ligne.

Patrick Gérard est directeur du Laboratoire de mathématiques d’Orsay, professeur à l’université Paris-Sud (Orsay) et membre de l’Institut universitaire de France. Il a obtenu le prix Servant de l’Académie des sciences en 1998 et a participé au congrès international des mathématiciens à Madrid en 2006. Il est l’auteur d’environ 80 publications et a dirigé huit thèses. Ses travaux de recherche portent sur la théorie des équations aux dérivées partielles, notamment la propagation des ondes linéaires et non linéaires à haute fréquence.

  • Pratique

La conférence aura lieu mercredi 27 Mars à 18h30 dans le grand auditorium (Entrée uniquement Hall Ouest, site François Mitterrand). Accès libre et gratuit.

  • En savoir plus

Pour accompagner la série « Un texte, un mathématicien », la Bibliothèque nationale de France présente une sélection d’ouvrages à découvrir en salle C  ainsi qu’une bibliographie.

Photo : Gallica/BnF

Le service pédagogique de la BnF propose un dossier en ligne sur D’Alembert.

Prochaine et dernière conférence :
« Karl Löwner et les découpages de formes » Mercredi 10 Avril par Wendelin Werner

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2013/03/dalembert-les-lumieres-et-les-ondes/trackback/

 

Laissez un commentaire