Services

D’où vient la croix angélique ? [la question SINDBAD du jeudi]

28 mars 2013

Chaque jeudi, SINDBAD, le service de questions-réponses de la BnF, vous propose de découvrir une question posée par un internaute et la réponse des bibliothécaires.

  • La question :

Je recherche des informations sur “la croix angélique de Saint Thomas” ; une croix de ce type est peinte sur un mur de la sacristie de l’église de Moisy, dans le Loir et cher.

Initiale B anthropomorphe : saint Thomas. Lectionnaire de Saint-Martial de Limoges, 1000 ? BnF Manuscrits

Initiale B anthropomorphe : saint Thomas. Lectionnaire de Saint-Martial de Limoges, 1000 ? BnF Manuscrits

  • La réponse de SINDBAD :

L’histoire de la croix de Saint Thomas, ou croix angélique, et de son inscription, est assez bien documentée :

L’inscription elle-même est attribuée à Calbulus, auteur qui vivait en Afrique du Nord au Ve siècle. On la trouve à Carthage, « à côté ou autour d’une grande croix » (cf. Enquête sur l’épigraphie chrétienne d’Afrique, par M. P. Monceaux, in Revue archéologique t. 7, janv-juin 1906).

Au VIe siècle, elle apparaît dans un poème attribué à Venance Fortunat, (530-601), évêque de Poitiers, mise à l’intérieur d’une croix, ainsi qu’elle se présente dans l’église de Moisy. Elle est intégrée dans le livre II de ses poèmes, qui se rattache à l’arrivée de la relique de la Sainte Croix au monastère de Poitiers (Poèmes, t. 1, Livres I-IV, texte établi par Marc Reydellet, Paris, Les Belles Lettres, 1994, p. 56-57).
Le texte, plus ou moins modifié, figure par la suite dans plusieurs manuscrits de l’époque carolingienne, par exemple dans le Manuel de Dhuoda, parfois aussi sous forme de croix, comme ici.
La croix est également représentée en Allemagne, dans le Pontifical et sur le pectoral en argent de Gondacre, évêque d’Eichstätt (XIe siècle).

Au XIIIe siècle, elle est dessinée par saint Thomas d’Aquin sur un mur du couvent Saint-Jacques à Anagni (Revue de l’art chrétien, 1893, t. 42, p. 208).

Elle passe pour protéger de la foudre, aussi est-elle reproduite sur les cloches des églises ou au fronton de maisons, comme à Beaulieu-sur-Mer, vraisemblablement au XVIIIe siècle (Annales de la Société des lettres, sciences et arts des Alpes-Maritimes, 1903, t. 18, p.5).
Sa popularité ne se dément pas et, en 1874, le pape Pie IX accorde trois cents jours d’indulgence à ceux qui récitent la prière de la croix angélique (Annales catholiques : revue religieuse hebdomadaire de la France et de l’Église, 1874/02/28, n° 115, p. 478).

Pour plus de détails, voici d’autres références bibliographiques :

- Xavier Barbier de Montault, “Le trésor de l’abbaye de Sainte-Croix de Poitiers avant la Révolution, d’après les inventaires, les chartes et les monuments”, in : Mémoires de la Société des Antiquaires de l’Ouest, Poitiers, E. Druinaud, 2e série, t. IV (1881), p. 53-404: voir en particulier les p. 175-178, qui forment une bonne synthèse sur la question.
Voir le document dans la bibliothèque numérique Gallica

- Bernhard Bischoff, “Ursprung und Geschichte eines Kreuzsegens”, in : Bernhard Bischoff, Mittelalterliche Studien, ausgewählte Aufsätze zur Schriftkunde und Literaturgeschichte. Stuttgart : A. Hiersemann, 1967, vol. 2, p. 275-284.

- Ada Grossi, “Un carmen figurato di fine XII secolo, lo schema planimetrico della Basilica di Sant’Ambrogio in Milano e i primi n numeri dispari”, in : Aevum, rassegna di scienze storiche, linguistiche e filologiche, pubblicata per cura della Facoltà di lettere dell’Università cattolica del Sacro Cuore. Milano : Vita e pensiero, 2003, n°2, p. 161-182, consultable en ligne (sans les images).

- Susan Boynton, Shaping a monastic identity : liturgy and history at the imperial Abbey of Farfa, 1000-1125. Ithaca, N.Y. : Cornell University press, 2006. (Conjunctions of religion & power in the medieval past).

———————-

Le service SINDBAD répond à vos questions sur tous les sujets, que vous soyez ou non lecteur de la BnF. Vous pouvez poser votre question :

* en remplissant ce formulaire pour une question complexe,
* ou, pour une information rapide, par chat de 13h à 17h ou par téléphone de 10h à 13h au 01 53 79 55 00 (du lundi au vendredi).

Découvrir d’autres questions-réponses archivées par SINDBAD.

Voir les conditions d’utilisation de SINDBAD.

Isabelle Copin (BnF)
______

Source de l’image : Banque d’images de la BnF

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2013/03/dou-vient-la-croix-angelique-la-question-sindbad-du-jeudi/trackback/

Commentaires (1)

  1. So much for religion and those of us who follow it. Do we ever ask questions?

    University of Nigeria
    http://unn.edu.ng

 

Laissez un commentaire