Manifestations

Penser la crise avec Joseph Vogl, invité du samedi 1 juin 2013

23 mai 2013

Joseph Vogl, titulaire de la chaire de littérature allemande contemporaine à l’Université Humboldt de Berlin, par ailleurs traducteur des œuvres de Foucault, Deleuze ou Lyotard en allemand, vient à la rencontre de ses lecteurs francophones, en compagnie de son traducteur, samedi 1er juin à 17:30 pour une discussion autour de son dernier ouvrage intitulé Le spectre du capital (Diaphanes), dans le cadre des Rendez-vous du samedi.

Avec plus de 50 000 exemplaires vendus en Allemagne, Le Spectre du capital (Das Gespenst des Kapitals), Joseph Vogl signe là l’un des livres les plus remarqués sur la crise économique qui frappe actuellement l’Europe. Dans son essai au titre inspiré par Derrida et ses spectres de Marx, Joseph Vogl analyse notre système économique pour en tester la rationalité. Malgré toutes ces crises économiques qui se succèdent à un rythme de plus en plus rapide depuis 1987, la foi libérale dans le marché et sa prétendue efficience reste inébranlée. Vogl décrit comment les emprunts faits à la théologie pour rendre compte de l’économie ont construit et maintiennent cette foi. Le problème, montre Joseph Vogl, est que cette idée de la rationalité du marché, variante de la fameuse “main invisible” d’Adam Smith, ne permet sans doute plus de décrire la réalité économique à l’heure des taux de change flottants, du trading à haute fréquence, des falaises de dettes souveraines et des produits titrisés. Cette économie globalisée et spéculative plonge au contraire les marchés dans une exubérance irrationnelle, selon le mot d’Alan Greenspan dans un discours de 1996. Sur les marchés financiers, les décisions rationnelles conduisent effectivement à une irrationalité systémique, et comme l’écrit Vogl,

“si l’efficacité d’une main invisible est en jeu, alors elle est de la nature diabolique”.

Or la mondialisation, ainsi que la déréglementation qui l’a accompagnée dans les années 1980, semblent rendre toute politique de redressement vaine. Comment réguler un tel système ? À moins qu’il faille changer de système…

  • En savoir plus

Présentation du rendez-vous du samedi sur le site de la Bibliothèque

Présentation de l’ouvrage par l’éditeur

Où ? Quand ?

Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterrand, Espace Jules Verne (à côté de la salle I), (entrée ouest). Samedi 1er juin 2013 de 17h30 à 18h30. Entrée libre.

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2013/05/penser-la-crise-avec-joseph-vogl-invite-du-samedi-1-juin-2013/trackback/

Commentaires (1)

  1. Bonjour, je suis étudiante en économie et je tombe sur cette annonce sur le livre de Vogel. Il apporte pas mal d’éléments sur une crise qui est loin d’être finie, si j’en crois mes profs. C’est pas mal d’entendre à la BNF une voix différente de celles que l’on entend dans les tribunes médiatiques.

 

Laissez un commentaire