Choix du bibliothécaire

Matière et esprit du journal

28 juin 2013

Adeline Wrona et Alexis Lévrier ont dirigé Matière et esprit du journal, du Mercure galant à Twitter, ouvrage qui vient de paraître aux Presses de l’université Paris-Sorbonne, dans la collection “Histoire de l’imprimé. Références” dirigée par François Moureau.

Cet ouvrage est issu d’un long cheminement ouvert il y a quelques années déjà. Son idée a germé lors du colloque “Matière et esprit du journal. Le discours de la forme dans la presse, de la Gazette à Internet” organisé par le CRIMEL (Université de Reims) et le Celsa (Université Paris-Sorbonne) les 11 et 12 mars 2010 à la Médiathèque de Troyes. Le titre de ce colloque anticipait sur la récente exposition de la Bibliothèque consacrée à la Presse également sous titrée “De la Gazette à Internet”.

page de couverture

Matière et esprit du journal

Sans rassembler les textes issus du colloque pour publier des actes, Alexis Lévrier et Adeline Wrona ont réuni une quinzaine d’intervenants pour analyser les transformations matérielles de la presse, des premiers journaux en langue française jusqu’aux nouveaux outils d’information en ligne, tels Twitter. L’ouvrage décrit plus de trois siècles de pratiques journalistiques. À travers ce parcours historique, les auteurs ont voulu envisager l’avenir de la presse à la lumière de son histoire matérielle, et de ses métamorphoses passées et présentes. Certes, la diffusion numérique et la lecture sur tablettes bouleversent l’économie de la presse, mais les problématiques de la presse traditionnelles ne sont bien souvent que transposées dans l’univers numérique. Alors que l’on parle d’une presse virtuelle, il n’y a rien de plus matériel qu’une tablette de lecture. Autre exemple, si Mediapart n’est diffusé qu’en ligne, son logo figure un petit crieur vendant - encore - un exemplaire papier. De même, Valérie Jeanne-Perrier, dans son chapitre intitulé « Entre gestes sémiotiques et geste professionnelle : Twitter », montre que les débats autour de la publication sur le célèbre réseau social, pose les mêmes questions que celles qui se posaient pour les médias traditionnels comme celle de la régularité, du ton, du registre.

À la lecture de ce livre, on apprécie l’abondante iconographie pour laquelle Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF, a été une source essentielle. En revanche, on regrettera peut-être l’absence d’exemples en dehors de l’espace francophone. Cet ouvrage montre surtout qu’une étude de la presse sur la longue durée est une aide précieuse pour comprendre la crise actuelle et la mutation numérique de cet acteur majeur de l’information.

  • En savoir plus

Voir la page dédiée au livre sur le site de l’éditeur

Photo : Louve Solitaire / Flick’r / CC et PUPS

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2013/06/matiere-et-esprit-du-journal/trackback/

 

Laissez un commentaire