Ailleurs

Rendez-vous de Blois : L’humanité peut-elle s’affranchir de la guerre ?

3 octobre 2013

La BnF est, aux côtés de nombreuses autres institutions et médias, partenaire des Rendez-Vous de l’histoire à Blois, du 10 au 13 octobre 2013, dont le thème de l’édition 2013 est consacré à La Guerre. Le journal Le Monde invite par exemple à ces rendez-vous Elie Barnavi, historien et ancien ambassadeur d’Israël en France, à réfléchir à la question suivante “L’humanité peut-elle s’affranchir de la guerre ?”.

Tout le discours sur les droits de l’homme tend vers cette idée qu’une humanité débarrassée de la guerre pourrait enfin connaître le bonheur.  Les conditions d’une paix perpétuelle sont bien connues depuis les Lumières. Elles sont été posées par Kant : les États, seuls capables de réprimer la méchanceté naturelle des hommes, doivent imposer les règles éliminant toute possibilité de guerre. Les mesures concrètes  pour éviter la guerre sont précises et pertinentes : souveraineté des États, suppression des armées, suppression du droit d’ingérence, et, problème très actuel des États, éviter de contracter des dettes publiques.

  • La rançon de la paix

D’une certaine manière, dettes souveraines mises à part, cet idéal des Lumières a réussi à s’incarner dans nos sociétés européennes. En France, par exemple, la guerre est sortie de notre histoire à la fin du XXe siècle, entre les accords d’Evian et la chute du mur de Berlin. Les dividendes d’une telle paix sont en trompe l’œil. Il y a un prix à payer : la déliquescence de toute cohésion sociale. Plus rien ne semble aujourd’hui générer le nécessaire sentiment du vivre ensemble dans une nation comme la France, en proie aux tensions communautaires croissantes.

L’enjeu est donc de repenser l’unité collective en l’absence d’ennemi extérieur identifié. Peut-être cette unité collective est-elle à construire à partir de la culture, où les bibliothèques ont un rôle évident à jouer. La question posée par Le Monde à Elie Barnavi est donc risquée. Le débat n’en sera que plus intéressant. Il quittera certainement le terrain de l’histoire pour celui de la philosophie.

Photo : Le Rêve d’Edouard Detaille, Wikimédia / The Commons

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2013/10/rendez-vous-de-blois-lhumanite-peut-elle-saffranchir-de-la-guerre/trackback/

 

Laissez un commentaire