Archives pour le mois : novembre 2013

BnF

[Les blogs de la semaine du] 25/11/2013

29 novembre 2013

Cette semaine, le blog Kalila wa Dimna a annoncé une réunion de l’ensemble des chercheurs rattachés au projet sous forme d’un atelier dans la salle des actes de la Sorbonne et dans la salle des commissions de la Bibliothèque nationale de France.

*

*       *

À l’approche des fêtes de fin d’année, le blog Gallica rappelle qu’il est possible d’offrir un cadeau original en commandant une reproduction de document numérisé : affiche, photo, etc.

*

*      *

Enfin, il faut rappeler pour les passionnés de photographie, un rendez-vous du samedi autour de la revue The eyes de 17:30 à 18:30 dans la Galerie Jules Verne du Hall Ouest (site François-Mitterrand).

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn

Manifestations

A la BnF, un Atelier du livre sur l’architecture des bibliothèques

29 novembre 2013
Henri Labrouste, Plan en coupe de la Bibliothèque Sainte Geneviève, département des Estampes et de la photographie - [cote du cliché RC-A-31179]

Henri Labrouste, Plan en coupe de la Bibliothèque Sainte Geneviève, département des Estampes et de la photographie

L’atelier du mardi 10 décembre 2013 est consacré à l’architecture des bibliothèques. Il est organisé en partenariat avec l’École nationale des chartes et l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques. Quatrième volet du cycle « L’histoire des bibliothèques » inauguré en 2010, cet atelier envisage cette fois la bibliothèque dans sa dimension matérielle et monumentale, et s’interroge sur le sens donné, à travers sa forme, à cet édifice public. Les ateliers du livre de la Bibliothèque nationale de France proposent, sous forme de journées d’études, un rendez-vous régulier sur l’histoire du livre et son univers contemporain.

Depuis la mythique bibliothèque d’Alexandrie, les bibliothèques se sont faites tour à Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn

Services

Les premiers cafés en France [la question SINDBAD du jeudi]

28 novembre 2013

Chaque jeudi, le service de questions-réponses SINDBAD vous propose de découvrir une question posée par un internaute et la réponse des bibliothécaires.

Etablissement de la nouvelle Philosophie. Notre Berceau fut un Caffé (le café Procope). 177.? BnF Estampes et photographie

Etablissement de la nouvelle Philosophie. Notre Berceau fut un Caffé (le café Procope). 177.? BnF Estampes et photographie

  • La question :

Nous recherchons des références d’ouvrages sur l’histoire des premiers établissements de café en France et des anciennes machines à café.

  • La réponse de SINDBAD :

Voici les références de documents conservés à la Bibliothèque nationale de France sur les premiers établissements de café en France :

Auteur : Blégny, Nicolas de
Titre : Le Bon Usage du thé, du caffé et du chocolat pour la préservation et pour la guérison des maladies, par Mr de Blégny
Publication : Paris : l’auteur, 1687 (voir la notice du catalogue général)

Auteur : Aignan, François (1644-1709)
Titre : Le Prêtre médecin, ou Discours physique sur l’établissement de la médecine, avec un traité du café et du thé de France, selon le système d’Hippocrate.
Publication : Paris : L. d’Houry, 1696 (voir la notice)

Titre conventionnel : Acte royal. 1692-01-00. Versailles.
Titre : Édit… portant établissement de droits sur le caffé, thé, sorbec et chocolat… Vérifié en Parlement le 26 février 1692
Publication : Paris : G. Desprez, 1692 (voir la notice)

Auteur : La Roque, Jean de (1661-1745)
Titre : Voyage de l’Arabie heureuse par l’Océan oriental et le détroit de la mer Rouge, fait par les Français pour la première fois, dans les années 1708, 1709 et 1710, avec la relation particulière d’un voyage fait du port de Moka à la cour du roi d’Yémen, dans la seconde expédition des années 1711, 1712 et 1713, un mémoire concernant l’arbre et le fruit du café, dressé sur les observations de ceux qui ont fait ce dernier voyage, et un traité historique de l’origine et du progrès du café, tant dans l’Asie que dans l’Europe, de son introduction en France et de l’établissement de son usage à Paris.
Publication : Paris : C. Huguier et A. Cailleau, 1715 (voir la notice)

Auteur : Compagnie des Indes
Titre conventionnel : Acte. 1723-10-18
Titre : Mémoire servant d’instruction pour l’établissement, Régie et exploitation du privilège du café
Publication : (S. l. n. d.) (voir la notice)

Sur les premières machines à café en France, vous pourrez vous reporter aux ouvrages suivants :

Auteur : Bologne, Jean Claude (1956-….)
Titre : Histoire des cafés et des cafetiers
Publication : Paris : Larousse, 1993 (voir la notice)

Auteur : Mauro, Frédéric (1921-2001)
Titre : Histoire du café
Publication : Paris : Desjonquères, 1991, rééd. 2002 (voir la notice)
Cet ouvrage décrit notamment les premiers cafés à Marseille puis à Paris, ceux qu’on appelait alors « les cabarets à caffé » (p. 39-45).

Auteur : Fosca, François (1881-1980)
Titre : Histoire des cafés de Paris
Publication : Paris : Firmin-Didot, 1935. (voir la notice)

Auteur : Ferré, Felipe (1934-….)
Titre : L’Aventure du café / texte et photogr. de Felipe Ferré ; préf. Jacques Laurent ; introd. Jesus Arango-Cano
Publication : Paris : Denoël, 1988 (voir la notice)
Cet ouvrage évoque les cafés de Paris (p. 95), la première licence octroyant le monopole du commerce du café à Damane, le café au service de la guerre sous Louis XIV (p. 175). Il reproduit aussi les planches de Johann Heinzelmann décrivant la « caffetière montée sur un fourneau pour faire le caffé avec esprit de vin » et la « caffetiere portative pour la préparation et l’usage du caffe » publiées dans l’ouvrage Nicolas de Blegny cité ci-dessus (1687).

Les références consultées s’accordent à attribuer au français Jean Baptiste de Belloy, archevêque de Paris, l’invention du système de la percolation.

SINDBAD, Bibliothèque nationale de France, département Sciences et techniques

———————-

Le service SINDBAD répond à vos questions sur tous les sujets, que vous soyez ou non lecteur de la BnF. Vous pouvez poser votre question en remplissant le formulaire pour une question complexe, ou, pour une information rapide, par chat ou par téléphone.

Découvrir d’autres questions-réponses archivées par SINDBAD.
______

Source de l’image : Banque d’images de la BnF

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn

BnF, Manifestations

Eros militant : hommage à Lionel Soukaz

28 novembre 2013

Il n’y a pas de hasard mais il est des rencontres. Je ne crois pas au hasard. Cette année 2013 où les 30 années écoulées depuis la découverte du virus du VIH se rappellent à nous, le colloque Lionel Soukaz à la BnF clôt celle-ci.

Œil témoin du cinéaste et du vidéaste, Journal annales, en cours de numérisation par la BnF, rassemble 2 000 heures de film en vidéo, où le quotidien de l’auteur croise l’histoire française du militantisme homosexuel.

Lire le reste de cet article »

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn

Représentants des lecteurs

Candidature aux élections de représentant du Haut-de-Jardin au Conseil d’Administration de la BnF - Programme d’actions - Charles-Henri Hudelot

28 novembre 2013

Charles-Henri Hudelot, 26 ans

Candidat à l’élection du Représentant des lecteurs du Haut-de-Jardin.

À l’attention des Lecteurs du Haut-de-Jardin

En complément de ma Profession de Foi (http://www.bnf.fr/documents/profession_foi_hudelot.pdf ) qui se concentrait sur ma vision de la fonction de Représentant des usagers du Collège du Haut-de-Jardin, je vous présente ici, dans les derniers jours du scrutin (qui se clôt le 30 novembre), les pistes d’actions pratiques que je prévois explorer une fois dans l’exercice de ces fonctions.

Si le Représentant des usagers du Collège Haut-de-Jardin se doit d’être force de proposition lors de chacune des trois sessions annuelles du Conseil d’Administration, cela doit se faire sur la base de la transmission des demandes et retours recueillis auprès des usagers du Haut-de-Jardin.

Le Représentant des usagers du Haut-de-Jardin est donc le vecteur d’une communication fluide entre les usagers de son collège et le Conseil d’Administration, dans un sens comme dans l’autre, notamment dans une période particulière de réaménagement du Haut-de-Jardin et de ses salles de lectures (travaux poursuivis jusqu’en 2014).

C’est pourquoi je propose plusieurs solutions fonctionnelles pour capter ces retours auprès de vous, qu’ils soient négatifs, motifs d’insatisfaction, ou positifs, signes d’efforts à poursuivre de la part de la BnF. Ces solutions reposent sur un contact direct avec vous Lecteurs et usagers divers, mais aussi sur une relation soutenue avec des interlocuteurs qualifiés, eux même en contact quotidien avec les usagers :

Recueillir vos retours peut premièrement se faire de manière directe entre vous et moi.

o En indiquant par exemple ma fonction et une adresse e-mail sur une fiche posée dans chaque salle de lecture (en plus d’une publication sur les réseaux sociaux).

o Ou encore par le dépôt de « boîte à idées » ou les usagers pourraient déposer leurs observations sur papier.

Échanger avec le personnel de la BnF en contact avec les Lecteurs

o Je propose à cet effet d’entretenir un dialogue régulier avec le personnel en contact avec les Lecteurs, en salles de lectures notamment.

Faire une utilisation optimisée du web social :

o En collaboration avec la ou les personnes ayant en charge le Community Management des différentes pages Facebook (notamment BnF et BnF Haut-de-Jardin) et Twitter, ainsi que du Blog Lecteurs, pages que je m’engage naturellement à consulter moi-même régulièrement.

o Ceci en leur demandant par exemple de me relayer les problématiques en termes d’expérience usagers dont des Lecteurs peuvent les avertir par messagerie.

o Qu’elles aient été recueillies en ligne ou en contact direct avec les Lecteurs, les pages BnF des réseaux sociaux sont un excellent moyen d’explorer et de préciser ces pistes par des questions ouvertes posées directement aux usagers, ce qui pourra encore une fois être fait en collaboration avec le personnel responsable de ces pages.

Le travail de Représentant des usagers du Haut-de-Jardin devra aussi être fait au contact de structures associatives :

o L’association ALUBnF (Association des lecteurs et des usagers de la BnF) présidée par Nathalie Sage Pranchère. L’ALUBnF a vocation à comprendre tous les lecteurs et usagers de la BnF, quel que soit le site qu’ils fréquentent. Dynamique, composée de grands habitués de la BnF et très présente et active sur les réseaux sociaux, cette association sera un interlocuteur de qualité dans la défense et la poursuite des intérêts des usagers du Haut-de-Jardin.

o L’Association des Amis de la BnF, présidée par Olivier Sichel, reconnue d’utilité publique, et qui a pour mission d’enrichir les collections de la BnF et de contribuer à leur présentation au plus large public et d’en favoriser le rayonnement.

En outre, je prévois de me mettre en contact avec les acteurs ayant pu ou pouvant remplir des fonctions similaires, à savoir :

o M. Francisco Roa Bastos, représentant élu actuel des usagers du Rez-de-Jardin.

o Mme Linda Oukacine, représentante sortante des usagers du Haut-de-Jardin pour le mandat 2010-2013.

o Et naturellement les quatre autres candidats aux élections de représentant des usagers du Haut-de-Jardin, messieurs Karim Chérif, Lakike Sindikou, Pomer et Tahar-Zarrouk, afin qu’aucune bonne idée ou suggestion ne soit perdue.

Au-delà de ce travail de remontée d’information, j’ai  noté au cours de ma propre expérience d’usager et de mes recherches quelques problématiques récurrentes depuis plusieurs années que je mettrais sur la table, ce dès le départ de mon mandat :

· Concernant l’amplitude horaire des salles de lectures, qu’il s’agisse des horaires habituelles ou des horaires estivales réduites.

· Concernant les prestataires des cafétérias et machines à café, principalement sur leur tarification, souvent jugée trop hautes pour un lieu fréquenté notamment par des étudiants.

· Concernant l’accès à la bibliothèque et son parvis, notamment sur l’entretien, voir l’extension, des bandelettes antidérapantes, une question indispensable du point de vue de la sécurité des usagers.

· Last but not least, l’épineuse problématique de l’hygiène et de l’entretien des toilettes de la BnF et du sous-effectif apparent en personnel d’entretien dédié, « Comment une bibliothèque aux ambitions internationales peut se permettre d’être plus sale qu’une aire d’autoroute un 15 août ? » (Marianne, novembre 2013).

A ceci s’ajoutent des problématiques issues des dernières évolutions de la BnF :

o Les mesures concernant l’interdiction dans le cadre du plan VigiPirate l’entrée de bagages volumineux, mesure qui s’avère peu pratique pour les usagers, notamment chercheurs, en déplacement (un arrangement est cependant en passe d’être trouvé grâce à l’association ALUBnf).

o Les nouvelles modalités d’accès par l’entrée Est et le réaménagement d’envergure du Haut-de-Jardin et de ses salles de lectures qui se poursuivra jusqu’en 2014 et la manière dont cela impactera l’expérience procurée aux Lecteurs.

Vous encourageant à voter pour votre représentant jusqu’au 30 novembre inclus, vous pouvez échanger d’ici là via mon adresse électronique charleshenri.hudelot@gmail.com .

Charles-Henri Hudelot

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn