Les coulisses

Le livre en son jardin

18 novembre 2013

Tout le monde sait qu’à la Bibliothèque, site François-Mitterrand, Dominique Perrault a fait planter un jardin au milieu des livres. Dans d’autres lieux, ce sont les livres qui sont installés dans des jardins. Quelques exemples :

L’artiste Massimo Bartolini a construit une bibliothèque dans le vignoble de Sint-Pietersabdij à Gand. Selon lui,

Les livres peuvent comme le bon vin ouvrir l’esprit

Dans sa série « Green Words – Summer », la plasticienne Nicole Dextras introduit des typographies végétales et éphémères dans des paysages.
Thilo Folkerts and Rodney Latourelle ont installé « Le Jardin de la connaissance », composé de 40 000 ouvrages dans le cadre du 11e Festival des jardins à Métis, au Québec en 2010. Les livres sont appelés à disparaître au fur et à mesure de leurs transformation par les processus naturels à l’œuvre dans un environnement en plein air.
Nora O’Neill a remplacé le mur de son jardin détruit par la tempête par un mur de livres utilisés comme des briques et triés par couleurs pour créer un effet d’arc-en-ciel. Il ne s’agit pas là d’art officiel, mais de bricolage, et  les livres ne sont pas destinés à pourrir, mais sont imperméabilisés. Si vous voulez en faire autant, Nora O’Neil vous expliquera dans le détail comment procéder.
Et dans un monde en miniature, l’artiste japonais Koshi Kawachi pratique le « manga farming » : il cultive des plantes minuscules dans des livres.
Hugues Reip, lui, y fait pousser des champignons.

Photo : Henri Labrouste, Gallica / BnF.

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2013/11/le-livre-en-son-jardin/trackback/

 

Laissez un commentaire