Collections et patrimoine, Mécénat

Quelques acquisitions patrimoniales remarquables de l’année 2013 à la BnF

21 janvier 2014

La Bibliothèque enrichit ses collections patrimoniales, non seulement en y consacrant une part importante de son budget, mais aussi en recourant de plus en plus au mécénat devenu indispensable pour les pièces les plus coûteuses. Pour illustrer les entrées de l’année 2013, voici quelques unes des pièces les plus emblématiques.

Parmi elles, les archives Michel Foucault. Elles consistent en 37000 feuillets de notes de cours, de manuscrits inédits et de notes de lectures faites dans la salle Labrouste de la BN. Il est donc pertinent pour la Bibliothèque d’accueillir, grâce à un mécénat exceptionnel, un fonds dont ses collections constituent le substrat.

Jean Genet. Les Paravents, manuscrit autographe signé

Jean Genet. Les Paravents, manuscrit autographe signé

Autre pièce de choix acquise cette année en vente publique par la Bibliothèque, le manuscrit du premier jet des Paravents. Les Paravents, une des œuvres majeures de Genet a provoqué de violentes réactions politiques lors de sa création par Roger Blinb à l’Odéon, en raison de son caractère très subversif et des blessures encore vives de la guerre d’Algérie. André Malraux prit personnellement la défense de cette pièce dans un discours devenu célèbre. Le manuscrit acquis donne la toute première version de la pièce, très différente du texte final. Cette pièce est à mettre en lien avec les deux exemplaires annotés par l’auteur des Paravents déjà conservés à la Bibliothèque, dont celui qui établit la version définitive du texte.

Leïla : Je suis fatiguée par la marche, le soleil, la poussière. Je ne sens plus mes jambes : elles sont devenues la route elle-même. A cause du soleil, le ciel est en zinc, la terre en zinc. La poussière de la route, c’est la tristesse de ma gueule qui retombe sur mes pieds. Où nous allons, Saïd, où nous allons ?

Enfin, l’acquisition de la Magnavox Odyssey, première console de salon commercialisée en France vers 1974-1975 est la preuve de la diversité des collections de la Bibliothèque. Il ne subsiste aujourd’hui que 2 exemplaires de cette version française de cette console. Y sont associés les 10 jeux commercialisés avec la console. L’ensemble de ces pièces a été acquis lors de la première vente publique de jeux vidéo et de consoles en France. L’entrée de cette console dans la collection Charles Cros de la Bibliothèque est symptomatique de la patrimonialisation dont les jeux vidéo font l’objet aujourd’hui.

Photo : BnF

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2014/01/les-acquisitions-patrimoniales-remarquables-de-lannee-2013/trackback/

Commentaires (4)

  1. Les archives Foucault sont attendues par tous les chercheurs. Les études sur cette pensée en évolution constante en seront à n’en pas douter renouvelées. Voir cet article du Magazine littéraire sur le sujet : http://www.magazine-litteraire.com/mensuel/540/foucault-nouveau-23-01-2014-119789
    Quand pourra-t-on vraiment y avoir accès à la BNF ?

  2. Bonjour,
    L’an dernier, il y a eu une présentation plus ou moins publique de toutes ces acquisitions merveilleuses. Le public pouvait s’y inscrire. Est-ce que ce serait possible de renouveler la chose cette année ? J’ai appelé le service de réservation mais il n’était pas au courant. Dommage…

  3. Merci pour vos messages. Pour Romuald, les archives Foucauld sont consultable sur demande au départements des manuscrits. Le fonds nécessite toutefois encore un traitement (estampillage notamment). Pour Clothilde, vous avez raison. Ce billet a été rédigé en lien avec une manifestation interne intitulé Midi de l’info qui l’an dernier était ouverte au public. C’est également le cas cette année, il suffit de donner votre nom.
    Un grand merci pour toutes vos remarques.

  4. Bonjour

    il y a prévision pour l\’ouverture des archives Foucault?

    Merci bien

 

Laissez un commentaire