Programmes de recherche

Les éphémères : objets, corpus, culture

3 janvier 2014

Deux journées d’études sont organisées pour lancer le programme de recherche PatrimEph sur la Patrimonialisation des Ephémères (2014-2016). Soutenu par le LabEx Patrima et porté par trois universités (U. de Cergy-Pontoise, U. de Versailles Saint-Quentin, et U. de Bourgogne), PatrimEph propose d’interroger la place des éphémères dans notre patrimoine. Des chercheurs, des conservateurs et des collectionneurs se réuniront pour caractériser positivement ces documents dont la nomination varie selon les points de vue et dont l’extension est en permanente redéfinition, par leur situation en dehors et à la marge du livre ou du périodique, par la diversité de leurs supports, du papier au numérique, et par l’hétérogénéité de leurs formes, éventuellement illustrées : pamphlets, prospectus, tracts, affiches, tweets, menus, faire-part….

PatrimEph a ainsi pour but, à partir de l’étude de fonds ciblés, d’analyser le paradoxe que constituent les processus de patrimonialisation des éphémères (collecte, collection, transmission, acquisition et valorisation par des acteurs privés ou institutionnels), mais aussi d’interpréter le rôle de ces imprimés dans la construction de notre histoire culturelle, celle de l’événement comme du quotidien. À cet effet, il s’agira de mettre en évidence quelques-unes des grandes fonctions des éphémères : politique (dans la formation de l’opinion publique ou la cristallisation du débat polémique), sociale (avec des objectifs informatifs, commerciaux ou relevant d’une sociabilité du quotidien), religieuse (avec la diffusion des marques de piété) ou esthétique (qu’on songe à la place des éphémères dans la vie artistique, littéraire, critique, etc.).

Le programme pluriannuel (2014-2016) de PatrimEph s’ouvrira sur deux journées d’étude inaugurales qui permettront de balayer et de baliser le champ des éphémères, en faisant converger les points de vue de différentes disciplines (histoire, histoire de l’art, études littéraires) et de différents acteurs (chercheurs, collectionneurs, conservateurs), dans une perspective diachronique large (de l’Ancien Régime à aujourd’hui) et comparatiste (avec une dimension européenne). Conçus pour ouvrir la réflexion et favoriser l’échange, des ateliers thématiques seront organisés sur le traitement de l’histoire de quelques fonds caractéristiques, l’état des connaissances à leur sujet, les problèmes théoriques et pratiques posés par leur constitution, leur conservation ou leur exploitation, les perspectives de recherches dont ils sont porteurs.

Comité scientifique : L. Andriès (CNRS), O. Belin (UCP), A. Duprat (UCP), F. Ferran (UCP), J.-A. Lambert (Bodleian Library, Oxford), C. Le Bitouzé (BNF), J.-M. Leniaud (Ecole Nationale des Chartres), J.-Y. Mollier (UVSQ), B. Tillier (U. de Bourgogne), Valérie Toureille (UCP).

  • Où ?

Université de Cergy-Pontoise – Site des Chênes, Salle des thèses. 33 Boulevard du Port, 95011 Cergy-Pontoise

Bibliothèque nationale de France – Site Richelieu, Salle des Commissions. 5, rue Vivienne 75002 Paris

  • Quand ?

Vendredi 17 janvier 2014 (Université de Cergy-Pontoise)

Samedi 18 janvier 2014 (BnF - site Richelieu, Salle des Commission)

Contacts : florence.ferran@cergy.fr et o.belin@wanadoo.fr

Programme détaillé des journées

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2014/01/les-ephemeres-objets-corpus-culture/trackback/

 

Laissez un commentaire