Choix du bibliothécaire

[Actualités audiovisuelles] Ola Argentina

25 mars 2014

Si l’Argentine reste hantée par les fantômes de la dictature et ceux de la récession, le pays peut s’appuyer sur une jeune génération de cinéastes et d’auteurs, qui ont su faire du cinéma et de la littérature argentine l’une des plus créatives de ce début de siècle.

Dans ce pays de plus de 40 millions d’habitants, grand comme cinq fois la France, près d’une centaine de films sont produits et quelque 20 000 livres sont publiés chaque année.

  • Nuevo cine argentino

L’émergence d’un nouveau cinéma argentin (nuevo cine argentino) au début des années 2000 a suscité un vif intérêt en Argentine, comme dans le reste du monde.

Une nouvelle génération travaillée par une forme d’’urgence s’est fait remarquée dans les grands festivals : Mundo grùa de Pablo Trapero au Festival de Venise (2000), La libertad de Lisandro Alonso au Festival de Cannes (2001), El custodio de Rodrigo Moreno au Festival de Berlin (2006), ou encore El secreto de sus ojos, oscar du meilleur film étranger (2010).

Résolument contemporain, ce cinéma indépendant montre un territoire argentin peu vu jusqu’alors, fait entendre une nouvelle langue, de nouvelles expressions, de nouveaux accents. Il revient également au réalisme, en rendant compte de la crise sociale et culturelle, que le pays a traversé dans les années 1990.

  • Literatura argentina

Jorge Borges, Julio Cortázar, Ernesto Sábato ou Alberto Manguel témoignent d’une littérature “entre deux mondes”, et d’un dialogue particulièrement nourri entre l’Argentine et la France. Longtemps influencée par les auteurs espagnols et français, la littérature argentine connaît un renouveau depuis l’avènement de la démocratie dans les années 1980.

Le salon du livre de Paris 2014 a mis ainsi à l’honneur une nouvelle génération de jeunes auteurs largement traduits dans le monde : Inès Garland, également auteure pour la jeunesse, Pablo de Santis, qui est aussi journaliste ou Laura Alcoba, peut-être la plus connue en France car elle y réside et écrit en français. Elle raconte d’ailleurs dans son dernier livre Le bleu des abeilles, son arrivée en France à l’âge de 10 ans et son apprentissage de la langue française.

Pour en savoir plus : Bibliographie sur les auteurs invités ou célébré cette année au Salon du livre de Paris.

  • Tango argentino

Astor Piazzolla est une autre figure internationale du pays, compositeur emblématique du tango, une musique de danse à l’origine mélange de milonga des gauchos, habanera hispano-cubaine, catombe, ragtime, musique klezmer et napolitaine. Progressivement détaché de la milonga, le tango s’est accompagné du bandonéon pour chanter la désillusion des migrants.

  • Où regarder les films, écouter les auteurs et la musique du tango ?

Bibliothèque nationale de France, site F.-Mitterrand
Sur tous les écrans audiovisuels du Haut-de-jardin

du mardi au samedi de 10h à 20h et le dimanche de 13h à 19h
entrée gratuite à partir de 17h

—–
Julien Farenc (BnF)

Partager ce billet
  • TwitThis
  • Facebook
  • E-mail this story to a friend!
  • Print this article!
  • LinkedIn
Adresse du rétrolien (trackback) pour ce billet :
http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2014/03/actualites-audiovisuelles-ola-argentina/trackback/

 

Laissez un commentaire